Menu Standard
Add more content here...

Retour de Laifis dans le noyau du Standard : quel est le bilan?

Le Chypriote a disputé ce dimanche sa huitième rencontre de la saison sous les ordres de Carl Hoefkens. La septième consécutive, en n’ayant manqué que 27 minutes.

Petit à petit, Kostas Laifis fait son retour comme pièce incontournable de la défense du Standard. Après avoir déserté pendant l’été, le Chypriote vient de disputer son huitième match de la saison, le septième consécutif.

C’est sur la pelouse d’Eupen, le 17 septembre dernier, que Kostas Laifis portait la vareuse du Standard en match officiel pour la première fois de cet exercice. Grâce à son expérience et ses relances du pied gauche, l’international avait fait beaucoup de bien au Kehrweg.

Mais n’ayant plus joué avec les Liégeois depuis le début du mois de mai et la troisième rencontre de Play-Offs 2, perdue contre Westerlo, Laifis s’est blessé à la cuisse et a dû observer un bon mois de repos.

De retour depuis début novembre, l’ancien capitaine est devenu incontournable aux yeux de Carl Hoefkens. Titulaire sans exception lors des huit derniers matchs, il a participé à l’intégralité des sept derniers, n’ayant quitté la pelouse que lors des 27 dernières minutes contre Harelbeke au premier tour de la Coupe de Belgique.

Laifis Konstantinos

Retour de Laifis au Standard : le bilan. Que peut-on tirer comme conclusions ?

L’expérience du Chypriote fait du bien, assurément, pour calmer le jeu et orienter ses jeunes partenaires. Confirmation de ce que l’on avait vu à Eupen : Laifis est le seul gaucher de cette défense liégeoise et permet donc une plus grande variété de relances, encore observée à Anderlecht ce dimanche.

Depuis sa ligne arrière, le Chypriote oriente le jeu, généralement à l’aide de transversales vers Marion Fossey. Même dans la ligne de 4 concoctée par Carl Hoefkens, c’est bien au centre de défense que s’aligne Kostas Laifis, alors que Nathan Ngoy prend place sur le côté gauche pour utiliser sa vitesse de pointe.

Cependant, Laifis commet encore des erreurs d’inattention. Un mauvais placement, une mauvaise relance qui ne peuvent pas arriver si souvent à un joueur de son expérience.

Laifis Konstantinos

Néanmoins, il semble difficile d’écrire que le retour de Laifis freine l’explosion des jeunes liégeois. Nathan Ngoy est déjà bien intégré dans le noyau et dans le 11 de base, tandis que la défense du Standard manquerait probablement de trop d’expérience si les deux pépites du SL16 FC étaient associés à Zinho Vanheusden, par exemple.

En résumé, le retour de Laifis fait du bien. Et puisque Merveille Bokadi manquera sûrement le mois de janvier en raison de la Coupe d’Afrique, la présence d’un défenseur central expérimenté supplémentaire ne fera pas de tort à Carl Hoefkens. Toutefois, Laifis n’est pas le leader que son passé à Sclessin laisserait supposer. Avec lui, le Standard compte trois victoires, trois défaites et deux partages. Bien, mais peut mieux faire, écrira-t-on.

Laisser un commentaire