L’heure est (de nouveau) à la reconstruction au Standard de Liège

Comme chaque saison, nous vous présentons les équipes de Pro League. Aujourd’hui, un détour en bord de Meuse pour évoquer le Standard de Liège.

Le Standard de Liège a connu une saison cauchemardesque et ne veut plus vivre pareille mésaventure. Une page noire de la riche histoire du club dont le seul soulagement aura finalement été l’acquisition mathématique d’un maintien en fin de championnat. Avec 36 points engrangés en 34 rencontres de championnat, le Standard a bouclé la phase classique du championnat à 14e place. C’est le plus mauvais classement enregistré par le Standard en fin de saison depuis plus de 70 ans.

Le rachat du club liégeois par le groupe américain 777 Partners doit apporter un souffle nouveau et ramener le Standard là où il doit être. Toutefois, le chantier est vaste. Il y a eu beaucoup de changements dans la gestion quotidienne du club et les Rouches attendent encore leur directeur sportif. En effet, Fergal Harkin arrivera à Liège le 3 août et les choses sérieuses pourront ainsi débuter concernant le mercato estival du matricule 16.

Mercato

Un seul transfert entrant avec l’arrivée de Noah Ohio en provenance du RB Leipzig. Un jeune attaquant âgé de 19 ans. Au surplus, le directeur sportif n’est pas encore là, mais le club ne veut pas non plus se précipiter comme l’a souligné Pierre Locht. Le CEO des Rouches précise qu’ils analysent les pistes et veulent être sûrs de prendre les bonnes décisions afin de ne pas répéter les mercatos ratés des dernières saisons. Ronny Deila peut compter sur les retours de prêts comme Avenatti et Dönnum, ainsi que les anciens indésirables Balikwisha et Boljevic.

Concernant les transfers sortants, Jackson Muleka (Besiktas) et Samuel Bastien (Burnley) ont quitté le club et ont rapporté un peu d’argent aux caisses du club. Près de deux millions d’euros pour l’attaquant et 800.000 euros pour le médian. À noter que Sissako et Cafaro devraient suivre puisque Deila n’a pas repris les deux joueurs en stage et ne comptent plus sur eux.

Ronny Deila

Deila Ronny

Le technicien norvégien commence tout doucement à mettre en place son système et ses principes de jeu. Il privilégie un jeu qui prône la solidarité, mais qui est direct. La reconversion offensive, au départ de l’arrière, avec l’appui des backs est essentielle tout comme le pressing afin de récupérer le ballon haut sur le terrain. La vitesse de transition et la possession sont deux éléments sur lesquels l’ancien coach du Celtic et de New York veut s’appuyer. Sa mission de ramener le Standard là où il doit être ne sera guère aisée, mais l’homme âgé de 46 ans adore relever les défis et un renouveau se fait sentir depuis son arrivée. Il apporte une nouvelle dynamique et la préparation s’est bien clôturée avec un partage contre le Borussia Mönchengladbach. Il attend désormais de nouveaux joueurs pour renforcer son effectif.

Ambitions

Le matricule 16 ne désire pas se prononcer pour l’instant et précise qu’il est difficile de définir un objectif bien précis aujourd’hui car il ne faut pas brûler les étapes. Le club se reconstruit, veut le faire le plus vite possible, mais doit d’abord guérir, se remettre sur pied et ne pas vouloir aller trop vite pour éviter la rechute. Néanmoins, les Rouches devraient viser le top 8 et tenter de décrocher un ticket européen à l’issue du prochain exercice.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App