Menu Standard
Add more content here...

Le mot de « Gerouche »: APRES LA DERISION …. LA DEMISSION

Chers supporters,

Pour tout vous avouer, j’appréhendais un peu ce match de reprise, face à une lanterne rouge en quête elle aussi de réhabilitation et déterminée à nous empêcher de rêver à nouveau, mais à ce point !

C’est donc écrasé de tristesse, de honte et de dégout plus encore, que j’ai, tout comme vous, assisté à notre invraisemblable revers d’hier soir, alors que seule la victoire était attendue, malgré la difficulté de rencontrer ce genre d’opposition.

Les premières minutes de jeu nous donnèrent d’ailleurs un avant-goût de ce qui nous attendait, les Courtraisiens, heureusement tout aussi maladroits que nous devant les buts, s’offrant quelques belles opportunités.

Hélas, alors que l’équipe semblait monter en puissance, développant un football plus entreprenant que de coutume, nous fûmes punis sur une énorme bêtise de VanHeusden, tandis que Layfis, dont la tête n’est déjà plus au Standard, laissait faire…. Avenatti, le mal aimé de Sclessin, un comble.

Je passerai sous silence la suite, le Standard s’avérant incapable de renverser la situation face à une équipe bien regroupée et défendant son maigre acquis bec et ongle, soit dans la continuité de ce que nous avions vu sous Hoefkens.

Dire que cette soirée, marquée par la célébration de nos 120 ans d’existence, aurait dû être un jour de fête, comme ce l’était dans les tribunes au coup d’envoi. Quelle désillusion, mais, pire encore, que de craintes quant à notre futur, l’équipe se dirigeant tout droit vers les playdown…… Eh oui, rien de moins.

A vrai dire, une seule satisfaction a pu être relevée hier soir, et elle nous vient d’un joueur qu’on n’attendait pas à ce niveau, à savoir Sahabo, remarquable en tout point et paraissant par moment donner la leçon à ses équipiers.

Rien d’étonnant donc que nous pûmes entendre dans les gradins des chants à l’encontre de 777, dont la gestion pose de plus en plus question.

Car, désormais, il ne faut plus se leurrer, c’est tout un club, joueurs y compris, qui est mal dans sa peau et bien malade face à un avenir incertain, des difficultés financières récurrentes, empêchant probablement aussi les acteurs à être pleinement concentrés sur leur tâche.

Certains s’attendent sans doute à ce que je reconnaisse avoir eu tort vis-à-vis d’Hoefkens, que beaucoup comme moi pensaient responsable de tous nos maux, mais force est de constater que le mal est plus profond que ça, ce qui ne m’empêchera pas de maintenir les reproches faits à notre homme, courageux certes, mais assez limité tactiquement.

Il n’empêche, et même s’il est vrai que, pour ses débuts, Leko n’a pas été gâté avec des titulaires absents, ce dernier est apparu tout aussi désemparé faute de solutions pour arriver à nos fins.

Et finalement, on peut même lui reprocher les mêmes choix que son prédécesseur, à savoir vouloir à tout prix faire confiance à Sowah, à Djenepo, même si les solutions à leurs postes ne sont pas nombreuses, mais j’aurais préféré voir Canak à gauche et Perica ou Ohio aux côtés de Kanga au coup d’envoi.

Il est probable qu’un seul but aurait permis à nos couleurs de jouer plus libérés, sans toute cette pression qui va peser de plus en plus sur leurs épaules, le tout cumulé aux difficultés en interne évoquées plus haut, soit de quoi réduire à néant les meilleures intentions des uns et des autres.

Hélas, ce but n’est jamais arrivé, et pour cause…. Kawabe ne peut à lui seul chaque fois nous sauver la mise !

Aussi, la GRANDE QUESTION DU JOUR est QUE FAIRE ?

Certains, comme j’ai pu le lire, demandent à ce que nous, supporters, ne supportions plus et ne nous rendions plus au stade ! Je ne suis pas preneur de cette solution, cela va sans dire, car ça n’aiderait en rien notre équipe.

Le véritable problème, ce sont nos finances, ou plus encore le crédit que veut encore nous accorder 777, qui semble être à cent lieues de vouloir entretenir une quelconque ambition sportive.

Mais que sont t’ils venir faire chez nous en ce cas ? Ils connaissaient nos problèmes, mais ne pas vouloir consacrer le moindre effort à redresser le club sportivement, en ne pensant prioritairement qu’au financier, c’était sans doute inverser les priorités, le financier ne pouvant aller mieux si le sportif se dégrade dans le sport.

Aujourd’hui, nous en sommes donc à nous demander s’il faut continuer l’aventure avec eux, et la réponse est clairement NON, car poursuivre de la sorte, ce serait aller tout droit dans le mur, pour autant qu’il ne soit pas déjà trop tard.

Impossible en effet d’espérer attirer des renforts dans ce contexte très particulier pour ne pas dire nauséabond.

