Philip Zinckernagel explique pourquoi il a choisi de rejoindre le Standard de Liège

Le Danois a été prêté au matricule 16 durant la toute fin du mercato en provenance de l’Olympiakos.

Philip Zinckernagel a vécu une véritable tragédie grecque cet été. Arrivé à l’Olympiakos en provenance de Watford contre un chèque de deux millions d’euros, le Danois a aidé les Grecs à se qualifier pour la phase de groupe de l’Europa League en inscrivant un but contre Bratislava au troisième tour après avoir également marqué au deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions contre le Maccabi Haïfa avant de venir l’une des victimes du changement récent de coach au club du Pirée où Carlos Corberan a pris la succession de Pedro Martins début août.

« Si j’ai choisi le Standard, c’est parce c’est un grand club et que je connais le coach depuis mon passage en Norvège. Je connais son style de jeu et son système attractif m’a donné envie de jouer sous ses ordres. D’autres clubs intéressés par mes services ? Oui, mais le Standard était la meilleure solution. Ce fut un mercato très étrange me concernant avec cette situation en Grèce. Je suis vraiment heureux d’être là. J’aurais pu rester à l’Olympiakos, mais avec l’arrivée du nouveau manager, je ne me voyais pas rester et j’ai décidé de partir car je voulais jouer », a expliqué la recrue liégeoise.

Zinckernagel Philip

« Je connaissais bien évidemment le championnat belge avant mon arrivée. Les bonnes équipes de D1A sont connues au Danemark. Un championnat très offensif et très physique. J’ai un très bon ami qui connaît bien Alexander Scholz qui a joué ici, et il n’a dit que de bonnes choses à propos du Standard. Un club qui sort d’une saison noire. Je veux l’aider à retrouver la place qui est la sienne et ce projet est vraiment excitant avec tout ce qui est en train de se mettre en marche autour du club », a souligné l’ailier droit.

Zinckernagel est polyvalent et peut évoluer à plusieurs postes. « Cela dépend du système. Je suis capable de jouer sur les deux ailes, mais je préfère le milieu. La saison dernière à Nottingham Forest, j’occupais le poste de numéro 10. En Norvège, je jouais sur l’aile droite avant de venir vers l’intérieur. Au final, pour moi c’est pareil même en 3-5-2 », a-t-il ajouté.

Zinckernagel Philip

Le nouveau venu est monté au jeu lors de la victoire des Rouches au Stayen et a disputé ses vingt premières minutes. « Un bon sentiment après cette rencontre. Nous avons gagné, c’est le plus important. Beaucoup de moments forts de notre côté et nous avons développé un football positif. C’est vraiment positif d’avoir déjà pu goûter à la D1A en disputant plusieurs minutes de jeu », a déclaré l’ancien joueur de Watford avant d’évoquer son intégration. « Tout se déroule vraiment bien. C’est beaucoup plus facile de communiquer d’emblée avec un coach norvégien, un coéquipier norvégien (Dönnum) et un coéquipier danois (Laursen). Puis, je connais aussi Stipe Perica de Watford. C’est un jeune groupe très sympa, et c’est facile de s’intégrer », a poursuivi le joueur âgé de 27 ans.

Objectifs

« Je suis là pour aider l’équipe à gagner en marquant des buts et en distillant des passes décisives. Je n’ai pas envie de fixer un chiffre, mais je vais donner mon maximum. Je veux également m’améliorer. » La Coupe du monde approche à grands pas. « J’y pense et c’est l’une des raisons de ma venue. Je voulais rejoindre un bon championnat et évoluer régulièrement. Si je perfome bien au Standard, j’espère que ce sera possible. La sélection danoise est très forte et il y a beaucoup de bons joueurs à mon poste. »

Hauge, Boniface et Zinckernagel, à savoir le trio infernal du Bodö/Glimt champion de Norvège est désormais en Belgique. « Une véritable coïncidence. J’ai parlé un peu avec Boniface qui était étonné de mon départ de Grèce. Nous nous croiserons et nous essayerons probablement d’aller prendre un café », a conclu le nouveau joueur du Standard.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App