Menu Standard
Add more content here...

« Le discours de Leko ajoute un problème au Standard »

Le Standard n’a toujours pas gagné sous les ordres d’Ivan Leko. Selon Philippe Albert, le discours de l’entraîneur des Rouches est trop agressif.

Samedi, le Standard a une nouvelle fois déçu en concédant (ou en arrachant, c’est selon), un partage sur le terrain du RWDM. Philippe Albert est inquiet pour les Liégeois : « Pas besoin de revenir sur mercredi contre l’Antwerp, tout a déjà été dit mais ce qui ajoute à leur frustration c’est la difficulté des Liégeois de marquer des buts et de se créer des occasions. Samedi, même en inscrivant deux buts, cela n’a pas encore été suffisant pour gagner alors que j’ai trouvé que le RWDM était très friable sur le plan défensif ».

Dans sa chronique pour Sud Presse, le consultant déplore la mauvaise gestion de fin de match : « Avec un coach adverse qui retire ses meilleurs éléments offensifs, on s’attendait à voir le Standard passer au-dessus et sans l’opportunisme de son nouvel attaquant Yeboah il y avait une nouvelle défaite à la clé.

Le Standard au bord du gouffre ?

Avant de poursuivre : « À 0-1, tu dois cadenasser et profiter des contres avec la vitesse d’un Kanga et d’un Djenepo. Sur le 1-1, ce n’est cependant pas la faute des joueurs s’il faut 5 minutes pour remplacer Alzate… Il y a une erreur individuelle sur le 2-1 : c’est typiquement le genre de détail qui accable une équipe en difficulté et en manque de confiance ».

Pour Philippe Albert, Ivan Leko fait fausse route en accablant ses joueurs comme il l’a fait après le coup de sifflet final : « Il y a maintenant le discours de Leko qui a été très dur envers ses joueurs alors qu’il n’est pas arrivé depuis longtemps. Cela rajoute un problème alors qu’il n’en manque pas à Sclessin où les difficultés financières ont aussi été exposées. Je pars du principe qu’un coach doit toujours défendre ses joueurs. Des matches importants pour éviter les playdowns arrivent avec OHL et Westerlo. C’est à Leko de trouver les solutions ». La semaine risque d’être intense à l’Académie.

Laisser un commentaire