Menu Standard
Add more content here...

« Je ne sais pas ce qu’ils font à Tubize…. »

Carl Hoefkens était à prendre avec des pincettes après la rencontre. Il a revu les images du penalty… et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’était pas d’accord avec cette décision.

On le sait, depuis le début, chaque semaine, il y a des soucis avec le VAR. Ce dimanche, alors que ce Choc Wallon avait fait très peu vibrer les spectateurs et que les occasions n’étaient pas très nombreuses, le VAR a changé le visage de cette rencontre.

Le sujet délicat ? Un duel engagé entre deux hommes : Ngoy côté Rouche, Dabbagh côté noir. Au final, et après avoir revu les images de ce duel, l’arbitre de la rencontre Nicolas Laforge décide non seulement de donner un penalty aux Carolos, mais aussi d’expulser le défenseur liégeois. Cette expulsion, du point de vue du règlement, est correcte et colle par rapport à la première décision prise par Mr Laforge.

Par contre, difficile de voir quelles images ont été montrées à l’arbitre de la rencontre, mais nous avons bien vu clairement la première poussée de l’attaquant des Zèbres, mais aussi le tirage de maillot. Alors quid ? On aurait plutôt tendance à dire que les deux fautes s’annulent. C’est aussi ce que pense l’entraîneur du Standard, Carl Hoefkens.

« Quand vous menez et que vous « encaissez » un penalty en fin de match, c’est très frustrant. Ngoy a été poussé en premier, il a été poussé sous le ballon. Ce qui se passe ensuite ne compte pas. Je ne comprends pas que l’arbitre ne comprenne pas qu’il loupe le ballon à cause de cette poussée. Je ne sais pas ce qu’ils font à Tubize, ni ce qu’ils disent. C’est dommage pour nous, ces trois points nous auraient fait du bien ».

Difficile de donner tort au coach principal du Standard. On attend avec impatience la vidéo explicative de la Pro League ce lundi.

Laisser un commentaire