Impossible aussi d’espérer pouvoir garder les meilleurs au printemps prochain, tous ayant certainement grande envie de changer d’air, d’assurer leurs arrières plutôt que d’attendre des salaires qui ne tombent pas à temps à en heure.

Dans cette situation, il est clair que le Standard est mûr pour la D1B, avec toutes les conséquences que cette culbute pourrait avoir sur le club, sur notre avenir.

Et le pire, c’est que bien des gens se réjouissent de notre situation, en font des gorges chaudes et applaudissent des deux mains. Ils seront peut-être les premiers à regretter la disparition ou la rétrogradation du Standard, après avoir oublié tout ce que notre club a apporté.

Cela dit, j’ai eu la chance d’avoir un professeur de Français en humanités, un véritable érudit ayant fréquenté l’entourage du prix Goncourt, et qui disait ceci : «  On a tous le droit ou le devoir de détruire ce qui existe, à la condition de pouvoir proposé autre chose, de reconstruire en mieux ». Ce monsieur avait fichtrement raison !

Aussi, si 777 venait à se retirer, il vaut mieux savoir dans quelles mains tomberaient notre club, histoire de ne pas retomber dans les mêmes travers, de recommettre les mêmes erreurs.

L’idéal serait que le Standard n’appartienne qu’à lui-même, ou alors à la Ville de Liège, mais ça, hélas, c’est une autre histoire.

Qui, dans un avenir immédiat, est en mesure de venir au secours du Standard de Liége ? J’en viens presque à souhaiter qu’un gros club, genre Bayern de Munich ou autre, et à l’image de Brighton avec l’Union, vienne nous racheter même si nous serions considérés comme le second couteau, mais quand on voit la réussite de ce « mariage », on en vient à espérer le même.

Bonne semaine à vous tous, fidèles entre les fidèles.

Gérouche

 

14 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: APRES LA DERISION …. LA DEMISSION

  1. Bonjour Gerouche,

    Je viens juste de lire ton billet et le moins que je puisse écrire c’est que je suis de ton avis sur toute la ligne.
    Je dirai malheureusement !!!
    Je postais sur un autre site ce message :

    « Je te suis très bien X dans cette hypnose dans laquelle sont placés plus de 13.000
    supporters. (NDLR ceux qui ont collaboré aux tifos notamment).
    Mais, respect pour leur soutien.
    La référence à gaga est excellente car sa soumission aux amerloques devient
    pathétique.
    Leur technique rudimentaire et brutale du business américain, j’investis un minimum puis je
    rentabilise et je revends, ne peut pas s’appliquer au standard.
    Le tort, c’est de ne pas avoir compris et cru en Duchâtelet.
    Certes il manquait de charisme mais a stratégie d’investissement était adaptée à l’esprit européen.
    Il avait d’ailleurs vu clair avant tout le monde.
    Les amerloques ont la triste habitude de mettre des personnes compétentes à la
    tête de leur filiale à la condition expresse que ce soient des béni-oui-oui.
    Ils décident tout via leur holding mère et les filiales doivent être rentables
    sinon ils ferment ou vendent.
    Nous avons cru qu’ils tenaient compte de notre typicité locale… erreur grave !!
    Ils veulent pomper nos jeunes et les revendre à prix fort ou les recaser dans d’autres clubs, point barreK
    Dernier espoir le coach actuel…Que va t-il oser faire? (Je veux des renforts de
    qualité, pas uniquement choisi par f.h).
    Soyons encore un brin positif : il est le seul encore crédible dans cette direction de pacotille.
    Nous avons vraiment besoin d’y croire encore un peu, non? »

    P.S. : En fait, je répondais à un autre intervenant.

    In fine Gerouche , je suis de ton avis (comme je l’ai déjà dit plus tôt), l’idéal serait que 777 nous néglige tout à fait en nous revendant. Je ne vois guère de solution à terme avec eux.
    A l’intérieur du campus, l’outil se dégrade petit à petit.
    Les résultats de l’équipe première ne sont que la conséquence de ce qui se passe à l’intérieur du club.
    Ce qui fait dire à tous les observateurs avertis que le mal est plus profond.
    Nous allons rentrer dans une spirale négative, le noyau dur des supporters va commencer à entamer des actions (le 777 démission!! est très gentil).
    Puis, l’esprit guerrier va l’emporter petit à petit sur le raisonnable (jusqu’à présent, je trouve que le calme, la réflexion et l’attente de décision a prévalu finalement!).
    La grève ? pourquoi pas ? les amerloques détestent !!!

  2. Gerouche, te voir m’apporte un peu de réconfort après cette défaite qui en dit long sur beaucoup de choses. Ton prof de français n’était-il pas philosophe dans ses heures perdues?

