Jacob Barrett Laursen après le partage du Standard : « Je suis vraiment très fier de l’équipe »

Ce vendredi soir, La Gantoise a été tenue en échec par le Standard de Liège lors de la dix-huitième journée de Jupiler Pro League.

La Gantoise méritait amplement de l’emporter ce vendredi soir, mais les troupes de Hein Vanhaezebrouck ont buté sur un impérial Arnaud Bodart et sur les montants liégeois à deux reprises avec un poteau pour Hjulsager et une barre transversale pour Odjidja. Le Standard de Liège n’a donc absolument rien montré offensivement, mais a tenu bon face aux assauts gantois.

“C’était un match difficile et la concentration et la mentalité étaient la clé de ce match. On a tout donné pendant plus de 90 minutes et je suis vraiment très fier de l’équipe », a confié Jacob Barrett Laursen au micro d’Eleven Sports à l’issue de la rencontre. « On n’a pas eu beaucoup d’occasions, c’est vrai mais on faisait face à une bonne équipe en face. On était venu ici pour prendre les trois points, mais c’est toujours mieux d’obtenir un point que zéro. On va maintenant se reposer et repartir de l’avant en janvier », a conclu le back gauche.

2 thoughts on “Jacob Barrett Laursen après le partage du Standard : « Je suis vraiment très fier de l’équipe »

    1. Eh oui Ardéchois, Gerouche , je ne vois qu’une explication ce Laursen est protégé de facto par son statut de transfert avec contrat de 4ans sauf erreur contrairement à d’autres transferts décevants style Melegon, Allzate qui ne sont que prêtés.. À part Zinckernagel que je trouve quand même irrégulier et dans une moindre mesure Fossey, tous les transferts sont décevants; les bonnes surprises viennent des jeunes, Bali, Canak, Noubi. Le pauvre Calut a payé très cher son exclusion, peut-être s’est-il éteint, découragé après cela.Quoique les meilleures entraîneurs ont l’art de persister dans l’erreur sur certains points, Donnum à droite catastrophique heureusement corrigé après 25 min, Laursen presque inamovible comme Gavory auparavant toujours à cette place maudite.
      Comme déjà dit le top 8 est inespéré, place aux jeunes, fini les transferts hasardeux et coûteux, stabilité dans le long terme.. la faillite sportive et financière à peine évitée , le rétablissement financier durable basé de résultats sportifs plus ambitieux est loin d,être acquis.
      Regardez Coucke à Anderlecht, il a déjà injecté plus de 130m et ils ne prévoient pas le retour à l’équilibre avant 2 ou 3 ans.
      Oui je sais fric, Business.. mais c’est le foot de maintenant à tous les étages

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App