Le mot de « Gerouche »: SOIS BELGE ET TAIS TOI

Chers supporters,

Equipe Nationale oblige, notre Jupiler Pro League avait été mise entre parenthèses, l’espace de 10 jours, afin de réunir tous les supporters sous un seul drapeau, une seule couleur.

L’espace aussi de laisser retomber « les affaires » de corruption ayant terni notre paysage footballistique.

Vrai que le parcours des Diables rouges au dernier mondial était encore bien présent dans toutes les têtes, tant notre fierté légitime était bien réelle au terme de ce mois de juillet.

Dire cependant que notre équipe Nationale, propulsée 1ére Nation Mondiale de la planète foot, allait manger les Suisses en National League, et nos voisins Hollandais en match amical, s’avérait quelque peu présomptueux et contre nature.

Pourtant, hier soir, en levée de rideau de ce derby entre pays voisins, J’ai cru entendre de la bouche de Rodrigo Beenkens qu’un quotidien flamand avait osé affirmer que jamais notre pays n’avait été en position aussi favorable face à son éternel rival batave, en perte de vitesse depuis quelques années, le combat paraissant presque « disproportionné ».

Au final, force est bien de constater qu’il n’en n’a rien été et que, pour le même prix, ce sont les « oranges » qui l’emportaient, ce qui n’aurait pas été un vol en soi.

Loin de moi l’idée de dire que notre équipe Nationale n’a pas été à la hauteur du rendez-vous, chacun donnant le meilleur sur le terrain et ce dès le coup d’envoi, où, il est vrai, la domination frôlait presque la démonstration des nôtres et était belle à voir.

Beaucoup à ce moment-là ont pu croire, à tort, qu’ils n’allaient faire qu’une bouchée de l’équipe visiteuse, après le but d’anthologie de Dries Mertens, après seulement 4 minutes de jeu, mais c’était sans nul doute oublier que les choses peuvent aller très vite en football, que le sentiment de supériorité nous colle très peu à la peau, contrairement à ceux d’en face, qui eux, tout au contraire, avait revêtu leur bleu de travail, laissant au vestiaire leur arrogance légendaire.

Finalement, j’ai presque cru revoir cette rencontre des demi-finales du mondial, face à la France, tant le jeu pratiqué par la Hollande y ressemblait furieusement, alignant une défense sans faille et pratiquant le contre avec talent, vitesse et réalisme.

Bref, au vu de notre prestation d’hier, ainsi que de celle fournie face à la Suisse, il serait peut-être grand temps que la Belgique, que Mr Martinez, redeviennent plus humbles, plus réalistes, moins dominateurs, axant essentiellement leur jeu sur une bonne assise défensive pour mieux exploiter les espaces et nos talents devant, souvent contraints de se casser les reins sur les défenses adverses, si talentueux soient t’ils. Autrement dit, il serait temps de redevenir Belges, tout simplement ….

Certes, nous avons des joueurs de grand talent, essentiellement tournés vers l’offensive, mais il faut arrêter de croire que nos rivaux vont jouer contre nous la fleur au fusil, qu’ils sont dépourvus de talent. Bien sûr, tous n’ont pas un Eden Hasard dans leur rang, mais, quand ce dernier  n’est plus sur le terrain, notre équipe redevient une équipe comme toutes les autres, ou presque.

L’équipe de Hollande rescelle de bien moins de noms prestigieux dans leur effectif, sur le papier, noms que je découvrais pour ma part pour la première fois pour quelques-uns, mais cette différence n’est guère apparue hier soir, mis à part les vingt premières minutes de la rencontre.

Gérouche

 

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App