Menu Standard
Add more content here...

Les deux grands défis de Carl Hoefkens au Standard

L’entraîneur du Standard va faire son retour dans son ancienne maison, le Jan Breydel, pour la première fois depuis son licenciement la saison dernière.

Carl Hoefkens était parvenu à qualifier Bruges pour les 1/8es de finale de Ligue des Champions, avant de prendre la porte quelques mois plus tard. Pour la première fois, il fera son retour au Jan Breydel, mais avec un autre écusson sur la veste.

« Ce sera un match spécial. Bruges s’est auto-proclamé champion en début de saison, donc la pression sera chez eux. J’ai passé 12 ans là-bas, j’y connais toujours tout le monde. C’est la première fois que je vais y retourner, donc c’est bien sûr spécial. Mais j’ai trouvé un club qui me correspond très bien. »

Impressionnant ce jeudi en Conference League, Bruges s’est rassuré. Mais Hoefkens ne fait pas trop attention à cette performance et a simplement regardé le style de jeu des Brugeois.

« Je ne regarde pas comment réagissent les joueurs adverses, ce qu’ils disent. On peut juste regarder la manière avec laquelle Bruges a gagné à Besiktas, comment ils ont joué pour le faire, mais le reste n’est pas important pour moi. »

Hoefkens Carl

Après avoir battu quelques ténors à la maison, le Standard doit encore parvenir à prendre des points dans des gros matchs, mais à l’extérieur. C’est l’une des principales envies du T1 des Rouches, avec celle de ne plus gaspiller trop de points comme ce fut bien trop souvent le cas par le passé.

« Notre objectif principal est de gagner chaque match contre ‘des plus petites équipes’. Mais l’autre défi est aussi de prendre des points contre des grandes équipes, celles avec des plus grands budgets. Mon opinion est que l’on doit remporter tous nos matchs à domicile. »

Le Standard va vivre une semaine infernale. Après le déplacement à Bruges ce dimanche, les Rouches se rendront à Anderlecht jeudi en Coupe de Belgique puis retourneront au Lotto Park trois jours plus tard, cette fois en championnat.

« On doit prendre la bonne conclusion de chaque match, comme on l’a fait après l’Antwerp et Gand. Il y a plus de choix, de concurrence et certains jeunes montrent qu’ils sont prêts pour ce niveau. C’est important de donner confiance à tout le monde. Je ne suis pas celui qui va ‘câliner’ les joueurs, car c’est important pour moi de les aider à avoir une grande carrière » a conclu Carl Hoefkens.

Laisser un commentaire