Menu Standard
Add more content here...

La situation « fatigante » vécue par Steven Alzate au Standard : « Il reste des options en janvier »

Le milieu de terrain est encore l’un des meilleurs joueurs du Standard cette saison. Cependant, Steven Alzate s’agace quelque peu de sa situation, lui qui ne sait pas de quoi son avenir sera fait.

L’année dernière, Steven Alzate était l’un des meilleurs joueurs du Standard de Ronny Deila. C’est encore le cas cette saison sous Carl Hoefkens, mais le médian colombien alterne parfois le chaud et le froid.

« Je joue chaque match, je prends des minutes et j’aime ça. Le style de jeu est différent de l’année dernière. On ressentait mieux mes qualités dans le style de l’année dernière, mais je fais le maximum pour aider l’équipe. Pas seulement dans les buts et les passes décisives, mais aussi en travaillant au milieu de terrain » a commenté le joueur qui appartient à Brighton en conférence de presse, ce jeudi.

L’objectif annoncé depuis le début de saison est le top 6. Un objectif plus abordable pour les Liégeois, qui devaient viser les quatre premières places la saison dernière. Cependant, le Standard n’y parvient pas et pointe à six longueurs, en grande partie à cause d’un très mauvais début de saison.

« Quand je me suis entrainé la première fois cette saison, on était dans le bas du classement. Depuis, nous ne sommes plus si loin du top 6. De ce point de vue, c’est positif, car j’ai aidé l’équipe à revenir vers le haut. Mais on doit assurément travailler à notre régularité. Quand l’équipe ne performe pas bien, c’est aussi difficile pour moi de bien jouer. Je vais aussi de la même manière que l’équipe. »

Prêté au Standard, Steven Alzate est dans sa dernière année de contrat à Brighton. Le milieu de terrain de 25 ans ne sait pas de quoi son avenir sera fait, s’en agace et a même une option pour retourner en Angleterre dès le mois de janvier. Une solution, néanmoins, très peu probable.

« Je me sens un petit peu comme à la maison, je commence à connaître tout le monde. Il reste des options en janvier, mais mon but est de rester jusqu’à la fin de saison. C’était une situation fatigante, je préférerais me stabiliser à un endroit » a conclu Alzate.

9 thoughts on “La situation « fatigante » vécue par Steven Alzate au Standard : « Il reste des options en janvier »

  1. Bonjour à mon ami Jaime au passage,
    Rien à voir avec l’article sur Alzate que je trouve assez neutre voir ininteressant mais plutôt sur un autre aspect de notre club.
    Je trouve que nous manquons sérieusement de « muscles » dans nos réactions vis-à-vis des instances sportives nationales. (cfr le cas de Price, notamment).
    Je lis que ma réflexion est partagée par pas mal de supporters.
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    1. Il me paraît aussi évident que la partialité du Conseil disciplinaire (et des autres instances préalables) est fortement remise en doute dans le cas de Price.
      Ou alors, elle est l’émanation de l’esprit actuel de la société qui tend à faire de tous les citoyens des fiotes soumises aux dictats de la bien-pensance et de la bienséance, où tout comportement moral ou physique un tant soit peu engagé fasse l’objet d’une indignation démesurée.
      Il faut effectivement une représentation de nos couleurs dans les instances décideuses plus à même d’imposer une certaine intimidation à éviter de nous titiller de cette façon.
      L’injustice est insupportable et ne peu mener, à terme, qu’à plus de violence.

  2. Bonsoir unjourviendra, tu m’auras plutôt 2x qu’une si tu es une belle blonde ou brune voire rousse dans le besoin, 68kg, 1m80, 95C…rien que ça…
    Je partage vos avis. L’exclusion aurait dû être la peine maximale. Il va falloir trouver quelqu’un qui sache nous défendre bec et ongles. Certains de nos joueurs commenceraient-ils à déranger certains ou certaines?

  3. Bonsoir Jaime,

    Mes origines égyptiennes me font dire que j’aimerai te satisfaire sur tes souhaits, évidemment.
    La taille (1.83) passe encore, le poids !!! là, je suis hors jeu et les cheveux n’en parlons pas ….
    Désolé, mais j’ai cru comprendre que tu avais femme au foyer dorénavant 🙂
    J’espère pour toi qu’elle a su concurrencer le lave vaisselle 🙂

    Bon, redevenons sérieux, pour nos couleurs nous espérons que ce sera comme le dit notre coach « dans la continuation d’un engagement sans limite » … Et pourquoi pas? après tout, c’est le standard, non?

    Entre toi et moi, heureusement que nous avons la fibre rouge, non ?

    1. Rouge est mon deuxième prénom, je dors dans des draps rouges, mes slips sont rouges, je rougis dès que je vois une femme, mon sang est rouge, ma voiture est rouge, les fesses de ma compagne sont rouges après une bonne fessée….que dire de plus…

Laisser un commentaire