Vous êtes ici
Home >> RTBF >> 51 millions de dettes, tout ne va pas si bien que cela au Standard !

51 millions de dettes, tout ne va pas si bien que cela au Standard !

Les comptes du Standard de Liège sont disponibles depuis ce jour à la Banque Nationale de Belgique. Et ces comptes présentent un bénéfice de l’exercice à affecter de 189.983 € au 30 juin 2020. Contre une perte de 4.946.913 millions lors de l’exercice précédent.

Ceci n’est pas un ” scoop ” dans la mesure où le Standard l’avait annoncé par un communiqué de presse le 30 octobre dernier, une première par ailleurs pour le club dans son histoire récente. Un coup de com stratégique, histoire sans doute de devancer tous les commentaires.

Car, en effet, si le Standard nous annonce, en gros, que ” tout va bien madame la marquise “, l’analyse plus objective et plus poussée des chiffres publiés ce jour à la Banque Nationale nous dévoile toute de même des informations intéressantes… et quelque peu différentes ! On peut, parfois, un peu mentir sur les chiffres. Mais les chiffres, eux, ne mentent pas. En quelque sorte des confirmations des prévisions pessimistes de notre article de fin 2019 et qui concluait de la sorte :

” La situation financière du Standard de Liège pourrait toutefois s’avérer très préoccupante dès lors que le dérapage budgétaire, principalement lié à l’augmentation de la masse salariale au vu de l’énorme noyau, va s’accentuer l’année prochaine. Tout ceci pourrait, à terme, aller jusqu’à compromettre l’obtention de la licence accordée aux Liégeois : les plus-values réalisées sur les ventes du duo Marin-Djenepo pourraient, en réalité, simplement couvrir les pertes de la saison écoulée et de la saison actuelle. Notons aussi que les réelles perspectives de plus-value sur un transfert d’un joueur du noyau actuel n’apparaissent pas comme une évidence. L’année 2020 devra donc voir le Standard se reprendre vite et bien en terme financier pour ne pas hypothéquer sa licence et son avenir sportif. “

Force est de constater que nos prévisions étaient fondées Car les chiffres actuels sont plutôt médiocres ! Les dettes globales du Club sont passées en un an de 40,7 millions à 51,7 millions à fin juin 2020, soit une augmentation de 11 millions d’euros. La masse salariale a encore augmenté sur la dernière saison de 4,4 millions, pour atteindre les 38 millions, soit une augmentation de 12% ! Pire, les dettes à court terme du club de l’ordre de 24 millions au 30 juin 2020 ne sont couvertes que par des actifs liquides pour 16 millions… soit un trou immédiat de trésorerie de 8 millions d’euros.

19 millions de dettes supplémentaires en 5 ans

A titre de comparaison, fin juin 2015 lors de la reprise du Club à Roland Duchâtelet par Bruno Venanzi, les dettes globales étaient de 33 millions d’euros, soit presque 19 millions de moins qu’à ce jour, la masse salariale pourtant jugée déjà excédentaire par les observateurs était de 25,5 millions, soit 13.5 millions de moins, et les dettes à court terme de 10 millions de l’aire Duchâtelet étaient couvertes par des actifs liquides de 24 millions, soit un excédent de trésorerie de 14 millions d’euros à l’époque de la passation de pouvoir ! Les 5 années de l’ère Venanzi sont donc déficitaires pour le club de la Principauté…

La vente du stade de Sclessin à ” l’Immobilière du Standard de Liège ” cumulée aux ventes réalisées avec les transferts juteux de Marin et de Djenepo ont permis de dégager des plus-values exceptionnelles de plus de 34 millions lors de la saison écoulée, et a donc permis de sauver l’obtention de la licence…

Mais ce sont, par définition, des opérations ” one shot ” assez rares (a fortiori la vente d’un stade) qui ne se renouvelleront plus chaque année…

Les annexes des comptes nous apprennent aussi que le Standard a conclu une vente à terme portant sur des droits relatifs aux joueurs pour un montant de 16 millions. Il s’agit probablement du retour de Zinho Van Heusden à l’Inter Milan.

