Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Exclusif – Laurent Jans vu par un ami et équipier : “C’est un leader et un modèle au Luxembourg”

Exclusif – Laurent Jans vu par un ami et équipier : “C’est un leader et un modèle au Luxembourg”

Laurent Jans est l’une des arrivées surprise de l’été au Standard. Le latéral international luxembourgeois est loin d’être un inconnu chez nous, après son passage à Waasland-Beveren. Un autre ancien belgicain, Stefano Bensi, a accepté d’évoquer celui qui est un de ses amis proches.

Stefano Bensi (32 ans) cotoie Laurent Jans en sélection depuis des années et a remporté le titre luxembourgeois avec le Fola Esch en compagnie du néo-Rouche en 2013. Plus que coéquipiers, les deux hommes sont amis et l’ailier du Fola, passé par Deinze 2009, nous a parlé de Jans à l’approche de Standard-Bruges.

Stefano, tu connais bien Laurent Jans, avec qui tu as été champion du Luxembourg et évolue en sélection. Que peux-tu nous dire sur lui ?

Laurent est un mec simple, intelligent, qui sait d’où il vient. Quand on a fait connaissance, c’était quelqu’un de très timide, mais les expériences qu’il a pu vivre dans sa carrière l’ont fait évoluer sur le plan humain. Il s’est ouvert et est devenu un homme.

Quand on regarde son parcours – Waasland-Beveren, Metz, Paderborn, le Standard maintenant … et un statut de capitaine du Luxembourg. Ce garçon timide à 20 ans a dû devenir un leader …

Oui, comme je l’ai dit, il a vraiment acquis une personnalité très forte. Ses passages en Belgique, en France et en Allemagne l’ont fait évoluer. Mentalement, mais aussi sportivement. En sélection, c’est le vrai leader de l’équipe. Je me répète : LE leader, pas l’un des leaders (sourire).

Et comment le décrirais-tu Laurent Jans le footballeur aux supporters liégeois ? Un avis impartial et neutre, pas celui d’un ami (rires).

C’est un athlète. Très fort physiquement et athlétiquement, avec un gabarit impressionnant. Laurent est toujours positif, ne lâche jamais rien quelle que soit la situation. Il va toujours pousser les autres. Ici, au Luxembourg, c’est un modèle pour beaucoup de joueurs.

Ses statistiques sont parfois pointées du doigt pour un back droit.

Oui, je pense qu’il pourrait les améliorer (rires). Mais est-ce que c’est ce qu’on lui demande ? Des buts ? Ce n’est pas son job. Mais s’il améliore ça, il pourra peut-être faire une carrière encore plus belle.

Jans sera la doublure de Collins Fai au Standard. Peut-il devenir l’arrière droit titulaire du club ?

Pour moi ? Oui, à 100%. Je sais de quoi il est capable, il a juste besoin de confiance pour s’exprimer au maximum. Sans ça, c’est difficile. Mais partout où il a reçu de la confiance, il a toujours presté à un excellent niveau. Il a connu une période difficile à Metz, c’est vrai.

Je pense que le Standard est le bon club pour Laurent

Dans quel état d’esprit est-il en arrivant au Standard après sa relégation avec Paderborn ?

Il est heureux ! Même avant de signer au Standard, il était dans un bon état d’esprit. Il ne s’attendait pas à quitter Metz cet été, mais le foot va vite. Quand un joueur de la qualité de Laurent est disponible, ça peut aller vite. Et je crois qu’il a la bonne mentalité pour le Standard, c’est le club pour lui. Il pourra se montrer.

Est-ce que le Standard était sa seule option ? Je ne suis pas son agent (rires). Il m’a juste dit “Stef, ça y est, je pars à Liège signer avec le Standard”. C’est tout. Je suis heureux pour lui car il va pouvoir jouer l’Europa League dans un beau groupe. Maintenant, son rêve était la Bundesliga et je crois qu’il aurait aimé rester à Paderborn plus longtemps (nda : Jans était prêté par Metz la saison passée), mais la Belgique est parfaite pour lui. C’est parfait pour ses qualités.

Peut-il devenir un favori des supporters ?

Il avait été élu joueur de l’année à Waasland-Beveren, et ce sont les supporters qui votent. Ses performances étaient excellentes là-bas, et si je ne me trompe, il avait même été élu dans le onze de l’année en Belgique. Laurent aura la pression, mais ça le motivera à briller. Il est dans une ville qui respire le foot, il doit en profiter et prendre du plaisir.

Penses-tu que Laurent est estimé à sa juste valeur ? Sous-estimé ? Surestimé ?

Ni l’un, ni l’autre. Beaucoup disent qu’il est surestimé, à ceux-là, je réponds : regardez son parcours, ce n’est pas de la chance ou le travail d’un agent. Je le connais depuis des années, j’ai assisté de mes propres yeux à ses progrès. Tout ce qu’il a obtenu, c’est grâce à un travail dur. Si quelqu’un a bossé pour réaliser ses rêves, c’est bien lui.

Laisser un commentaire

Top