Selim Amallah : « Je me sens bien au Standard et ce n’était finalement pas le moment de partir »

Sur le départ lors du dernier mercato estival après avoir fait savoir qu’il avait des envies d’ailleurs, l’international marocain est finalement resté en bord de Meuse pour le plus grand bonheur du club, de son coach et des supporters.

Le Standard de Liège a brisé la malédiction du Stayen en s’imposant 1-2 ce vendredi soir. Cela fait depuis 2007 que le matricule n’avait pas pris trois points à Saint-Trond. « On ne pense pas à ça, on pense à enchaîner et on est venu ici pour gagner. C’est chose faite et on est très content. Ces quinze années et ces statistiques, c’est plus un truc de journaliste. On est focus sur le terrain de notre côté », a lâché d’emblée Selim Amallah à l’issue de la rencontre avant d’analyser sa prestation personnelle.

Pourtant à l’assist sur le but de Dragus, le milieu offensif a fait son auto-critique. « Je n’ai pas effectué mon meilleur match car j’ai perdu énormément de ballons. Le coach me demande de pousser l’équipe vers le haut et j’essaie de faire mon maximum. Je n’ai pas baissé les bras et j’ai continué d’aider l’équipe défensivement aussi. Les renforts ? Ils nous font beaucoup de bien », a souligné l’international marocain auteur de quatre buts et d’un assist en 7 rencontres de D1A.

Sur le départ il y a encore quelques semaines, le facteur X du Standard est resté en bord de Meuse. « Je me sens bien ici au Standard et ce n’était finalement pas le moment de partir. J’avais certes oui des envies d’ailleurs car cela faisait un moment que j’étais en D1A, et je voulais découvrir autre chose. Il n’y pas eu de départ, je suis là et je donne tout. Une prolongation de contrat ? Il me reste un an, mais je ne suis pas focus là-dessus, ce sont mes agents qui le sont. Moi, je me préoccupe du terrain et je pense être plus mature qu’avant. Le coach me donne beaucoup de confiance, et je suis content qu’il soit là. Le club va mieux et n’est plus malade comme la saison dernière. On prend beaucoup de plaisir à nouveau. Le groupe vit bien et on forme une famille », a-t-il ajouté avant de parler de la Coupe du monde.

« Je dois être performant et continuer sur ma lancée »

« Le Mondial arrive. J’y pense forcément et je dois être performant. On a un nouveau sélectionneur (Walid Regragui) avec le Maroc et je l’ai eu au téléphone. S’il m’a conseillé ? Il m’a dit que si je ne partais pas maintenant, ce serait alors plus tard. Il m’a dit que le plus important était de jouer, de garder le rythme et de continuer sur ma lancée. Et dans ce cas, nous pourrions alors faire quelque chose de bien à la Coupe du monde », a conclu Selim Amallah.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App