Vous êtes ici
Home >> RTBF >> Le Standard demande de la cohérence : “Pas de relégable ? Alors pas de champion”

Le Standard demande de la cohérence : “Pas de relégable ? Alors pas de champion”

L’Assemblée Générale de la Pro League doit se tenir ce vendredi 15 mai. Or en coulisses, elle a déjà débuté depuis longtemps. Et, on ne parle pas des travaux du groupe d’études (qui se réunit à nouveau de lundi à mercredi) chargé d’explorer les différentes pistes de réflexion et de les soumettre à l’AG. Les dossiers sur la table sont nombreux et délicats : cela va d’une probable refonte du championnat (une D1 à 16, 18 voire plus ? Avec ou sans play-off ?) au maintien des finales de Coupe de Belgique, de D1 B en passant par l’attribution des places européennes…

Après la saillie verbale du directeur sportif de l’Antwerp, Luciano D’Onofrio accusant le CA de la Pro League de fomenter un “hold-up”… Le week-end dernier, c’est le Club de Bruges qui a pris lourdement position (certains appellent cela un lobbying intense). Les Brugeois poussent pour un championnat à 18 sans PO (avec l’intégration d’OHL et du Beerschot et, le maintien de Waasland-Beveren). Le Club ne s’en cache pas, il aimerait aussi être sacré Champion de Belgique et pourquoi pas, jouer la finale de la Coupe. Ce qui ferait plaisir aux Anversois et permettrait de manière plus pragmatique aux “blauw and zwart” de briguer un doublé historique.

Aujourd’hui, le Standard à travers un courrier courrier adressé à tous les membres de la Pro League a fait part de sa position. Et elle va à l’encontre de celle défendue notamment par le Club de Bruges. Nous nous sommes procuré cette lettre. Le Président Bruno Venanzi y demande à ses collègues d’être cohérents dans leurs choix, “Concernant le possible vote visant à considérer le classement après 29 journées comme définitif, il convient avant tout de rester cohérent. Si tel devait être le cas, les conséquences sportives doivent inévitablement être appliquées de manière uniforme, tant concernant la relégation que l’obtention du titre. S’il devait par contre être décidé que ce classement ne permet pas valablement de déboucher sur une relégation sportive, alors il ne pourrait pas davantage permettre d’attribuer un titre (comme cela a été décidé aux Pays-Bas).”

Autrement dit, s’il n’y a pas de descendant alors il ne doit pas y avoir de champion.

Le club liégeois prend aussi position sur les finales encore à disputer ” concernant la situation de la promotion de la D1B vers la D1A, nous pensons que, comme la finale de la Croky Cup, celle-ci peut et donc devrait se décider par la tenue d’un match à huis clos. Ce match serait considéré soit comme un match retour, soit via la formule d’un match unique (s’il est estimé qu’il y a une discrimination à jouer un seul match avec public). C’est là aussi une question de cohérence qui est essentielle au moment de prendre de telles décisions.”

En se positionnant de la sorte, le Standard met la Pro league devant ses responsabilités et montre au passage qu’il soutient le maintien d’une D1A à 16 clubs avec des play-off.

L’Assemblée générale du 15 mai promet de beaux échanges en perspective.

3 thoughts on “Le Standard demande de la cohérence : “Pas de relégable ? Alors pas de champion”

  1. Bon, on joue à celui qui a la plus grosse. Désolé d’être si grossier, ce n’est pas dans mes habitudes. Revenons-en une fois pour toute à un championnat à 18, voire 20 clubs et pourquoi pas 22, ce serait amusant (moins pour ma typesse), soyons fous. Bruges a écrasé la concurrence, il mérite d’être champion. Je pense Bruno que le Standard devrait se concentrer sur des choses plus essentielles, saillantes, plus érectiles (dans le sens dresser de grands projets, je préfère préciser au cas où Ribery viendrait terminer sa carrière chez nous). Un chantier pharaonique (encore plus grand que celui du chantier Reyers) t’attend pour la prochaine saison, la suivante et les 10 autres.

  2. Ahaha, décidément, ” jaime ” j aime ton franc parlé, ou franc écrit dans ce cas précis ! Termes utilisés légers certes, mais finalement tellement parlant et sans jambages . Et, cerise sur lae gâteau, rien n est plus vrai dans ta remarque à l rencontre de venanzi, à savoir qu il commence d abord à balayer devant sa porte que dans la cour des grands ! Il a d autres urgences ! Mais doit t on se taire pour autant ? Certainement pas… mais u.e chose est certaine, comme tu dis ; bruges doit être champion ! Pour le reste ….

  3. Il n’y aurait pas un petit article à se mettre sous la dent ce matin, une fausse rumeur…svp, svp.
    Crasson n’est plus l’entraineur de Dudelange. Il semblerait que Bruno lui fasse les yeux doux. Après sa victoire contre APOEL en coupe d’Europe, Crasson serait apparu le soir même de cette victoire historique sur la très short list des futurs entraîneurs potentiels en bord de Meuse ou au pied du terril en fonction d’où vous vous trouvez. Crasson, qui a toujours porté le Standard dans son coeur, aimerait enfin rejoindre le club de son coeur après avoir été forcé à rester au Sporting d’Andeshfrtgdjghd (je n’arrive pas à écrire le mot, Pazuzu sort de mon corps) durant des années. Est-ce que le PH4, les Ultras Inferno et le Hell-Side vont remplacer leur vieux chant ludique “Crasson tu pues” pour entonner le fameux Crasson chante avec nous ou saute avec nous selon les préférences, Crasson on t’aime, on t’adore comme du chocolat côte d’or, Crasson, t’es beau comme un camion et chaud comme une baraque à frites??! Il est trop tôt pour le dire mais le timing semble bien calculé, trop bien calculé. Hasard ou nécessité? Poser la question, c’est y répondre.

Laisser un commentaire

Top