Le Standard est retombé dans ses travers en montrant un triste visage à Genk

Le Standard est retombé dans ses travers, ceux qui avaient envoyé l’équipe dans les tréfonds du classement la saison dernière. L’équipe va devoir réagir dans une semaine lors de la réception du Cercle de Bruges.

Après la première journée de championnat, le Standard restait sur une note positive. En effet, le nul acquis, en infériorité numérique, contre La Gantoise, faisait un peu office de victoire. Ce dimanche à Genk, le Standard a cependant pris l’eau.

Au-delà de la défaite sur la pelouse de Genk, c’est dans le jeu que les Rouches ont déçu. En défense tout d’abord puisque la première demi-heure a été catastrophique. Barrett Laursen, pour sa première titularisation, a été spectateur sur l’ouverture du score. C’est sur son flanc que Paintsil est libre pour adresser plusieurs centres dès le début de la rencontre. Le troisième est le bon, Dessers passe devant tout le monde pour marquer assez facilement (5′, 1-0). La réaction liégeoise se fait attendre, mais une nouvelle fois le latéral gauche va être impliqué.

Standard Genk

Paintsil est toujours aussi libre, son centre trouve Trésor qui est contré par Dessers… couvert par Barrett Laursen. Le Nigérian remise pour Trésor qui plante le deuxième (16′, 2-0). C’est dur pour le Standard, mais certainement pas immérité pour les joueurs de Vrancken qui sont en verve, à l’image du jeune El Khannouss qui signe lui aussi sa première titularisation.

Raskin va alors faire ce qu’il n’avait pas encore pu faire jusqu’à présent : jouer vers l’avant. Il trouve Dragus, qui se joue d’un Lucumi pas fort inspiré pour trouver la lucarne de Vandevoordt (24′, 2-1). L’espoir renaît… pour quelques secondes. Dans la foulée, Dewaele glisse puis veut contrer la frappe de Trésor, mais le ballon lui touche le bras. Surface corporelle élargie, penalty sifflé et confirmé par le VAR. Desser s’en charge, Bordart l’arrête… mais en étant hors de son but. Dessers le frappe à nouveau, plein centre, le but du break est revenu au marquoir (28′, 3-1).

Standard Genk

Il ne se passera finalement plus rien jusqu’à la pause, Genk ne voulant pas prendre le moindre risque, alors que les joueurs de Delia n’y arrivent pas : le jeu est trop tourné vers l’axe, le ballon ne circule pas assez. La seconde période, malgré les changements et les montées de Canak, Boljevic et de Bokadi, ne change rien. Il faut dire que le rythme n’est pas fort élevé.

Les dernières minutes de la rencontre sont cependant un peu animées : Vandevoordt sort un superbe arrêt devant Dragus qui espérait relancer la fin du match, alors que sur le contre Preciado trouve le poteau. Des espaces se créent pour les Limbourgeois, ils n’en profitent néanmoins pas pour alourdir la marque.

Le standard s’incline donc à Genk et n’avait pas grand-chose à revendiquer. La prestation d’ensemble est surtout à revoir si les Rouches ne veulent pas revivre un cauchemar qui reste encore dans toutes les mémoires en bord de Meuse.

4 thoughts on “Le Standard est retombé dans ses travers en montrant un triste visage à Genk

  1. Un triste visage ! Celui qui a écrit ça semble oublier que ces mêmes limbourgeois avaient fait très forte impression à Bruges. J’ai même lu que sans mignolet, c’eût été 0-4 à la pause. On pensait être tranquille sans ito dans les pattes, mais el kahnnouss fit mieux encore ! On pensait Dessers sur le départ mais il s’est avéré supérieur à onwachu. Certes, il y avait malgré tout moyen de faire mieux, mais à huit contre onze, ce n’était pas facile. Le nouveau laursen complètement dépassé, emond et donnum effacés. Malgré ça, le standard jouait bien, même si inférieur à genk comme face à gent. Les actions étaient mieux construites et il y avait du répondant malgré la furia de nos rivaux, véritablement déchaînés en début de rencontre. Dommage ce peno arrêté puis recommencé. Ça change toute la suite. Et quand je lis déjà les critiques qui s’abattent sans réfléchir, ici ou ailleurs, je me dis qu’il faudrait d’abord changer ce negativisme à pleurer.

    1. le négativisme??? je me sens un tout petit peu visé mais je ne suis pas le seul, il y avait chez certains de chez nous une douce euphorie après le nul inespéré contre Gand, et mes craintes se sont révélées fondées, Dussenne Laifis seront à la ramasse à chaque fois que l’adversaire accélèrera , l’expérience est une chose mais deux culs de plomb ne savent rien faire contre des petits formas hyper-rapide, que dire alors de Dewaele catastrophique dès la première minute et qui nous cause le 3è but à lui tout seul, on a en plus de la chance avec les 2 tirs de Genk sur le poteau, mais on méritait un péno aussi, l’arbitre était mal placé ok je l’admets mais alors ou était le VAR??? En conclusion Noubi qui nous fait un début de saison fantastique doit recevoir sa chance par rapport à Dewaele et les deux culs de plomb Dussenne Laifis, que RD en choisisse UN seul et l’associe à un jeune plus rapide style Nekadio ou Ngoy, le Cercle arrive très très vite et leur avants sont hyper rapides aussi ils viennent de battre anderlecht donc ils ont le moral au zénit….

  2. Mitigé ! Il est certain, ayant vu Genk contre Bruges, que cette équipe respire le feu ! Que sur le 2-0 et 3-1 c’est de la chance sur le 2-0 et malchance sur le 3-1 .Mais les occasions de Genk étaient bien là ! Ce qui m’interpelle , c’est que nos joueurs ne sont jamais en forme en même temps . Ceux qu’on voyait moyen l’année passée sont bons et les bons devenu moyen.une autre qui est récurrente depuis 2 ou 3 ans , c’est de jouer les contres à 3 contre 3 ou 4 contre 3 et la lecture du jeu ou la passe dernière ou avant dernière passe à 10 ou 15 m est mauvaise avec pourtant beaucoup d’espace et de bons appels . Pour la mentalité, je la trouve meilleurs . Il faut être patient . Nouveau coach , nouvelle direction . Mais j’y crois. Nous devons tous y croire . Bien à vous . Pascal

  3. Il est certain que nous devons tous y croire (cfr pascal Tollet) mais surtout espérer que les renforts arrivent vite car les points faibles réapparaissent après l’illusion des premières rencontres amicales ou autres …
    la lenteur de la défense épinglée par Philippe, un avant de pointe fantomatique, l’absence d’un maestro au milieu du jeu, un Donnum dont la vitesse était inversement proportionnelle des extérieurs de Genk etc…
    Heureusement, RD est très lucide et attend impatiemment l’arrivée de ….Fergal Harkin.
    Comme je l’ai déjà dit dans ce forum, trois renforts (un dans chaque ligne) minimum sinon c’est le rétropédalage assuré !!!
    La cause n’est certes pas encore désespérée, nous sommes d’accord Gerouche, mais il est temps de réagir en terme de transferts d’ici le 6/9/2022.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App