Vous êtes ici
Home >> RTBF >> Maxime Lestienne : “Le Standard ne doit pas avoir peur du Club de Bruges”

Maxime Lestienne : “Le Standard ne doit pas avoir peur du Club de Bruges”

Après une (mini) trêve imposée par l’équipe nationale, les joueurs du Standard reprennent le collier, ce samedi, avec un duel face au Club de Bruges. Première étape d’une série de 7 matches que les Liégeois s’apprêtent à disputer dans les prochaines semaines. Un copieux programme attend donc l’équipe de Sclessin comme le confirme Philippe Montanier, l’entraîneur français du Standard : ” C’est un calendrier démentiel qui nous attend. Nous allons jouer 7 matches en 23 jours mais je ne me plains pas. Nous l’avons voulu et puis, les joueurs préfèrent toujours disputer des matches plutôt que d’enchaîner les entraînements. En plus, on va affronter de très belles équipes, tant en championnat, avec Bruges et l’Antwerp, qu’en coupe d’Europe avec les Glasgow Rangers et Benfica”.

Noyau compétitif

L’entraîneur français se montre également satisfait du noyau mis à sa disposition. Il a surtout poussé un ouf de soulagement à l’issue du mercato. Il faut dire qu’aucun joueur n’a quitté le Standard alors que deux nouveaux renforts ont rejoint Sclessin…. ” Je ne peux qu’apprécier la manière dont les dirigeants ont géré ce mercato. Aucun joueur cadre n’a quitté le club et on a en effet enregistré l’arrivée de deux transferts. Deux joueurs qui vont nous faire du bien surtout vu le nombre de matches qui nous attend. On cherchait un latéral droit et polyvalent. On l’a trouvé avec Laurent Jans qui connaît en plus très bien le championnat belge puisqu’il a joué à Waasland-Beveren durant trois saisons. Et puis, l’arrivée d’Eddy Sylvestre est également très positive. Je le suivais déjà quand j’étais en France. Il m’avait tapé dans l’œil avec Nice. C’est un profil que l’on avait pas encore dans notre noyau. Il va donc nous permettre d’apporter d’autres solutions sur le plan offensif “.

Retour des blessés

Alors qu’il était privé de plusieurs titulaires ces dernières semaines, Philippe Montanier a retrouvé (presque) toutes ses forces vives. A l’exception de Jackson Muleka, l’attaquent congolais, touché aux ischios lors du match à Charleroi, tous les blessés sont de retour au Standard se réjouit le coach français : ” Samuel Bastien et Maxime Lestienne sont enfin rétablis et ils seront opérationnels pour le match de ce samedi contre Bruges. On peut dire qu’ils reviennent donc en forme au bon moment. Idem pour nos attaquants Felipe Avenatti et Obbi Oulare sur qui je peux à nouveau compter. Seul petit bémol, la petite gêne au genou dont souffre Selim Amallah mais heureusement cela ne devrait pas l’empêcher de jouer face aux Brugeois “.

Bruges, la référence en Belgique

Philippe Montanier aura donc le choix au moment de cocher son onze pour affronter pour le champion en titre. Une équipe de Bruges qui impose le respect… ” C’est certainement la référence en Belgique. Le Club de Bruges a décroché 3 titres au cours des 5 dernières années. Après une entrée en matière un peu plus discrète, cette équipe reste sur une série de 5 victoires consécutives. Le danger peut venir de partout. S’il n’y avait qu’un joueur à contrer, comme par exemple Hans Vanaken, ça serait simple pour nous mais Bruges, c’est autre chose avec le soulier d’or, bien sûr, mais aussi Ruud Vormer, le boss, ou encore Krépin Diatta, un artiste. Bruges possède de la qualité et de l’expérience à tous les postes, y compris le gardien de but, Simon Mignolet. Nous allons donc devoir encore élever notre niveau de jeu, comme on l’a fait à Charleroi, pour pouvoir poser des problèmes à cette très belle équipe mais tous les joueurs du Standard sont évidemment très motivés à l’idée d’affronter la meilleure équipe de Belgique “. De son côté, Maxime Lestienne, à nouveau fit and well, reconnaît la domination des Brugeois sur le football belge. L’ailier du Standard, qui a naguère porté le maillot bleu et noir attend toutefois son ancien club de pied ferme : ” C’est toujours un match particulier pour moi. Bruges a été une étape importante de ma carrière même si j’ai quitté le Club il y a déjà quelques années. Je ne connais plus grand monde là-bas mais cette rencontre me tient à cœur. Bruges est certainement ce qui se fait de mieux en Belgique. C’est une formation redoutable mais le Standard ne doit pas avoir peur de cette équipe. Je ne crains pas Bruges, ni personne en Belgique. Nous avons certainement le potentiel pour pouvoir l’emporter, comme nous l’avons d’ailleurs fait à Charleroi. Et puis, l’équipe monte en puissance. Je suis donc confiant pour la suite même si nous devons garder les pieds sur terre “.

Laisser un commentaire

Top