Menu Standard
Add more content here...

Le mot de « Gerouche »: ILS L’ONT FAIT !

Chers supporters,

DES LA première minute, nous avions compris que la tension entretenue en semaine allait se poursuivre sur la pelouse.

DES LA première touche de balle, aussi, on avait compris que ce Bruges-là était venu pour gagner, malgré la grosse pression mise sur leurs épaules, malgré la répétition des rencontres alternant championnat et coupe d’Europe, malgré l’ambiance mise par nos supporters dans les tribunes.

Et à vrai dire, je m’attendais à un accueil bien plus virulent de la part des nôtres, finalement restés bien sages tant dans le TIFO, les messages et autres « joyeuseries » auxquels on pouvait nous attendre en tribune.

Et finalement, à bien y réfléchir, c’était très bien comme ça, la seule banderole faisant allusion au retour de DEILA à Sclessin se résumant par quelques mots bien pensés « ON PEUT ACHETER NOTRE ENTRAINEUR, NOS JOUEURS, MAIS PAS NOTRE FERVEUR ». Chapeau bas les gars !

J’aurais aimé être en tribune ce dimanche, mais d’autres devoirs m’en ont empêché, mais quel plaisir de revoir le stade de Sclessin animé de la sorte, avec tout le peuple ROUGE en nombre et ne faisant qu’un seul homme pour tenter d’aider l’équipe à venir à bout des Blauw en Zwart, toujours un ton au-dessus malgré leurs derniers résultats décevants.

Le message affiché était donc d’autant plus vrai : Avec une telle ferveur, le Standard peut renverser des montagnes !

Comme de coutume, je n’insisterai pas trop sur le contenu du match, d’autres commentateurs et analystes bien plus avisés que moi étant là pour le faire, juste que je pointerai du doigt malgré notre victoire la supériorité Brugeoise, bien plus forte dans la circulation et la conservation du ballon, dans les débordements aussi, mais qu’importe, seule la victoire compte !

Petit bémol aussi quant aux prestations de Djenepo et Sowah, encore et toujours, le premier s’emmêlant souvent les pinceaux alors que le second est bien trop transparent, son nom ayant été cité la première fois je pense aux alentours de la 36ème minute, excusez du peu.

Mention spéciale par contre pour Arnaud Bodart, précieux comme jamais, et le jeune N’goy, qui fit preuve d’une disponibilité et d’une maturité à faire pâlir les plus forts, sans oublier Kanga devant, un vrai roc celui-là et capable de bousculer à lui seul toute une défense.

Et puis, tant qu’à faire, pourquoi ne pas revenir sur l’action qui amena notre premier but, remarquable qui plus est, mais qui faillit être annulé pour un hypothétique hors-jeu pourtant réclamé avec véhémence par Hans Van Acken, très critique sur l’arbitrage !

Mais quand donc cessera t’on de remettre en cause des buts pour une question de centimètre, surtout quand la règle du hors-jeu implique toutes les parties du corps ? Dans le cas qui nous concerne, seule l’épaule semble t’il d’un joueur Brugeois, sur la même ligne que le pied de Bokadi, nous permit de garder l’avantage alors que tous paraissaient sur la même ligne, à peu de chose près. Personnellement et comme déjà dit, il serait grand temps de ne considérer un joueur hors-jeu que si son corps est totalement séparé des autres et dûment constaté par la ligne intercallée !

Mais à défaut, au moins, ne statuer que sur l’emplacement du pied du buteur, pas sur le reste du corps.

Bon, je sais, dans ce cas, notre but aurait été annulé, le pied de Bokadi étant clairement en avance par rapport aux autres, mais au moins l’application de cette règle serait rendue plus compréhensible pour tous !

Enfin, je m’en voudrais de ne pas faire allusion à un problème INTERNE et difficile à gérer : la mise à l’écart évidente de William Balikwisha !

Contrairement à Canak, à Price que je félicite au passage pour son premier but hyper important pour nous, à O’Neil ou même Ohio, tous pouvant à tout moment bénéficier de temps de jeu, William semble désormais être considéré comme la troisième solution au poste de médian offensif, derrière Kawabé et Price, précisément. Dur dur pour un garçon qui livra une saison remarquable l’an dernier, fit étalage de qualités au-dessus de la moyenne la plupart du temps, fit même un des seuls à tenir son rang lors des cinq ou six premières rencontres de la saison, alors que tout le reste prenait l’eau, et qui est sanctionné de la sorte.

Alors ok, les prestations de Kawabé sont plus qu’intéressantes elles aussi, le japonais paraissant toujours bien placé, intelligent dans ses déplacements et même assez efficace à la conclusion, tandis que Price, je le pressentais un peu, a du foot à revendre dans les pieds et deviendra, j’en suis convaincu, un tout bon pour ne pas dire davantage encore, mais de là à laisser de côté un Balikwisha ! Le garçon doit avoir le moral dans les chaussettes, et, à la première occasion, va se faire la malle, je n’en doute pas un seul instant. Et ce serait bien triste.

N’y a-t-il vraiment pas moyen de le replacer dans le onze de base, monsieur Hoefkens, surtout quand on voit le faible rendement de Sowah dans un poste certes plus avancé ?

Ou alors, ne serait-t-il pas possible de le faire monter en cours de partie, car laisser Sowah sur le terrain durant nonante minutes, comme si ce dernier était indispensable, c’est difficile à avaler, pour ne pas dire indigeste !

