Menu Standard
Add more content here...

Une icône du Standard déjà très dure envers Ivan Leko : « Peu d’amélioration par rapport à Carl Hoefkens »

Champion de Belgique avec le Standard à deux reprises, Guy Vandersmissen a été invité à donner le coup d’envoi du désastre des Rouches contre Courtrai. Présent sur le tifo déployé par les Ultras, l’ancien milieu de terrain a évoqué la situation délicate de « son » Standard.

Invité pour donner le coup d’envoi du désastre contre Courtrai, Guy Vandersmissen a mal à « son » Standard. Champion de Belgique à deux reprises avec les Rouches et membre de l’équipe qui a échoué en finale de Coupe des Coupes contre le FC Barcelone, l’ancien milieu de terrain est revenu sur la première d’Ivan Leko, décevante à ses yeux.

« Je n’ai vu que peu d’amélioration par rapport à Carl Hoefkens. Ce noyau n’est simplement pas assez bon d’un point de vue qualitatif. En tout cas, pas assez bon pour jouer le top 6 évoqué en début de saison » a déclaré l’homme de 66 ans dans une interview réservée au Nieuwsblad.

Schalke 04 doit servir d’exemple au Standard

Ce mercredi, Arnaud Bodart a déclaré en conférence de presse qu’il était « impensable » de voir le Standard barragiste en fin de phase classique. Vandersmissen remet le gardien sur ses gardes, et évoque nos voisins allemands.

« Le Standard doit réellement faire attention à la relégation. Schalke 04 joue maintenant en deuxième division, alors que c’est l’un des plus grands clubs d’Allemagne. Cependant, Sclessin reste une arme fatale. Ils devraient prendre assez de points à domicile pour ne pas être autant mis en difficulté. »

Selon la légende du club, les propriétaires américains doivent être pointés du doigt. « Je ne comprends pas la ligne directrice de 777 Partners. Ils dépensent des centaines de millions pour acheter des clubs à travers le monde. Mais à l’intérieur des clubs, ils se contentent de se débrouiller » a conclu Guy Vandersmissen.

One thought on “Une icône du Standard déjà très dure envers Ivan Leko : « Peu d’amélioration par rapport à Carl Hoefkens »

Laisser un commentaire