Le Standard de Liège brise la malédiction au Stayen et réalise la passe de trois

Ce vendredi soir en ouverture de la huitième journée de la Jupiler Pro League, le Standard de Liège se déplaçait du côté de Saint-Trond. Le coup d’envoi était donné par Marc Wilmots.

Bernd Hollerbach ne faisait qu’un changement dans son onze en remplaçant Bauer par Van Dessel. Côté liégeois, Ronny Deila effectuait trois changements et optait pour un 3-4-2-1 avec Dragus en pointe. Dussenne, Dewaele et Raskin retrouvaient le onze de départ à la place de Laifis, Boljevic et Emond.

Wilmots Marc

Le Standard de Liège avait du mal à rentrer dans son match, la faute à un Saint-Trond oppressant d’entrée de jeu. Malgré sa légère domination, le STVV avait du mal à se montrer véritablement dangereux dans les seize derniers mètres. Toutefois, les Rouches se procuraient la première grosse occasion de la partie avec une reprise de la tête de Dewaele boxée par Schmidt qui voyait ensuite Raskin reprendre le ballon et l’envoyer au-dessus de sa cage (25e). Une minute plus tard, les visiteurs ouvraient la marque. Très bien servi par Amallah, Dragus ajustait le portier trudonnaire (26e), 0-1. Les locaux tentaient de réagir, mais ne parvenaient pas à cadrer à l’image d’un joli coup franc direct de Brüls qui passait à côté de la lucarne de Bodart (34e) et de cette déviation de Dussenne en fin de première période (39e). Juste avant de rejoindre les vestiaires, les visiteurs faisaient le break via un auto-but de Leistner sur un centre de Raskin (43e), 0-2.

Drăguş Denis Mihai

Bernd Hollerbach effectuait des ajustements à la mi-temps avec trois changements. En début de seconde période, le STVV poussait logiquement et se heurtait à un Bodart intransigeant. Le dernier rempart liégeois captait une tête d’Okazaki (52e), mais ne pouvait rien faire sur un penalty transformé par Brüls peu après l’heure de jeu après une faute de main de Bokadi dans la surface (63e pen), 1-2.

Requinqués par cette réduction du score, les Canaris multipliaient alors les assauts et passaient proches du KO sur une reconversion offensive des Rouches. Après s’être joué de Schmidt, Davida envoyait le ballon sur le poteau gauche (74e). Le Standard tenait bon grâce à un Bodart et s’imposait finalement 1-2.

Le Standard de Liège brise la malédiction du Stayen, un stade dans lequel il n’avait plus gagné au Stayen depuis 2007. Les Rouches réalisent actuellement la passe de trois et affichent un joli 9 sur 9. La dernière fois que le matricule 16 enchaînait trois succès de suite en championnat datait du mois d’avril 2021 (2-1 face à La Gantoise le 4 avril, 0-4 à Eupen le 8 avril et 3-0 face au Beerschot le 18 avril).

Grâce à ce succès, les Liégeois s’emparent provisoirement de la sixième place du classement avec 13 points au compteur. Le STVV reste 10ème avec 10 unités.

STVV : Schmidt, Al-Dakhil, Janssens, Leistner, Konate, Kagawa (Boya 46e), Brüls, Van Dessel (Koita 46e), Hashioka, Hayashi (Bruno 46e), Okazaki (Kaya 76e)

Standard de Liège : Bodart, Ngoy (Laursen 41e), Bokadi, Dussenne, Cimirot (Melegoni 59e), Raskin, Dewaele, Dönnum (Davida 71e), Amallah, Balikwisha (Zinckernagel 71e), Dragus (Perica 71e)

Arbitre : Alexandre Boucaut

Avertissement : Dönnum (57e), Amallah (66e) et Melegoni (90e+1)

But : Brüls (63e pen) ; Dragus (26e), Leistner (43e csc)

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App