Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Diable une fois: Didier Ernst, de Rouche fidèle à Diable Rouge

Diable une fois: Didier Ernst, de Rouche fidèle à Diable Rouge

Membre indiscutable de l’entrejeu du Standard, dont il a été capitaine durant trois ans, entre 1994 et 2002, Didier Ernst n’aura pas connu la même réussite avec les Diables, mais Georges Lleekens lui a quand même offert la possibilité de porter le maillot de la sélection. En 1999.

Si le nombre de Diables Rouges qui ont dépassé les 100 caps se multiplie (Jan Vertonghen, Axel Witsel et Eden Hazard ont été les premiers, mais quatre autres Belges ont déjà porté, à plus de 90 reprises la vareuse nationale et deviendront donc rapidement centenaires à leur tour), de nombreux joueurs belges ont eu une carrière internationale plus courte.

Nous avons entamé un retour sur les carrières des 130 Diables Rouges qui n’ont porté qu’une seule fois la vareuse de la sélection. Comme Philip Haagdoren et Danny Verlinden, qui ont écumé les terrains de D1 belge en même temps que lui, Didier Ernst a aussi connu cet honneur. Mais il n’aura pas eu la chance de le faire perdurer dans le temps.

Plus de 200 matchs avec le Standard, mais une Coupe avec la RAAL

Élément incontournable de l’effectif du Standard dans les années 90, Didier Ernst a disputé plus de 200 rencontres avec les Rouches entre 1993 et 2002. Et si c’est avec la RAAL qu’il a connu la plus belle récompense de sa carrière, en remportant la Coupe de Belgique en 2003, c’est bien entendu avec le Standard, club avec lequel il a perdu deux finales de Coupe (en 1999 et en 2000), que le natif de Dison s’est imposé comme une valeur sûre du championnat de Belgique.

Pas suffisant pourtant, pour convaincre les sélectionneurs. Didier Ernst a dû attendre le mois de mars 1999 pour obtenir, à 27 ans, sa toute première et finalement unique sélection. C’est Georges Leekens qui lui a offert sa chance, en mars 1999, à l’occasion d’un match contre l’Égypte.

Une courte défaite contre l’Egypte

L’occasion pour le Disonnais de retrouver quelques connaissances en équipe nationale: Philippe Léonard, Régis Genaux, Marc Wilmots, Emile et Mbo Mpenza sont autant de joueurs qu’il a côtoyés à Sclessin et qui font partie de la sélection de Long Couteau à un peu plus d’un an du coup d’envoi de l’Euro 2000, que les Diables disputeront à domicile.

Didier Ernst devra attendre la pause pour prendre la place de Chris Janssens et obtenir ses premières minutes en Diable Rouge. Mais la rencontre ne restera pas dans l’histoire du football belge. Comme quelques jours plus tôt contre la Bulgarie, les Diables s’inclinent par le plus petit écart (0-1). Quelques mois plus tard, Georges Leekens cède sa place à Robert Waseige, qui sera chargé de préparer l’équipe nationale pour l’Euro 2000 et Didier Ernst, lui, ne sera plus jamais rappelé.

Laisser un commentaire

Top