Vous êtes ici
Home >> Divers >> Standard-Bruges: on espère des bulles de champagne

Standard-Bruges: on espère des bulles de champagne

Les deux meilleures équipes belges du moment se croisent ce samedi (20h45) à Sclessin, avant un 1er gros match européen. Prêt pour un sommet qui promet ?

Rendez-vous au sommet, à Sclessin, entre les deux meilleures équipes belges du moment. Bien sûr, Charleroi est le leader, mais les Zèbres ont baissé l’allure avant la trêve internationale, alors que le Standard et Bruges ont terminé en force.

Le Club sort d’un quinze sur quinze, et, surtout, d’un 3-0 contre Anderlecht qui résonne comme la fin des errements du début de saison. Un retour en forme à confirmer, d’autant qu’un déplacement en Ligue des champions, déjà important, au Zenit, arrive mardi.

Bruges n’a gagné à Sclessin qu’une fois, depuis 2014, en neuf déplacements. Et cela date déjà de 2017. « Oui, cela fait longtemps. C’est un beau challenge pour mon équipe », a reconnu ce vendredi Philippe Clement.

Montanier: «Nous sommes de modestes outsiders»

Mais, en face, c’est le Standard. «Ils construisent sur ce qui a été réalisé la saison passée et se sont renforcés avec des transferts, avec un Bokadi de retour de blessure et ont de bons jeunes comme Vanheusden et Raskin. Pour moi, c’est une équipe qui luttera pour le titre jusqu’au bout

Un peu terne en début de saison, concentrée sur l’aspect défensif des choses, la formation de Philippe Montanier sort de trois mi-temps de haut vol, contre Fehervar et à Charleroi. La victoire 1-2 au Mambour autorise Maxime Lestienne à sortir le label «match référence» de l’emballage: «On n’avait pas vraiment joué contre de grosses équipes en début de saison. C’était le match à gagner pour la confiance de tout le monde. Maintenant, on ne doit pas relâcher.» «Ça peut donner encore plus de confiance aux joueurs, appuie Philippe Montanier. Ça leur permet de prendre conscience de leurs capacités. Mais faire un match plein c’est une chose. En enchaîner plusieurs, c’est une autre

Philippe Montanier aussi a envoyé des fleurs à l’adversaire, cette semaine: «Bruges est favori, il sort de trois titres sur les cinq dernières années. Nous sommes de simples et modestes outsiders», estime le Normand, le sourire du faux modeste aux lèvres.

Comme son homologue, il espère réussir la répétition générale avant le premier gros rendez-vous européen, contre les Rangers jeudi. Alors, quel Philippe repartira de Sclessin avec le sourire, ce soir?

Laisser un commentaire

Top