Menu Standard
Add more content here...

Génie ou folie ? Carl Hoefkens avait un plan dingue pour s’imposer à Malines

En interview d’avant-match, Carl Hoefkens avait confié utiliser un système… avec trois numéro 10. Une organisation que l’on n’a pu voir que pendant moins d’un quart d’heure, mais que le T1 Liégeois pourrait reproduire à l’avenir.

Par tous les moyens, Carl Hoefkens essaye d’enfin dynamiser cette attaque du Standard, deuxième moins bonne production offensive du championnat. Mais force est de constater que le Lierrois n’y arrive pas et qu’il est devenu, au fil des semaines, l’homme pointé du doigt concernant la situation précaire au classement.

Bien que son contrat de trois ans financièrement coûteux à casser lors de la première saison renforçait quelque peu sa place en bords de Meuse, le T1 semble être sur un siège de plus en plus éjectable, alors que le Standard continue de s’engluer dans les sables mouvants de la colonne de droite.

En déplacement, les Rouches comptaient deux victoires, trois partages et quatre défaites avant le coup d’envoi. Un bilan famélique, qui a poussé Hoefkens à innover.

Kawabe Hayao - Vanlerberghe Jordi - Cobbaut Elias

Le Standard avec… trois numéro 10

En interview d’avant-match, au micro d‘Eleven DAZN, Carl Hoefkens avait déclaré utiliser un système avec… trois numéro 10 : Hayao Kawabe, Isaac Price et Kamal Sowah, chargés d’alimenter Wilfried Kanga. Au milieu de terrain, le seul récupérateur s’appelait donc Aiden O’Neill.

Alléchant sur papier, mais aussi pendant le premier quart d’heure. Le Standard essaye de contrôler le jeu, pose le pied sur le ballon et se procure même les premières petites opportunités. Est-il possible de voir cette équipe entreprenante à l’extérieur ?

On ne le saurait pas. Du moins, pas cette semaine. Hoefkens est contraint de modifier son système au quart d’heure après l’exclusion de Bokadi. Son équipe recule encore et encore jusqu’au retour aux vestiaires. La suite, on la connaît. Bodart se retourne une fois, deux fois, trois fois. Le portier, dépité, n’y peut rien et constate les dégâts.

Mais aussi critiquable soit-il sur certains points, à commencer par le 11 de base et le choix de donner un temps de jeu ridicule à des joueurs comme Noubi et Canak, Carl Hoefkens avait amené une animation qui a le mérite d’exister et qu’il serait intéressant de revoir à l’avenir.

2 thoughts on “Génie ou folie ? Carl Hoefkens avait un plan dingue pour s’imposer à Malines

  1. Génie ou folie ? Aucun des deux, ce système avec 3 joueurs offensifs derrière l’homme de pointe était utilisé par MPH, sans jamais vraiment convaincre non plus. Ce qui importe, c’est d’être proche les uns des autres !

  2. Bonjour . Moi autre chose me tracasse, même si les Rouches avaient 5 ou 7 points de plus .
    Nous avons déjà reçu 5 cartons rouges !! combien étaient-ils logique , réel ? UN SEUL
    Par contre à plusieurs reprises l’adversaire ne reçoit jamais sa deuxième jaune ou peu faire plusieurs fautes sans en prendre une !
    Chez nous, dès qu’on pète de travers , un carton arrive !!! Dès qu’un geste est un peu limite c’est carton . Bc d’autres équipes et joueurs peuvent se permettre 2 fois plus sans voir jaune ou rouge ??? Ex parmi beaucoup .
    Match à Charleroi Mark à la 70 eme doit être dehors . Vletessen de Bruges à la 40 eme doit être dehors .
    Et Sardella à l’Antwerp doit prendre sa deuxième jaune à la 36 eme min et n’en prend pas une seule ?. Debast qui met une semelle par derrière sur cheville et mollet , seulement jaune !! Rouge non réelle pour Price, MAIS UN match de suspension ! etc etc etc …..
    2 poids 2 mesures . comme depuis des années. IL me semble qu’il serait temps que la direction monte un grand dossier sur nos cartons et les non carton des adversaires . Idem pour les pénalty sifflé et non sifflé ! bien à vous . Pascal

Laisser un commentaire