Menu Standard
Add more content here...

Qui est Wilfried Kanga, nouvel attaquant du Standard ?

Le Standard tient enfin son nouvel attaquant ! Ce lundi, l’attaquant international ivoirien Wilfried Kanga (25 ans) a officiellement rejoint les rangs liégeois.

Cela faisait plusieurs semaines que le Standard se cherchait un nouvel avant-centre. Un élément à ajouter au seul Noah Ohio, et pour palier aux limites de Renaud Emond et Stipe Perica.

Le board liégeois et son directeur sportif, Fergal Harkin, après avoir essuyé plusieurs échecs sur le marché estival, ont ainsi décidé de faire Wilfried Kanga leur nouveau buteur. Il arrive dans le cadre d’un prêt en provenance de l’Hertha Berlin.

La déception du « titi » parisien

Après plusieurs années de formation dans divers clubs français, Kanga débarque au PSG en 2010. Avec les jeunes parisiens, il monte progressivement les échelons jusqu’aux U19. Positionné en tant qu’ailier droit par François Rodrigues – qui aura un grand rôle dans la formation des jeunes du PSG – il monte souvent en fin de match. Il marque en demi-finale face au Real Madrid. Le PSG U19 de Christopher Nkunku et Jean-Kevin Augustin échouera finalement en finale. Dans le même temps, il remporte le championnat de France U19.

Dans la foulée, et alors qu’il est suivi par Tottenham et le Benfica, il signe son premier contrat pro. Le PSG semble croire en lui, et le prête sans option d’achat à Créteil. Laurent Fournier, coach de Créteil et ancien international français, expliquait dans les colonnes du Parisien que l’attaquant lui « avait tapé dans l’oeil » et avait « beaucoup de qualités ».

Une saison plus tard et 5 buts marqués en 24 matchs de National, Kanga retourne au PSG…le temps de quelques jours. Il est en effet acheté par le SCO d’Angers. Le PSG a décidé de libérer de son contrat, prévu initialement jusqu’en 2019. Une déception pour le natif de Montreuil-sous-Bois (Seine Saint-Denis), qui expliquait auparavant qu’il aurait préféré réussir au PSG.

kanga

En Suisse, l’explosion

Chez les Angevins, Kanga n’arrivera pas à faire son trou. Face à la concurrence présente dans l’équipe, il ne joue que 36 rencontres en trois saisons, pour trois petits buts marqués.

Il est ensuite transféré en Turquie, à Kayserispor. Mais une nouvelle fois, cela coince. Il ne jouera qu’une quinzaine de rencontres avec l’équipe de SuperLig, inscrivant à nouveau trois buts. Il décide alors de résilier son contrat et de signer librement aux Young Boys de Berne.

En Suisse, il explose enfin. En championnat, il marquera 12 buts en une trentaine de matchs. Il se montrera également décisif en coupe nationale, scorant à 4 reprises en trois matchs – dont un triplé. Seul hic : il ne parviendra pas à trouver la marque en Ligue des Champions, que ce soit en matchs de qualification ou en phases de poules.

Après une saison réussie, avec 16 buts marqués, les choses s’accélèrent pour Kanga. L’Hertha Berlin le recrute pour 5 millions d’euros. Quelques mois plus tard, il est sélectionné pour la première fois avec la Côte d’Ivoire, qui l’avait approché lors des ses jeunes années au PSG. La consécration pour ce grand fan de Didier Drogba.

wilfried kanga

Une saison douloureuse, aux côtés d’un Diable Rouge

Mais en Bundesliga, rien n’ira pour l’Ivoirien. Propulsé d’abord titulaire, il ne parvient pas à trouver le chemin des filets dans une équipe qui glisse très vite vers les profondeurs du classement. Malgré la présence du Diable Rouge Dodi Lukebakio sur son aile droite, Kanga reste muet jusqu’au 23 octobre. Quelques semaines après son deuxième but, il se blesse à l’orteil. Absent pendant plusieurs semaines, il aura beaucoup de difficultés à revenir dans le coup, ne marquant plus jusqu’à la fin de la saison, marquée par la relégation de son équipe.

Au Standard pour se relancer

Kanga arrive donc à Liège après une saison assez compliquée, loin des belles performances qu’il avait réalisées en Suisse. Prêté sans option d’achat, il vient avant tout à Sclessin pour reprendre de la confiance et relancer sa carrière, ce qui aurait été compliqué dans une équipe évoluant en D2 allemande.

Les attentes sur ses épaules seront certaines. Et s’!l parvient à retrouver le niveau qui était le sien aux Young Boys, nul doute que le public Rouche lui rendra bien.

Laisser un commentaire