Crise sanitaire et masse salariale

Et l’avenir ? Des pertes financières importantes sont à prévoir à cause de la crise du coronavirus et de ses matchs ” soldout “. Cela devrait coûter cher au Standard comme à tous les autres clubs de la Proleague. Une projection à plus de 7 millions de manque à gagner toutes compétitions confondues, si la situation sanitaire ne devait pas s’améliorer d’ici la fin de la saison. Le problème sera surtout de diminuer la masse salariale future alors que ses plus gros contrats actuels comme Carcela (même si ce dernier est en fin de contrat), Oulare, Avenatti ou Cop ne jouent pas et qu’ils ne sont plus très ” bankables ” par les temps qui courent. Et la saison de l’Europa League ne permettra sans doute pas de mettre un peu de beurre dans les épinards… Sans oublier les différents dossiers judiciaires (transfert d’Edmilson au Qatar sous forme de sponsoring et la plainte au pénal de Saint-Trond, le dossier des fausses factures sur les transferts de Veljkovic) auxquels le Standard est lié…. Et qui pourraient avoir d’éventuelles conséquences financières sur l’avenir du matricule 16.

Fornieri et D’Onofrio en sauveurs ?

L’arrivée de François Fornieri devrait donc donner un nouvel équilibre et un nouvel élan financier au club… Peut-être aussi avec l’apport de capitaux étrangers, venus du Qatar, par exemple, où Lucien d’Onofrio dispose d’un large carnet d’adresses. Pour l’instant, Fornieri demeure très discret. Cela fait peut-être partie d’une stratégie de reprise avant l’arrivée, prévisible, de son meilleur ami Lucien d’Onofrio en fin de championnat. Nous l’évoquions déjà il y a quelques semaines… bien avant l’Antwerp-Standard du week-end dernier.

Un dernier fait troublant et même interpellant lors de la publication des comptes à la Banque Nationale : ni le rapport du Conseil d’Administration ni le rapport du réviseur d’entreprises devant approuver les comptes au 30 juin 2020 n’ont été publiés. Rappelons qu’il s’agit d’une obligation légale. Et devant fournir des informations précieuses à tout lecteur… Un simple oubli de la Direction du club ou une volonté de ne pas publier des informations assez délicates sur l’avenir financier du Standard ?

17 thoughts on “51 millions de dettes, tout ne va pas si bien que cela au Standard !

  1. Comme le dit si bien Van Moer, avec un masse salariale énorme, ce n’est guère surprenant. Il va falloir rectifier le tir en se débarrassant de quelques jours au plus vite. Malheureusement, certains ne rapporteront pas grand chose. Je vois mal nos deux tours et Cop rapporter des dizaines de millions.Maintenant que Fornieri n’entre plus dans le capital, les choses se compliquent peut-être un peu pour notre Président. Le Covid bien entendu n’arrange pas les choses.

  2. Allons allons. A en croire ce nouvel article incendiaire sur les finances du standard, mrs venanzi et à présent fornieri auraient investi dans un club endetté jusqu’au cou ! Soit ils sont fous ou incompétents ! La dette relevée à court terme concerne sans doute les salaires d une saison à payer aux joueurs.. alors que celle à long terme est peut-être celle due par le club à ses deux mécènes actuels, bruno et François. Pour rappel, le capital d un club ou société est une dette …. vis à vis de ses actionnaires ou investisseurs ! Rien d’étonnant ! Mais on, le standard ne roule pas sur l or actuellement, comme bien des clubs

  3. C’est fou comme certains peuvent extrapoler sur les dires d’un gars qui s’est fourvoyé en ete
    Gerouche a tout bon. Luthers fait le scoop ce monsieur a vraiment un problème son crédit sportif diminue à part au grand cactus ou il fait la promo de son livre cimetière ou la personne ne peut le contredire c’est vraiment minable

  4. C’est du n’importe quoi donner du crédit à une info de foot news tout est à prendre avec des pincettes sur ce site. C’est clair que c’est pas innocent il confond deux années comptable pour donner du crédit à ses dires et il ne parle que des dettes jamais des avoirs

  5. Rouchblanc je peux comprendre qu’attaquer les propos de luthers peut être jouissif MAIS la défection de Fornieri n’est pas annoncée par Luthers mais par la Dernière Heure het nieuwsblad et het belang van limburg

  6. Si certains chiffres s’avèrent proches d’une certaine réalité. La vente de certains joueurs qui n’apportent rien sur le plan sportif et coûtent cher en salaire s’avère nécessaire ! On en tirera bien un peu de sous d’un côté et on arrêtera d’en perdre de l’autre…
    L’autre point, à mon avis très important et à prendre en compte, c’est le nombre de jeunes qui commencent à briller (et les autres U17 et U18 très prometteurs qui arrivent) ! C’est joueurs n’ont rien couté en transfert entrant et qui rapporteront sans doute beaucoup… Il faut les garder quelques saisons si possible pour le côté sportif et quand ils partiront, ce sera tout bénéfice pour les finances. Si on a enfin compris l’importance de l’académie, on a tout compris !! Et l’entraîneur en place, n’en déplaise à certains, travaille en parfaite adéquation avec cette vision !

