Menu Standard
Add more content here...

L’heure de la dernière chance est venue pour un joueur du Standard

Isaac Price étant suspendu, William Balikwisha pourrait monter au jeu, ce samedi contre Charleroi. Comme la semaine dernière à Anderlecht, pour celui qui avait presque été écarté en raison de son début de saison.

Cette saison, on s’attendait à voir un William Balikwisha au sommet de son art avec le Standard. Une belle année de confirmation, avant de peut-être se laisser porter par les louanges de l’étranger.

Mais rien ne s’est passé comme prévu pour le milieu de terrain congolais, qui a rapidement perdu sa place dans le onze… et dans l’effectif de Carl Hoefkens.

Contre l’Union dès la deuxième journée, le médian était monté au jeu en cours de match, avant de recevoir deux cartes jaunes en une demi-heure. Au Kehrweg d’Eupen, Balikwisha était monté dix minutes avant d’être redescendu par son entraîneur. Contre Malines, il avait perdu le ballon sur l’égalisation de Rob Schoofs à l’aube du temps additionnel.

C’est beaucoup. Surtout pour un club qui se bat chaque semaine pour rattraper le top 6, dans un club où la mentalité et la hargne de vaincre priment parfois sur la qualité du contenu.

Balikwisha William

Mais Carl Hoefkens l’avait dit, William Balikwisha n’était pas mis au placard. Le frère de Michel-Ange devait réfléchir à ses erreurs et faire le point, mais il savait qu’il aurait encore des chances de se montrer.

Pour la première fois en un mois, le joueur de 24 ans est monté au jeu contre Anderlecht. Huit minutes presque symboliques, mais importantes dans un match qui n’était pas encore joué et dans lequel il fallait, au minimum, tenir le résultat.

Isaac Price étant suspendu, William Balikwisha pourrait, une nouvelle fois, monter au jeu ce samedi, contre le Sporting Charleroi. Il y a peu de chances pour que l’ancien titulaire le redevienne aussitôt, mais une montée au jeu n’est certainement pas à exclure en cours de seconde période. Une dernière chance, sans droit à l’erreur. Pour Balikwisha, c’est maintenant ou jamais.

2 thoughts on “L’heure de la dernière chance est venue pour un joueur du Standard

  1. peut-être mais hier encore on l’a vu à l’oeuvre comme alzate et kawabe, une fois que ces 3 joueurs ont une sentinelle dans les pattes … circulez il n’y a plus rien à voir… seul Anderlecht , Bruges et Genk acceptent le combat , Genk et l’Antwerp ferment avant tout la porte et c’est notre grand malheur… Hier les joueurs ont fait l’étalage de leur limite et de leur médiocrité, aucune passe réussie, aucun appel, aucune occasion de but et une lenteur digne de la D2amateur, William n’était pas content de sortir hier il est rentré directement dans le vestiaire mais qu’il regarde son match bordel….
    en résumé hier aucun joueur n’est à sortir du lot …. AUCUN et qu’on arrête de parler du manque de tactique de l’entraineur si tous les angles sont coupés tactique ou pas les joueurs ne savent plus rien faire… le constat est amère mais c’est ainsi…

Laisser un commentaire