Sollied, Rekdal, Ingebrigtsen : l’Histoire des entraîneurs norvégiens de notre championnat

Ronny Deila est devenu cet après-midi le quatrième entraîneur norvégien de l’Histoire de notre championnat. Retour sur Trond Sollied, Kjetil Rekdal et Kare Ingebrigtsen, ses trois prédécesseurs.

L’information est devenue officielle en fin d’après-midi, Ronny Deila sera sur le banc du Standard de Liège la saison prochaine. L’entraîneur de 46 ans, passé par IL Brodd, Stromsgodset (où il remporte une Coupe et un championnat de Norvège), le Celtic Glasgow (deux championnats, une coupe de la ligue écossaise), Valengara et dernièrement New York City (une coupe MLS), va devenir le quatrième entraîneur norvégien de l’Histoire de notre championnat.

Trond Sollied, la référence

L’entraîneur désormais âgé de 63 ans est le plus célèbre d’entre eux. Il est d’ailleurs le premier entraîneur norvégien de l’Histoire à rejoindre notre compétition, en 1999. Après un début de carrière à Bodo/Glimt et à Rosenborg, il rejoint La Gantoise pour ce qui est le premier de ses quatre passages dans notre pays. Une saison plus tard, Sollied rejoint le Club de Bruges où il remportera quatre trophées en cinq saisons. Il quitte ensuite la Venise du Nord en héros pour rejoindre l’Olympiakos l’espace d’une saison, avant de revenir là où a commencé son aventure belge, à Gand.

En 2008, soit une saison plus tard, Trond Sollied quitte à nouveau les Buffalos pour Heerenveen, puis Al-Ahli. Le 3 janvier 2011, il est intronisé comme entraîneur du Lierse pour terminer la saison. Lors du mercato estival, il retourne à La Gantoise pour la troisième fois et est, pour la première fois de sa carrière, limogé avant le terme de la saison, en octobre, après un bilan de 2/9 et une défaite à la maison face à Courtrai. Après un bref passage de dix rencontres à Elazigspor, en Turquie, l’entraîneur norvégien s’engage dans un nouveau club pour la dernière fois de sa carrière et rejoint une équipe de Lokeren au bord du gouffre. Sollied est défait lors de sept de ses dix rencontres avec les pensionnaires du Daknam, et est limogé dans le courant du mois de janvier. Au total, l’entraîneur norvégien a dirigé 300 rencontres dans notre championnat. Il a remporté deux Coupes de Belgique et deux championnats avec le Club de Bruges. Il a également été élu deux fois entraîneur de l’année, en 2003 ainsi qu’en 2005.

Kjetil Rekdal, le passage express

Le 22 novembre 2006, Kjetil Rekdal rejoint officiellement le Lierse en provenance de Valengara. Sa tâche ? Maintenir le club du Lisp, lanterne rouge lors de son arrivée, au sein de l’élite du football belge. Après des débuts compliqués et une claque subie par l’Antwerp en huitièmes de finale de Coupe de Belgique (1-4), le Norvégien décroche une victoire importante face à Zulte-Waregem avant de connaître la défaite lors des quatre rencontres suivantes. Ensuite, Rekdal parvient à ne connaître la défaite à une seule reprise lors des sept rencontres suivantes, face à Anderlecht. Le Lierse termine ensuite le championnat en prenant quatre points lors des trois dernières rencontres, un bilan suffisant pour laisser la dernière place à Beveren. Le Lierse dispute alors le tour final, mais ne termine qu’à la troisième position d’un mini-championnat remporté par Dender. Suite à cette contre-performance, le contrat de l’entraîneur norvégien ne sera pas renouvelé.

Kare Ingebrigtsen, le dernier en date

Le 1er juillet 2019, Ingebrigtsen devient l’entraîneur du KV Oostende à la suite d’une saison blanche depuis son départ de Rosenborg. Après une pâle saison des Côtiers, l’ancien joueur de Manchester City se devait de redonner vie à une équipe qui en manquait cruellement sous Gert Verheyen. Ses débuts sont intéressants avec un 6/6 inaugural dont une victoire face au Sporting d’Anderlecht lors de la première journée de championnat, mais le KVO accuse rapidement le coup. Les Côtiers ne remportent que deux des quinze rencontres qui suivent, et doivent attendre le 1er décembre et le match retour face à Anderlecht pour retrouver le goût de la victoire. Sur le long terme, les performances comptables ne s’améliorent cependant pas, et Ingebrigtsen est limogé en fin d’année civile après une claque subie sur la pelouse du Sporting de Charleroi, 5-0.

Les entraîneurs norvégiens ont donc connu de diverses fortunes dans notre championnat. Une partie d’héritage est présente, mais il reste de la place pour que Ronny Deila écrive une belle page de l’Histoire des entraîneurs nordiques dans notre Jupiler Pro League.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App