La Pro League et Eleven ne veulent plus payer de caméraman supplémentaire : « Le problème ne se pose que dans certains cas »

Une situation qui a peut-être coûté les Champions Play-Offs à La Gantoise la saison dernière.

Souvenez-vous. Lors de la dernière rencontre du défunt championnat, la Gantoise a partagé l’enjeu face au Cercle de Bruges, manquant les Champions Play-Offs de justesse. Ce match (2-2) a donné lieu à une émeute sur le fonctionnement de la VAR. Un caméraman étant en position trop tard, l’arbitre vidéo n’a pas pu intervenir lorsque Thibo Somers du Cercle a semblé marquer hors-jeu.

La Pro League a répondu en fournissant un caméraman supplémentaire lors des barrages. « Nous ne voulons rien laisser au hasard », avait déclaré le PDG Lorin Parys. Les Gantois ont insisté pour qu’un caméraman supplémentaire soit fourni au début de la nouvelle saison. Une demande laissée sans suite. Au service des arbitres de la fédération, on entend dire que le fonctionnement est le même que l’an dernier.

« Le problème ne se pose que dans des cas exceptionnels, lorsqu’un caméraman doit quitter son poste en début de match pour filmer un hommage sur le terrain », explique Stijn Van Bever de la Pro League. Lors des rencontres de moindre envergure, le détenteur des droits, Eleven, a le loisir de rémunérer un caméraman supplémentaire lorsqu’un hommage ou une animation spéciale est prévue. « Mais il doit être clair qu’il s’agit de bonne volonté de notre part et que nous ne sommes en aucun cas obligés de le faire », déclare Jan Mosselmans, COO d’Eleven Sports.

En réaction à cette décision, le porte-parole de La Gantoise Tom Vandenbulcke a fait part de toute sa déception dans les colonnes de Het Nieuwsblad. « Au sein de la Pro League, le soutien est insuffisant pour supporter ce coût supplémentaire. La Gantoise est d’avis depuis un certain temps que la fédération devrait prendre ses responsabilités. Elle est responsable du VAR, qui doit disposer à tout moment des images correctes afin de pouvoir appliquer correctement le règlement. Jusqu’à aujourd’hui, cependant, aucun accord n’a été conclu entre la fédération et le détenteur des droits TV. Donc, au début d’une nouvelle saison, nous devons compter sur la bonne volonté d’Eleven, qui n’est pas exactement professionnelle. »

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App