Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Philippe Montanier se méfie d’Eupen : “Une équipe qui est presque invaincue à l’extérieur”

Philippe Montanier se méfie d’Eupen : “Une équipe qui est presque invaincue à l’extérieur”

Ce samedi après-midi (16h15), le Standard de Liège accueillera Eupen lors de la treizième journée de Jupiler Pro League.

La trêve internationale a fait du bien du côté du Standard. “Ce fut bénéfique, nous avions disputé 7 matchs en 23 jours avec beaucoup de déplacements, la fatigue et la tension des matchs. Revigorant sur le plan physique et mental du côté des joueurs et du staff aussi”, a expliqué Philippe Montanier. “Nous avons fait des groupes de niveau entre ceux qui ont beaucoup joué et les autres qui ont moins joué. Mettre tout le monde à niveau et nous avons pu travailler même si nos internationaux nous manquent”, a souligné le technicien français avant d’évoquer ce qu’ils ont retravaillé en profondeur. “Un petit peu de tout. Contre l’Antwerp, nous n’avions pas été très performants défensivement et offensivement. Il faudra améliorer la qualité de jeu et croisons les doigts pour ne plus avoir de Covid-19”, a expliqué le T1 des Rouches.

Le Standard ne compte plus qu’un cas positif au Covid-19, à savoir Mehdi Carcela. “Les internationaux sont déjà testés avec leur sélection avant de l’être à leur retour ici. Mehdi ne jouera pas contre Eupen mais fera un test avant la rencontre face à Poznan en Europa League la semaine prochaine”, a précisé l’ancien coach de Lens.

Après son partage à l’Antwerp (1-1) avant la trêve internationale, le Standard de Liège aura à coeur de renouer avec la victoire contre Eupen ce samedi à Sclessin. “Ce match ne sera pas simple car j’ai constaté qu’Eupen n’avait perdu qu’un seul match à l’extérieur. C’était à Genk, mais on était plus près du 4-4 que du 4-0. C’est une équipe qui performe loin de chez elle, et qui est presque invaincue en fait donc nous nous attendons à un match compliqué”, a souligné l’ancien coach de Lens.

Le groupe liégeois semble armé pour la longue série de matchs qui les attend jusqu’à la fin de l’année. “Il y a l’absence de Zinho qui pèse. Jusqu’à la trêve hivernale, nous avons dix matchs. C’est énorme, il faut avancer rencontre par rencontre. Nous verrons qui est disponible et si le Covid-19 nous épargne ou non. Nous ne pouvons pas le savoir”, a-t-il ajouté.

Le niveau de certains cadres du Standard a baissé d’un cran ces dernières semaines à l’image de Bastien, Gavory, Fai et Amallah. “Nous sommes toujours dépendants de la peformance et du niveau des joueurs. C’est dur d’être performant 10 mois sur 12. Il faut un relais en fait. J’espère que cette trêve a regénéré tout le monde car c’est indispensable pour la suite”, a conclu Montanier.

Laisser un commentaire

Top