Menu Standard
Add more content here...

« L’esprit Standard » n’est-il présent qu’à Sclessin ?

Pour revenir d’une situation compliquée, le Standard a besoin de sa grinta, de son ADN. Mais ce dimanche à Bruges, personne n’a lancé la révolte des troupes liégeoises. Pas plus qu’à Gand, à l’Antwerp ou lors d’autres rencontres cette saison.

Le Standard espérait accrocher un point de son déplacement au Club de Bruges pour rester au contact du top 6 et des Play-Offs 1. Malheureusement pour Carl Hoefkens, ses joueurs ont été défaits, 2-0.

Après les lourdes défaites encourues à La Gantoise et à l’Antwerp lors de ses deux derniers déplacements, le Standard devait absolument tenir le zéro le plus longtemps possible et se montrer clinique dans le rectangle de Simon Mignolet. Un plan rapidement tombé à l’eau, après l’ouverture du score d’Igor Thiago (3e).

Pour revenir d’une pareille situation, dans une rencontre si compliquée sur papier, le club principautaire a besoin de sa grinta. De son « esprit Standard », encore montré samedi dernier contre le Racing Genk. Une grinta rendu permise par l’apport du 12e homme de manière bien trop flagrante.

Car en déplacement, cette grinta se veut rare. Beaucoup trop rare. Ce dimanche et pour la troisième fois consécutive, personne n’a semblé lancer la révolte côté Liégeois. Personne pour crier, soutenir, relever.

Standard

En déplacement, le Standard ne retrouve pas son ADN

Non, le Standard reste amorphe. Comme cloué sur place dès la troisième minute, craignant de revivre le scénario du Bosuil ou de la Ghelamco. Pour que le Standard rentre dans son match, il faut attendre que Bruges recule et entre dans sa gestion, en deuxième partie de première période.

Et là encore, très peu de fougue et d’étincelles. Le ballon tourne, inlassablement, de gauche à droite, sans jamais partir dans la profondeur pour alerter le portier adverse. D’ailleurs, Simon Mignolet n’a eu qu’une parade à faire, facile, sur une frappe de Wilfried Kanga.

Pour combler ses cinq points de retard sur la sixième place du Cercle, le Standard aura aussi besoin de points en déplacement. Et aussi besoin de points lorsque le début du match n’est pas à la hauteur des attentes. Mais pour cela, le Standard doit montrer sa grinta, son ADN. A Sclessin comme en dehors.

Laisser un commentaire