  7. Que cela plaise ou non, les chiffres sont corrects; j’ai les comptes annuels sous les yeux; il suffit d’aller sur le site de la centrale des bilans accessible à tous.
    Encore faut-il les interpréter. La dette de 51m c’est tout compris , leasing plus fournisseurs, à rapprocher de l’actif dont les immo incorporelles cad la valeur estimée des joueurs, encore faut-il les vendre. C’est comme les briques, tant qu’on a pas vendu et encaissé, ça ne vaut rien. Et on est en faillite par manque de liquidités meme s’il y a des actifs.
    Vraiment inquiétants sont les salaires de 38m à rapprocher du CA de 24m au lieu de 32m (3 mois de Covid) et une perte de 5m malgré plus values exceptionnelles de 38m (Marin, Dnenepo probablement..)
    Bref qu’on le veuille ou non, sportivement ou financièrement, il faut jouer avec les jeunes et dégraisser pas seulement les joueurs mais j’ai l’impression qu’on doit faire le ménage pour les autres salaires dont la direction..

  8. Oui je suis un grand partisan de MPH mais sa dernière année de contrat ou deux dernières années à ne plus faire grand chose cela coûte, les bras cassés coûtent aussi, il va falloir être imaginatif pour trouver du monde pour encadrer nos supers belles promesses et ne pas se retouver dans la situation des mauffs l’année passée

  9. La réaction de Fornieri ne s’est pas fait attendre dans la DH……mhhhhhhhhh, ça ne sent pas bon, même un peu le règlement de compte. Venanzi va-t-il devoir revendre à prix cassé? D’Onofrio et Fornieri attendent-ils le. bon moment pour sauter sur l’opportunité? Tant de questions sans réponse…la saga de l’hiver peut enfin commencer….

    1. Effectivement les gars, ça pue tout ça ! J avais concocté ma réponse (qui a fait plaisir a rouchblanc) sans même connaitre l annonce du retrait de fornieri ce matin ! Et évidement, ce pas en arrière est un très mauvais signe, alors que sa signature était tout le contraire. Bref, j avais tout faux et venanzi est très mal. Conserver montanier, faire confiance aux jeunes et vendre au plus vite quelques noms est prioritaire avant toute ambition, hélas….

  10. En effet Gerouche, cette volte face de FF sent le coup…..fourré à plein nez. J’ai comme l’impression que le brave Bruno n’a toujours pas pris la mesure du monde dans lequel le foot baigne.
    Il est à espérer que quoi qu’il arrive, le club soit encore viable après cette crise du covid.
    Autre hypothèse, FF attend peut-être que le club soit cliniquement mort pour faire une proposition de rachat totale……..sous le regard avisé de Luciano.
    Wait and see.

  11. Ibonjour il ne faut déjà tirer des plans sur la comète ,la stratégie fait parie du business .Pas une seconde il ne faut croire fornieri Croire un seul instant qu au dernier moment qu’il a respecté les demandes des banquiers est une hérésie ou alors il est loin du businessman à succès ma question c’est que veut il vraiment ? Et surtout que veut Venanzi ?cela ne pue pas autant que Gerouche le dit pour une simple raison le standard a assez d’atout pour trouver des investisseurs d’autres club en ont trouvé
    Maintenant même si je le regrette il apparaît très clairement que cela passera par des investisseurs étrangers seule condition pour que notre club retrouve son lustre

  12. Venanzi et fornieri : Cest ce qui m’ennuie le plus ces deux là prennent les supporters pour des billes dans leurs communications il devraient se souvenir que sans les. Supporters le Standard n’est rien et en ce moment ils ont de la chance que c’est huis clos sans quoi il y aurait de la grogne

Laisser un commentaire

Top