Menu Standard
Add more content here...

Carl Hoefkens allume les joueurs du Standard après le partage contre Charleroi : l’entraîneur des Rouches n’est-il pas, aussi, coupable ?

L’entraîneur du Standard était frustré, et on peut le comprendre. Ses joueurs n’ont strictement rien montré contre Charleroi. Mais Carl Hoefkens ne fait-il pas également partie des coupables ?

Le Standard a livré une prestation presque gênante, ce samedi soir contre le Sporting Charleroi. Aucun rythme, aucune intensité et un déchet monstre dans le jeu, impossible de mettre son adversaire en difficulté.

Après la rencontre, Carl Hoefkens était particulièrement remonté contre ses joueurs. Alors que le T1 des Rouches cherche habituellement le positif pour encourager ses troupes, il n’en a pas trouvé.

« Je n’ai jamais vu des erreurs, des passes et des décisions comme cela. Ce n’était, tout simplement, pas assez bon. Selon moi, il ne s’agit pas d’un manque d’intensité, mais d’un manque de qualité. Même dans un match fermé comme celui-là, on doit toujours faire mieux » déclarait le coach liégeois en conférence de presse.

Hoefkens Carl

Le Lierrois est remonté, mais ne fait-il pas, aussi, partie des coupables ? Son animation, comme le confirmait Damien Marcq à notre micro, est bien trop facile à lire. « On savait qu’ils allaient abuser des longs ballons vers Kanga. C’était plus facile à gérer pour nous en seconde période, leurs actions étaient souvent les mêmes. »

Carl Hoefkens ne semble avoir qu’une seule corde à son arc pour animer cette attaque du Standard. Et comme en début de saison, lorsque la première victoire se faisait attendre, c’est le manque de qualité qui a été pointé par le T1. Pourtant, avec les forces en présence, le sentiment prédominant est qu’il y a moyen de faire beaucoup, beaucoup mieux.

Hoefkens doit désormais prier. Vanheusden, Fossey et Alzate ont quitté la pelouse sur blessure, alors que le Standard perdra plusieurs cadres au mois de janvier. « J’espère que ce n’est pas trop grave et qu’ils seront disponibles mercredi, à Malines. Ce sont des joueurs importants pour nous » s’est contenté de répondre Carl Hoefkens. Ambiance.

7 thoughts on “Carl Hoefkens allume les joueurs du Standard après le partage contre Charleroi : l’entraîneur des Rouches n’est-il pas, aussi, coupable ?

  1. Mais non ils ne sont pas importants car pas assez bon. D’un autre côté il n’a jamais eu un aussi bon groupe sous ses ordres. Et certains le défendent encore !? Mais qu’est-ce qu’il leur faut ? On a connu ce genre de discours avec Leye, Elsner, et maintenant Hoefkens ! Tous des nuls ! mintanier était bien meilleur !

  2. Je suis à chaque fois surpris que le focus se fasse sur l’entraîneur lorsque les résultats sont mauvais voir médiocres comme ce non-match contre charleroi.
    J’ai de sérieux doutes sur le fait que C.H. « n’a jamais eu un aussi bon groupe sous ses ordres » !!! Comme tu le dis, Gerouche..
    Ce n’est pas une question de défendre l’entraîneur, Gerouche, c’est une question de réflexion et de lucidité.
    Il y a eu cinq, CINQ, entraîneurs qui se sont cassés les dents sur la mentalité et les fameux cycles du standard!!!
    Le focus doit plutôt se faire sur l’actionnaire et le staff de direction plutôt que « trop simplement » sur l’entraîneur.
    C’est beaucoup trop facile et cela ne résout rien au fil des années (et oui DES ANNEES!!).
    Le budget étriqué, le salaire octroyé aux joueurs, l’opacité sur la stratégie du groupe (où se situe le standard dans cette galaxie?), le rôle timide des deux décideurs actuels (F.H et P.L) sans oublier que le rôle de Josh Wander qui est tout sauf clair !!!
    Et pour en revenir à l’équipe, jetons un oeil sur les équipes qui nous dominent (de la tête et des épaules) pour l’instant : il y a une constance qui n’existe plus chez nous, c’est l’absence de joueurs « patrons » qui secouent les jeunes quand il le faut, voir aussi les moins jeunes. Nous n’avons pas des vertonghen ni d’alderweireld pour ne citer que ces deux là.
    L’équipe est mal structurée, mal équilibrée, les moyens sont quasi nuls.
    Nous n’aurons jamais à ce stade un GRAND entraîneur pour relever un défi impossible sur le long terme.
    Deila avait il tort sur le fond ? (je ne vise pas la forme).
    Accepter de jouer dans le ventre mou du classement, vendre les quelques jeunes que doit nous sortir l’académie (Dreyfus doit se retourner dans sa tombe) pour équilibrer la trésorerie (et encore!!).
    Voilà le triste sort des supporters, dans l’état actuel des choses.
    Point, barre ….

    1. Chacun son avis Osiris ( c’est plus court qu’un jour viendra tu en conviendras ). Mais j’attire toutefois ton attention sur la phrase  » jamais eu d’aussi bon groupe sous mes ordres  » . Elle n’est pas de moi mais de K.H.
      Alors, oui, quand on dit tout et son contraire quelques jours plus tard, ça m’énerve moi aussi.

  3. Là, je peux mieux comprendre, Gerouche !!!

    Mais, si je fais un tant soit peu d’empathie, le rôle d’entraîneur au standard est loin d’être un long…fleuve tranquille !!
    Maintenant, je sais (comme toi) qu’il est payé pour ce faire ; mais je lui trouve (pour l’instant) quelques raisons pour l’encourager dans les travaux d’Hercule qu’il doit se farcir !!!
    Pour un apprentissage, c’est costaud…

    Enfin, j’avoue que je suis tout aussi énervé que toi toutefois mes attentes vont plus vers le « headquarter » que vers l’apprenti-coach.

    P.S. : pour la petite histoire, ce n’est pas par volonté que j’ai changé d' »Osiris » à « Unjourviendra » mais je n’ai plus su me connecter avec le premier nom.(J’ai trouvé qu’unjourviendra était à la fois optimiste et sarcastique, ce qui reflète assez bien mes sentiments actuels.

    1. Kein problème osiris. Mais ça méritait une précision. Maintenant, il est quand même étonnant que tout ce qui passe par le standard et est considéré comme mauvais redevient bon après, joueurs comme entraîneur ! Pour ma part, en prenant l’exemple sur l’Union, les meilleurs éléments partent et les remplaçants restent aussi bons si pas meilleurs ! Ce n’est dons plus une question de joueurs mais d’encadrement ! Mais rassure toi, j’aime bien hoefkens, mais à un moment donné, il faut se poser des questions !

  4. Merci pour ta réponse.
    Une dernière précision, c’est plus une question de recrutement que d’encadrement.
    De sources internes, nos américains ont diminué également les moyens accordés au recrutement des jeunes pousses en Wallonie.
    A différentes époques de l’année, les recruteurs visitent les différents clubs pour repérer des jeunes qui sont ensuite convoqués pour être éventuellement sélectionnés.
    Le problème est que la visibilité sur ce service (indispensable à la viabilité du club) est de moins en moins clair !!!
    Tandis que les clubs concurrents nous prennent de vitesse sur le recrutement au niveau des clubs wallons.
    Ce capharnaüm me fait penser que le problème le plus important ne se situe pas au niveau de l’entraîneur mais plutôt au niveau de la structure même du club. Cela manque de « muscles », nous devenons des « mous » tant en réactions officielles que sportives!!!

Laisser un commentaire