Menu Standard
Add more content here...

Hayao Kawabe revient sur son chambrage après l’égalisation du Standard à Anderlecht : « Ils m’ont lancé des projectiles »

Sentiment mitigé au Standard après le partage dans le Clasico sur la pelouse d’Anderlecht. Les Liégeois auraient pu empocher les trois points, mais empochent enfin un résultat en déplacement chez un  » gros ».

Dans son intensité et son scénario, ce deuxième Clasico de la semaine entre Anderlecht et le Standard a tenu toutes ses promesses. Les Liégeois ont mené au score en deuxième période, mais ont assez logiquement vu Anderlecht revenir dans la partie.

« C’était un match difficile. On a eu les occasions pour prendre les trois points. Il y avait évidemment un esprit de revanche après le match de jeudi. Ce n’était qu’il y a trois jours, le match était encore dans les têtes et toute l’équipe a joué ce match pour le gagner. Après nos déplacements difficiles, ça reste un bon point » analysait Hayao Kawabe, conscient que le Standard n’avait plus connu autre chose que la défaite à l’extérieur depuis le 30/09 et le succès sur la pelouse de Louvain.

Buteur égalisateur en fin de première période, le Japonais a célébré en chambrant le kop Anderlechtois et la Mauves Army. « Ils m’ont lancé des projectiles avant un corner. Donc après mon but, j’étais obligé de faire cela » souriait le meilleur buteur du Standard.

Après avoir connu des débuts difficiles, Hayao Kawabe monte en puissance semaine après semaine. Remis en question quelque temps après son arrivée, il est peut-être le meilleur joueur de champ de son équipe au terme du premier tour.

« Cela fait six mois que je suis ici. Je m’acclimate de plus en plus à la vie en Belgique et au football belge. Je reçois tout le soutien de mes coéquipiers et je fais le maximum pour aider mon équipe. Beaucoup de gens parlent anglais, c’est plus facile que d’apprendre le français pour communiquer. »

dreyer kawabe

« Les cinq premiers matchs étaient très compliqués pour moi. Maintenant, c’est bien mieux. Si je suis le plus gros danger offensif du Standard ? C’est une question difficile. Il y a la vitesse de Moussa, la force de Wilfried, la technique et Kamal et William,… On a besoin des qualités de tout le monde. »

Désormais, le Standard pointe à cinq points de la sixième place du Club de Bruges et v affronter des adversaires moins bien classés. Une occasion en or de revenir dans le coup.

« Quand on joue à la maison, les supporters sont derrière nous. Le sentiment est différent. Ils amènent aussi un petit peu de pression. Je pense que le top 6 est toujours possible, on a la qualité pour le faire. Mais on ne peut plus se permettre de perdre autant de points contre des petites équipes. C’est contre eux qu’on doit enchaîner les victoires pour remonter » a conclu Hayao Kawabe.

Laisser un commentaire