  3. 777 revendre le Standard??? ils n’ont toujours pas honorés complètement la dette à Venanzi… Ils doivent encore en plus plus ou moins 3.000.000€ à Fellani et autant à Witsel…. Nous sommes au bord de l’implosion et de la faillite totale….
    Incroyable qu’un club ayant 25.000 spectateurs de moyenne se retrouve tout proche de la D2 amateur car c’est bien de cela qu’il s’agit si la rumeur voulant que 777 se désintéresse de nous afin d’avoir la main mise sur EVERTON

  4. Finalement 777 n’est qu’une société de financement qui a pour première tâche de verser de bons dividendes à ses actionnaires. Il ne faut donc pas attendre monts et merveilles.
    Par ailleurs leurs tentatives de rachat d’Everton – ils se tournent toujours vers les clubs e difficulté financière – leurs a jusqu’à présent « coûté » deux demandes de réparation en justice. Le dernier du 15 janvier se monte à 25 millions.
    Alors comment veut-on qu’ils investissent à Liège ?

  5. Bonjour Serge et ceux et celles qui pourraient m’aider. Je ne m’y connais en rien en finance. Serge dit ceci: 777 n’est qu’une société de financement qui a pour première tâche de verser de bons dividendes à ses actionnaires.
    Ne serait-il pas mieux d’avoir un top club afin de verser encore de meilleurs dividendes qu’un club prêt à plonger en D1B? Ou au final, ça ne change rien? Merci d’éclairer ma lanterne.

    1. Salut jaime. Pour répondre à ta question, pour que des actionnaires touchent des dividendes, il faut d’abord que 777 dégagent des bénéfices. Autrement dit, s’il n’y avait que le standard dans leur escarcelle, ils devraient payer au lieu de toucher des dividendes qui n’existent pas. J’imagine donc que 777, sur l’ensemble de leurs acquisitions, affichent tout de même un résultat positif. Mais il est certain qu’ils toucheraient plus si le standard performait !

  6. Bonjour Gerouche,
    Après cette débacle honteuse, voilà ce qu’il arrive quand on fait jouer A TOUT PRIX des stars au grand dam de ceux qui le méritent.
    Te rappelles tu mes interventions au profit du fameux COP, qui cirait la banquette injustement pour qui je me suis fais moquer et vilipender l
    De mes nombreuses interventions au profit de Emond,Ohio, Dragus, Perica et même Tapsoba qui bénéficièrent de temps de jeu trop limité pour montrer ce qu’ils savent faire
    On s’est débarassé d’eux pour aller chercher pire.
    Au passage, Renaud marque et fait gagner Eupen et Avenatti nous crucifie avant hier
    On privilégie le trio de stars et de noms Ganga (trop lourd) -Djenepo (qui ne surprend plus personne) -Sowah (trop effacé) en attaque et on s’entète avec Laifis-Van Heusden-Bokadi. ( en défense)
    Une attaque Canak ( qui doit certainement être maudit pour ne pas jouer d’emblée)-Mundle-Ohio aurait-elle fait moins bien ?
    Une défense Noubi-Dodeigne ou N’Goy-De Waele aurait-elle fait pire ?
    Au passage, Balikwisha n’avait pas fait la même floche que Van Heusden et pourtant il fût sanctionné bien plus durement
    Nous avons des jeunes (Sahabo), laissons les vedettes sur le banc !!!
    J’ai dit
    Hugh

    1. Canak et Ohio montés au jeu à la 75e je peux me tromper mais j’ai l’intuition que FH va les vendre afin de non pas transférer des autres mais rien que pour sauver la License … wait and see mais je ne le sens pas bien du tout

      1. Bah, je n’y crois pas trop perso Phil. Il fallait tenter qq chose à ce moment-là du match, même si ça reste du domaine du possible. Mais pour combien partiraient t’ils tous les deux ? Pour des cacahuètes ! Je doute fort que ça suffirait fin de saison à sauver notre licence !

    2. Allons allons Franky, je trouve que tu vas un peu loin là. Sûr que la connerie de zinho coûte très cher, mettant Courtrai dans un fauteuil, sachant que nous avons des difficultés face aux blocs bas et à marquer. C’est toute l’équipe qui prend un sale coup sur la tête à ce moment du match, alors que ça ne jouait pas mal. Ok avec toi pour la présence de Djenepo aligné à la place de canak. Pour le reste, leko pouvait difficilement aligner autre chose vu les absents ! En défense, bien sûr que N’goy aurait joué s’il n’était pas blessé. Vrai peut être aussi pour Hautekiet. S’en prendre à kanga par contre, c’est n’importe quoi. Ce gars, certes pas le plus doué, donne tout à chaque fois, mais il a été blessé après 15 min. Si on l’enlève de l’équipe en plus de kawabe, qui avons nous pour marquer ? Par contre, je trouve que perica aurait dû commencer plutôt que Sowah !

    3. Ce ne sont même pas des vedettes, Frank, même si leur salaire reste exorbitant par rapport à leur qualité. Layfis le dernier gros salaire de l’ère MPH qui ne gagne pas loin d’un 1,5m me saoule bien avant sa faute grave de l’été. Selon le dernier bilan financier, la masse salariale n’a pas diminué au contraire.
      Et pourtant j’entends de source crédible qu’on n’y a pas que les joueurs qui sont payés en retard: kinés, fournisseurs..
      Chercher l’erreur

Laisser un commentaire