Menu Standard
Add more content here...

Anderlecht et le Standard se neutralisent dans un Clasico animé mais peu chatoyant

Anderlecht et le Standard se retrouvaient pour leur deuxième affrontement cette semaine. Une rencontre à rebondissements, où aucun des deux camps n’est parvenu à prendre l’ascendant.

Quelques jours après le 2-0 infligé en Coupe de Belgique, Anderlecht accueillait à nouveau le Standard. Une rencontre dans le climat que l’on connait, après les évènements de jeudi. Les Rouches se retrouvaient donc au Lotto Park sans leurs supporters.

Le début de match est équilibré. Dolberg frappe depuis l’entrée du rectangle, ça passe juste à côté du poteau de Bodart (4e). Les deux équipes s’échangent la possession et tentent de construire. Anderlecht domine techniquement.

Dreyer, l’homme en forme du côté d’Anderlecht

Le Standard connait toujours les mêmes difficultés en attaque. Kanga part dans l’intervalle mais frappe sur Schmeichel (20e). Dans la foulée, Anderlecht ouvre le score. Dreyer est mis en orbite par Verschaeren. A la limite du hors-jeu, le Danois trompe Bodart (1-0, 21e).

dreyer kawabe

Anderlecht mène donc au score, mais se met progressivement à ne plus jouer. Kawabe a tout le loisir de frapper mais heurte le poteau (26e). Alzate est aussi laissé seul, et frappe à côté (35e). De l’autre côté, Stroeykens tente d’enrouler, mais ça passe un mètre au-dessus du but (40e). Price manque également une grosse occasion (45e).

Kawabe frappe à nouveau contre Anderlecht

Assez logiquement, le Standard égalise. Kawabe profite d’un tacle défensif raté et a tout le temps d’ajuster Schmeichel (1-1, 45e+2e). Anderlecht ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Kawabe se permet même de chambrer les supporters d’Anderlecht.

dreyer kawabe

Wilfried Kanga glace le Lotto Park

Anderlecht est visiblement resté aux vestiaires et manque son début de seconde mi-temps. Kanga passe d’abord tout près de marquer le 1-2, puis punit Anderlecht pour ses errements défensifs (55e).

Anderlecht ne joue pas très bien, mais le Standard non plus. Riemer sent que ses hommes peuvent revenir dans le match et fait monter Amuzu, Leoni et Vazquez.

Anders Dreyer, encore lui

Dreyer manque une gigantesque occasion (65e), Bokadi manque l’occasion de faire le break (70e). Anderlecht force et sur un superbe coup franc de Dreyer d’abord repoussé par le poteau puis Bodart, les Bruxellois bénéficient d’un penalty sur une faute de main. Dreyer se charge de le botter et d’égaliser, malgré Bodart qui touche le ballon (2-2, 77e).

dreyer

La fin de match est à l’avantage d’Anderlecht, qui pousse pour tenter d’aller arracher la victoire. Amuzu se montre plutôt actif et pose des problèmes à une défense du Standard qui tire la langue. Bodart doit se montrer attentif sur une tête de Vazquez (89e) mais aussi…de Bokadi (90e+1).

On serait tentés de dire qu’Anderlecht a remporté ce double affrontement au vu de sa victoire jeudi et ce 2-2 face à un Standard accrocheur. Mais ce mach nul ne fait pas affaires des Mauve et Blanc, qui laissent l’Union s’échapper en tête de la Pro League. Au Standard, c’est plutôt un bon point, mais les Rouches auraient pu revendiquer plus et restent très loin des premières places du classement.

Laisser un commentaire