Menu Standard
Add more content here...

Le Standard face à son mois de vérité : « Personne ne pense à la descente »

Wilfried Kanga et ses coéquipiers ne veulent pas entendre parler de la descente. Le Standard a besoin d’un tremplin, mais est prêt à affronter son mois de vérité.

Huit journées avant la fin de la phase classique, le Standard pointe à trois petites longueurs de la zone rouge, délimitée par la 13e place du Sporting Charleroi. Dans le vestiaire, les Rouches ne pensent pas à ce spectre et attendent le tremplin nécessaire pour terminer la saison sur de meilleurs rails.

« On ne pense pas du tout à la descente. On pense à prendre match par match, enchaîner et avoir cette première victoire pour nous lancer avec le nouvel entraîneur. On a fait des gros résultats contre des grands clubs, j’espère qu’on fera aussi un gros match mercredi, en jouant bien, avec un jeu cohérent pour repartir vers la victoire. »

En signant au Standard, Wilfried Kanga ne pensait pas se retrouver là

Prêté sans option d’achat, Wilfried Kanga ne s’attendait certainement pas à se retrouver dans cette situation, après ses premières discussions avec Pierre Locht et Fergal Harkin. L’attaquant ivoirien n’en veut pas à la direction liégeoise, qui avait bien sûr promis une bien meilleure saison.

« Je suis un peu déçu par beaucoup de choses, mais je suis aussi déçu de moi-même. Beaucoup de choses se passent sans qu’on les contrôle. Cela n’a rien avoir avec ce qu’ils m’ont dit, mais on ne peut pas contrôler tout dans le football. Il faut simplement rester professionnel et faire ce qu’on a à faire. »

Kanga Wilfried

Le mois de février sera déterminant pour les Rouches. Le RWDM, Louvain et Westerlo sont au programme, trois candidats aux Play-Offs 3. Le Standard n’est plus qu’à six longueurs de la barre des 30 points généralement synonyme de sauvetage, et les joueurs d’Ivan Leko seraient bien inspirés de les prendre avant d’enchaîner l’Union, Gand, Genk et la dernière journée contre l’AS Eupen d’un certain Renaud Emond.

« Je pense qu’on est capable de réussir ce mois de vérité. Tout le monde est remonté, je l’ai vu aussi contre le Cercle, dans un match compliqué. Tout le monde est dans le même élan, il y a de la qualité dans le groupe. On a assez parlé, il faut le montrer sur le terrain et que les résultats suivent, c’est le plus important » a conclu Kanga.

Laisser un commentaire