Vous êtes ici
Home >> Divers >> Merveille Bokadi après Saint-Trond – Standard (2-0): «Passer par des moments difficiles, ça fait partie de notre métier»

Merveille Bokadi après Saint-Trond – Standard (2-0): «Passer par des moments difficiles, ça fait partie de notre métier»

Sans l’affirmer haut et fort, Merveille Bokadi n’était pas loin d’acquiescer lorsqu’on lui a demandé si la prestation de son équipe à Saint-Trond était la plus mauvaise de la saison du Standard. « Nous n’avons pas fait ce que le coach demandait, de la première à la dernière minute. Nous voulions réagir après la défaite de jeudi, mais nous n’y sommes pas parvenus. » S’il fut l’un des rares joueurs liégeois à s’affirmer, du moins sur le plan défensif, le Congolais ne parvenait tout de même pas à trouver des éléments positifs dans ce déplacement raté. Et à l’inverse, il était incapable de trouver des raisons à cet échec. « C’est notre métier, on passe par des moments difficiles pendant une saison. Le plus important désormais pour nous, c’est de relever la tête. » Le Standard s’est-il vu trop beau, finalement, après le succès à Charleroi et la bonne prestation face à Bruges ? « Non, je ne crois pas », a conclu Bokadi.

Pas trop inquiété sur le plan défensif (Saint-Trond a marqué sur ses deux seules occasions franches), le Standard a une nouvelle fois déçu sur le plan offensif : le gardien trudonnaire Schmidt a eu deux arrêts à faire face à Selim Amallah, seul joueur capable de créer du danger. « Le match a été compliqué, je n’ai pas trop été ravitaillé (sic) en ballons, et donc pas eu beaucoup d’occasions (NDLR : aucune) », a reconnu Jackson Muleka, qui ne parvient plus à se mettre en évidence depuis son retour de blessure. « Je n’ai plus mal, il n’y a aucun souci. Je commence à trouver mes marques, mes coéquipiers commencent à me comprendre. Il faut aller de l’avant. Je suis venu pour jouer mais je dois continuer à travailler. » Avec l’ambition, derrière la tête, de s’installer durablement au poste de numéro 9 du Standard, une place tant convoitée en ce moment. « La pression ? Je l’ai constamment en tant qu’attaquant, mais ce n’est pas ça qui doit m’empêcher de bien faire les choses. J’ai beaucoup d’ambitions et le meilleur est à venir en ce qui me concerne. »

One thought on “Merveille Bokadi après Saint-Trond – Standard (2-0): «Passer par des moments difficiles, ça fait partie de notre métier»

  1. Les raisons boka ? Ceux de saint trond avaient juste plus d envie, tout simplement ! Si on joue à 80 % alors que ceux d en face le font à 120 %, faut pas espérer un miracle, sauf s il s agit de manchots !

Laisser un commentaire

Top