Ok, le garçon nous a mis deux buts très précieux récemment, mais en dehors de ça, qu’apporte t’il ?

Enfin, pour en revenir au positif, il est vrai que tout doucement et sans se faire trop remarquer, le Standard se replace, alors qu’il vient à peine d’entamer son parcours du combattant ! Et ça, c’est du Standard tout craché ! Un peu comme s’il avait besoin de gros challenges pour enfin se réveiller, à l’image aussi de la saison passée.

Ce constat n’est pas nouveau, ce qui a fait de notre club durant de nombreuses années un club phare en coupe, en Europe, grâce à la formule de qualifications sur un match ou en aller-retour, époque que je regrette d’autant plus aujourd’hui, où l’on a désormais recours à des poules bien moins spectaculaires.

Le Standard a toujours eu besoin semble t’il d’appréhender la récompense immédiate, plutôt qu’attendre de longs mois pour atteindre le graal.

C’est comme ça, ce constat nous colle à la peau comme une teigne, et être sacré sur l’ensemble d’une saison, qui privilégie avant tout la régularité, nous semble une mission bien plus difficile à atteindre.

En attendant, ne boudons pas notre plaisir et savourons. Nous avons obtenu notre revanche sur Deila, et c’était la meilleure façon d’y parvenir. Bravo aux acteurs donc, et à tous ceux présents au stade surtout.

Gérouche

 

11 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: ILS L’ONT FAIT !

  1. Bonne analyse G. Pour Bali, je pense qu’il ne montre pas assez d’envie à l’entrainement après sa sortie à Eupen. Il doit montrer du caractère pour reprendre sa place. Le talent à ce niveau n’est pas suffisant. Perso, j’aime beaucoup Price, ce jeune va nous apporter beaucoup à l’avenir (pas uniquement argent !).

  2. Bonne analyse chet Gerouche !
    Sclessin pour la 1ère x sold out, 1 ambiance qui nous manquait, 1 tension qui se sentait déjà autour du stade puis du début à la fin du match qui fut…orgasmique !!
    Par rapport à la règle du hors-jeu et les fameuses lignes, il faudrait peut-être faire comme au tennis : est-ce qu’il y a 1 écart ou pas entre l’impact et la ligne?? S’il y a 1 écart, la balle est « out »! S’il n’y en a pas, elle est bonne! Et dans les + grands tournois, l’œil du faucon (l’équivalent du Var) intervient, à la demande des joueurs, et ça va bcp + vite qu’au foot !
    Je partage l’avis de Serleo, Balikwisha doit + montrer à l’entraînement pour convaincre Hoefkens. Quand on voit qu’il est resté 1 semaine sans adresser la parole à Price à l’entraînement, alors que d’habitude il lui parle visiblement bcp, pour le faire réagir, je pense qu’il sait y faire avec le groupe.
    Canak mériterait peut-être d’avoir 1peu + de temps de jeu mais je me demande s’il n’est pas meilleur en montant que titulaire d’entrée, comme ça a déjà été le cas par le passé et où c’était pas concluant.

    1. Tout à fait d’accord pour canak ledou. Son apport nous est certainement plus utile en montant au jeu à la fin, tant il fait preuve d’énergie, chose impossible à maintenir durant nonante minutes. Quant à tirer la tête à un joueur une semaine, c’est peut être efficace, mais je trouve ça bizarre comme réaction….

      1. Salut Gerouche,
        Encore une belle analyse, une de plus.
        Même constatation que toi surtout pour djenepo.
        Concernant Sowah le coach lui donne bcp de temps de jeu pour lui apporter confiance et temps de jeu
        On va un Arnaud dès grand jour
        Et ne parlons de Ngoy qui progresse à la vitesse grand V(le vrai défenseur moderne quel impact.
        Kanga nous fait un bien fou pur droitier qui a faillit mettre un but du p

      2. Suite:
        Qui a faillit mettre un fameux but du pied gauche
        De bonne augure les bonnes rentrées de Canak et de Price l’artificier.
        Les deux mériteraient un peu plus de temps de jeux.
        Mais laissons leurs le temps.
        Concernant Balikhiswa ,il doit remettre le bleu de chauffe et ne plus se prendre la tête
        Je l’encourage sur Facebook (compte officiel)en mp.car il en vaut la peine

        1. Très bon dispositif tactique du coach qui nous ravis.
          Qui continu chez changements opportuns et surtout au bon moment.
          Conclusion:
          La remontée s’amorce et l’équipe va encore progresser, j’en suis certain.
          Hoefkens le coach qui nous fallait.

  3. Franchement Gerouche, vu la situation internationale très tendue, il semblerait plus que stupide de continuer à parler de Deila dans les travées de Sclessin. Bientôt Anderlecht…

    1. Exact jaime, même si l’un n’empêche pas l’autre ! Je ne parlais pas spécialement pour moi, mais connaissant nos supporters, je m’attendais effectivement à plus de manifestations à son égard.

      1. je trouve que nous devons être fiers de la réaction collective de notre chaleureux public!!!
        D’habitude, les médias s’attachent à l’aspect excessif pour voir principalement le côté « hooligan » des supporters, ces derniers ont trouvé qu’ils pouvaient être « classe » (dans leurs réactions vis-à-vis du judas, notamment).
        La preuve que dans le foot il peut y avoir du recul et de la réflexion.
        C’est gratifiant, non ?

Laisser un commentaire