Vous êtes ici
Home >> Divers >> Arnaud Bodart de plus en plus imposant au Standard

Arnaud Bodart de plus en plus imposant au Standard

Un mur. Une stature imposante. Un garçon au sommet de son art. Arnaud Bodart a franchi un cap à l’aube de sa seconde saison dans la peau du numéro 1 des Rouches. Sa musculature a gonflé, tout comme son audace dans le rectangle. Il en impose tellement qu’il semble attirer les ballons tels des aimants, surtout à Sclessin, son jardin de prédilection encore inviolé cette saison.

La scène européenne de jeudi passé a conféré à Arnaud Bodart une dimension encore plus large, tant dans sa gestion des événements qu’au moment de canaliser la pression. « Je sais que les attentes seront grandes cette année car je ne peux plus me retrancher derrière la case jeunesse mais cela n’engendre pas un stress particulier sur mes épaules. C’est plutôt moi qui me l’impose car il me fait avancer ».

La maturité transpire dans le dernier Standard magazine. Le portier fait partie du gratin en Jupiler Pro League, c’est une évidence qui saute de plus en plus aux yeux. Toutefois, pas question de se reposer sur ses lauriers car rien n’est encore acquis pour ce bourreau de travail. « Je ne vais toutefois pas commencer à aborder les événements avec un autre regard. Le but restera toujours de m’améliorer dans un maximum de domaines. Je tiens aussi à remercier le club car il m’a préparé calmement. L’an passé, j’étais déçu de ne pas jouer certains matches d’Europa League mais j’ai rapidement compris que tout était calculé. Ne pas précipiter les choses, pour éviter que je ne me perde dans une forme de certitude ».

Foncer et ne rien regretter

En parlant de figure, celle d’Arnaud est carrée, comme le souhait du Standard après son revers la semaine passée sur la pelouse de l’OHL. Recevoir Courtrai, l’invité surprise dans le haut du classement, représente un excellent moyen de relancer une machine nullement grippée, mais un rien toussotante.

En guise de sirop, Philippe Montanier sait qu’il peut compter sur une défense solide, coordonnée de main de maître par le nouveau tôlier entre les cages liégeoises. Un gars à l’avenir radieux mais prudent… « J’aime avancer mais intelligemment. Je vais connaître des couacs et je vais prendre des raclées comme tous les gardiens. Si tu t’arrêtes à ce qu’il pourrait arriver, tu ne peux pas avancer ».

Arnaud préfère donc foncer, pour ne rien regretter…

Laisser un commentaire

Top