Menu Standard
Add more content here...

Le Standard pas à l’abri d’un retour de Bruno Venanzi ?

En mars 2022, Bruno Venanzi vendait le Standard à 777 Partners. Le club n’est pas beaucoup plus avancé aujourd’hui.

Après la difficile saison 2021/2022, un vent d’optimisme régnait sur le Standard suite à la reprise du club par 777 Partners. Mais le début de saison compliqué et la situation d’autres clubs de la galaxie ont alerté bon nombre de suiveurs.

Dans sa nouvelle enquête, Philippe Auclair révélait via le média Josimar que le groupe américain doit toujours de l’argent à l’ancien proprio : « Bruno Venanzi n’a été payé que d’un tiers de son dû jusqu’à présent et ne recevra que la deuxième tranche de paiements en 2024″.

Répondant à un internaute qui reprenait cette information, Sacha Tavolieri va même plus loin, expliquant qu’il existe une clause qui stipule que si 777 Partners ne payait pas, Bruno Venanzi pourrait récupérer ses parts et réintégrer le conseil d’administration.

De Bruno Venanzi à 777 Partners, la transition difficile

Cette situation n’est pas à l’ordre du jour : Venanzi pourrait tout aussi bien, auquel cas, revendre ses parts. Mais force est de constater que la possibilité existe et a même été négociée…

D’autre part, Josimar révèle que le prix de vente du Standard à l’époque était bien moins élevé que 55 millions :  » Peut-être un tiers de cela  » révèle au média une source proche du dossier. « Peut-être même moins. Mais 55 millions ? Jamais « .

3 thoughts on “Le Standard pas à l’abri d’un retour de Bruno Venanzi ?

Laisser un commentaire