Menu Standard
Add more content here...

La commission des licences ne lâche pas le Standard d’une semelle

Le Standard n’a pas montré tous les documents nécessaires dans son suivi mensuel pour la licence. L’affaire devrait être réglée dans les prochains jours.

Suite à ses problèmes budgétaires, le Standard subit un contrôle financier mensuel par la commission des licences. Cette fois, les Rouches n’ont pas été en mesure de fournir certaines preuves de paiements et risquent des sanctions, selon les dires du journal l’Avenir.

Parmi les sanctions potentielles, on peut aller d’une réduction du noyau de 25 à 23 joueurs à l’interdiction de transférer pour le prochain mercato. Le matricule 16 sera convoqué prochainement pour apporter les mesures manquantes et ainsi écarter ces sanctions.

L’Avenir ajoute que le club liégeois se dit confiant par rapport à ce complément d’informations demandé. L’affaire devrait donc être classée dans les dix jours… en attendant le prochain contrôle, le mois prochain.

3 thoughts on “La commission des licences ne lâche pas le Standard d’une semelle

  1. Le trou de St Guidon, comme tu dis « Ardéchois », a peut-être servi de leçon ?
    Pour moi, la commission a ses raisons de surveiller les comptes du standard, ne fusse que le respect des délais de paiement vis-à-vis des fournisseurs.
    Mais, pour nous (pauvres supporters) la situation reste obscure vu l’omerta de 777.
    D’autre part, les ambitions (démesurées ?) d’achat du groupe américain interpelle visiblement.
    D’autant qu’ils laissent les clubs acquis se dépatouiller avec peu de moyens, ce qui motive les journalistes à enquêter sur leurs activités.
    En tous cas, l’attitude des actionnaires américains commencent à fortement déplaire à tout le monde (chroniqueurs, médias parlés et écrits, et … supporters) !!!
    Le pauvre Pierre LOCHT doit affronter toutes ces questions en s’en posant lui-même (à mon humble avis).
    Espoir ? J moins 6 !!!!

    1. tout ce que tu dis est vrai mais j’ai des doutes quand il s’agit des comptes de club de l’autre côté de la frontière linguistique…..enfin.
      Pour 777, c’est clair que nous, les supporters, sommes les dindons de la farce. Enfin, les 20 000 qui ont repris fidèlement leur abo.

Laisser un commentaire