Menu Standard
Add more content here...

Anderlecht remporte le premier Clasico et élimine le Standard de la Coupe

Un carton rouge, une interruption de match, deux buts : le Clasico était chaud jeud soir. Au final, Anderlecht file en quart et le Standard reste à la peine.

En supériorité numérique pendant les trente dernières minutes, le Sporting d’Anderlecht a assuré sa qualification en quarts finale de la Coupe de Belgique (2-0). Une élimination du Standard et un premier Clasico remporté les Mauves qui annoncent un deuxième acte chaud ce dimanche en championnat.

Les vingt premières minutes de la rencontre auront été dominées par le Sporting d’Anderlecht qui se montrait plus agressif dans ses duels et un peu plus propre dans ses constructions à l’image des quelques offensives plutôt bien menées et qui ont créé les premières offensives côté mauve.

Stroeykens débloque la situation

S’il était difficile de trouver Kasper Dolberg en pointe, les ballons passaient souvent par les flancs avec des montées hautes de N’Diaye et surtout Sardella, très sollicité par Thomas Delaney.

Les deux équipes n’auront finalement eu que peu d’occasions avec côté Anderlecht un tir en reprise de volée très tôt dans le match d’Anders Dreyer (4e) et une tentative lointaine de Wilfried Kanga (16e). Cependant, tout aurait pu virer à la catastrophe pour le RSCA quand Maxime Dupé était proche de la boulette mais se rattrapait in extremis sur son contrôle (20e).

La situation se débloquait finalement à la demi-heure de jeu sur une excellente relance depuis la défense anderlechtoise. Bien épaulé par ses coéquipiers pour écarter le jeu, Mario Stroeykens envoyait une frappe depuis l’entrée du rectangle, imparable pour Laurent Henkinet (31e, 1-0).

Un but qui a totalement changé la physionomie du match puisqu’après cela, le Standard était un peu plus à la peine au niveau de la construction malgré quelques accélérations et incursions de Marlon Fossey sur le flanc droit. Les Rouches faisaient face à une solide défense adverse avec un Jan Vertonghen en patron dans l’axe.

Un rouge qui fait mal

En deuxième période, les deux équipes remontaient sur le terrain avec de meilleures intentions mais c’est Anderlecht qui faisait le break. Après avoir récupéré un ballon dans le rectangle, Dreyer faisait mouche avec une frappe croisée (52e, 2-0).

Quelques minutes plus tard, le Standard se créait une belle occasion avec une frappe de Kawabe, très actif en seconde période, mais ce dernier trouvait le montant (58e) mais les Rouches allaient vivre une fin de match compliquée avec l’exclusion dans la foulée d’Isaac Price (61e).

Dans les dernières minutes, alors que la victoire anderlechtoise était presque acquise, les supporters commençaient à créer des débordements en tribunes et forçaient l’arbitre de la rencontre à interrompre la rencontre.

Laisser un commentaire