Menu Standard
Add more content here...

Zinckernagel crucifie le Standard et permet à Bruges de prendre sa revanche

Après le retour de Ronny Deila à Sclessin il y a moins de deux mois, voici celui de Carl Hoefkens au Jan Breydel Stadion. Le Standard se déplaçait au Club de Bruges ce dimanche.

Pour la toute première fois de sa carrière, Carl Hoefkens ne portait pas le logo du Club de Bruges ce dimanche au Jan Breydel. Pour son retour dans la Venise du Nord, le T1 du Standard reconduit Lucas Noubi, aux côtés de Laifis et Vanheusden. Price enchaîne également sur le côté droit, avec Canak à gauche. Devant, Moussa Djenepo est aligné avec Wilfried Kanga.

Comme à la Ghelamco et au Bosuil, le Standard loupe son entrée

Comme à La Gantoise et comme à l’Antwerp, le Standard entame sa rencontre de la pire des manières. Zinckernagel a bien trop de temps pour centrer sur le côté droit, Igor Thiago gagne son duel avec Vanheusden dans le rectangle. Sur sa première occasion, le Club ouvre déjà le score (1-0, 3e).

Les Blauw & Zwart vont poursuivre leur excellent premier quart d’heure et leur pression mise sur la défense du Standard. Vanaken arme une frappe, contrée par Laifis (7e). Ensuite, le Standard va progressivement rentrer dans sa rencontre. Les Rouches réussissent enfin à garder le ballon pendant plusieurs dizaines de secondes et font enfin courir Bruges.

Rodrigues Thiago

Le problème, et ce n’est pas la première fois cette saison : les Liégeois ne cadrent pratiquement aucun tir. Mignolet doit se coucher à une seule reprise, pour capter facilement une frappe trop faible de Kanga. Bruges a reculé, a géré et mène au repos.

Cependant, cette situation reste dangereuse pour les joueurs de Ronny Deila et l’on se dit qu’un match nul n’est pas si loin. C’est pour cette raison que Bruges reprend la seconde période comme il a commencé la première : très offensivement. Thiago est le premier à tenter sa chance depuis le second poteau, mais le Brésilien ne peut pas alerter Bodart.

Bruges élimine les derniers doutes

Le break semble proche et ne tombera que quelques minutes plus tard. Un petit peu chanceusement, la reprise de Zinckernagel aux abords du point de penalty et déviée par O’Neill et prend Bodart à contre-pied. Le gardien du Standard n’y peut rien, Bruges prend deux longueurs d’avance (2-0, 55e).

Une demi-heure avant le terme de cette rencontre, Carl Hoefkens tente le tout pour le tout et réalise un triple changement. Kanga, Djenepo et Canak quittent la pelouse, remplacés par Ohio, Sowah et Mundle. Côté Brugeois, Hugo Vetlesen, averti, cède sa place à Balanta.

Hoefkens Carl

Mais pour cette dernière partie de rencontre, Bruges reprend sa stratégie de fin de première période. Le break est fait, les Brugeois gèrent et laissent à nouveau la possession au Standard, qui ne parvient pas à créer du danger autrement que sur des transitions rapides. La montée de Perica pour un Kawabe assez effacé n’y change rien, Mignolet n’a toujours pas le moindre arrêt important à faire. Et ce jusqu’à la fin du match.

Après sa victoire samedi dernier contre le Racing Genk, le Standard chute à nouveau sur la pelouse du Club de Bruges où il ne s’est plus imposé depuis 10 ans. Les Rouches reculent à la 9e place, à cinq points du top 6, avant leur double confrontation contre le Sporting d’Anderlecht.

Laisser un commentaire