Le mot de « Gerouche »: MAUVAISE BLAQUE

Chers supporters rouges,

Hier soir, sur le coup de 20h00, notre ciel s’est subitement couvert. Déjà que la grisaille nous avait accompagnée toute la journée, mais là, on peut vraiment parler de douche froide, quand Sanneh propulsa le cuir au fond de nos filets, alors que nous attendions le coup de sifflet final et pensions pouvoir au moins préserver l’essentiel, à défaut d’avoir pu conserver une victoire qui nous paraissait acquise avant le coup d’éclat d’un certain Yvan Santini.

Dire que ce résultat, à savoir la victoire de notre ennemi de toujours, est usurpée, me paraitrait peu refléter le sentiment général, même si le supporter a pris la mauvaise habitude de trop souvent se retrancher vers des injustices, des fautes d’arbitrage, de la mauvaise foi, plutôt que de voir la vérité en face.

D’autres, tout au contraire, s’ingénue à tout critiquer dès que les événements sont contraires à leurs souhaits. Mais, comme toujours, la vérité se trouve entre les deux ….

Certains, j’imagine, sont sur des charbons ardents et prêts à réclamer au prochain clash le retour de Sa Pinto et donc la tête de Michel Preud’homme. Vrai que ce dernier avait un bilan plus que favorable face aux mauves la saison dernière et doit bien rire de notre situation actuelle, mais bon, le Standard ne va pas l’emporter à chaque fois, surtout sur leur terrain, il ne faut quand même pas rêver et être trop gourmand ?

Certes, sur l’ensemble de la rencontre, nos joueurs n’ont pas franchement été mauvais, je dirai juste que les Anderlechtois ont été un peu plus dominateurs, volontaires et accrocheurs, ce qui est habituellement notre marque de fabrique.

Si on ajoute à cela qu’ils nous plantent deux buts de bien belle facture, même si on peut toujours ergoter et se demander où se trouvait Pocco sur le 1er, et Luyindama sur le second, mais bon, sans erreur, il n’y aurait jamais de buts …..

S’en prendre donc à MPH serait une très mauvaise idée, car, une fois de plus, le travail fourni serait remis en question et le temps de reposer le jeu, un nouveau système, serait bien long encore à assimiler, durant de longs mois.   En prenant la décision de se séparer de Sa Pinto, la Direction devait donc savoir à quoi s’attendre, même si elle estimait que ce choix s’imposait. TOUT était encore à reconstruire, comme trop souvent ces dernières années.

Il nous faut donc impérativement rester derrière le Standard, sa Direction, son coatch, ses joueurs, et attendre patiemment des jours meilleurs, comme ce fut le cas la saison passée. Mais quand j’entends MPH oser dire qu’il doit faire avec ce qu’il a, c’est quelque part déjà critiquer le recrutement, son effectif, et une telle déclaration n’est pour sûr pas un bon message, ni envers la Direction, envers les supporters, et encore moins envers ses joueurs.  Que ce dernier n’oublie tout de même pas que, Junior Edmilson mis à part, le Standard a conservé tout son effectif, y ajoutant qui plus est de la qualité avec les arrivées de Bastien, de Lestienne, d’Oulare,et le retour de SA, même si pas directement opérationnels……

Toutes ces considérations mises à part, et la situation n’étant finalement pas plus mal embarquée que lors de l’exercice précédent, il existe néanmoins quelques satisfactions, et plus encore bon nombre d’évidences ….

La première qui saute aux yeux est l’évolution de DJENEPO, qui , en l’espace de deux rencontres, a fait bien belle impression. Ce garçon est rapide, a de la technique, de la « grinta », et s’il commence à marquer des buts, il va devenir très vite incontournable dans le onze de base.

Autre satisfaction hier soir aussi, le travail de Poccognoli, même si, comme vu plus haut, une certaine absence sur l’action de Santini pourrait lui être reprochée. Mais son travail défensif et ses montées ponctuées enfin de centres valables venant de la gauche nous ont fait du bien, c’est certain.

Le retour en forme de Marin n’est pas négligeable, lui non plus, même si cela demande confirmation, une seule bonne prestation ne pouvant suffire pour parler de retour au premier plan.

Par contre, ce qui fut plus interpellant fut la baisse de régime au-delà de l’heure de jeu, ceux d’en face prenant clairement l’ascendant dès cet instant.   Bien sûr, la ROSE de Santini a eu le don de stimuler les organismes de nos opposants, le manque de rayonnement s’insinuant très souvent dans la tête plus que dans les jambes.

Pour ce qui est des EVIDENCES, je pointerai essentiellement le positionnement de Carcela et de Luyindama.  Pour moi en effet, le doute n’est plus permis, Medhi, dans ce système, doit prendre place devant, dans le trio offensif, et laisser la place dans l’entrejeu à quelqu’un de plus travailleur, qui ne rechigne pas à descendre, à défendre et à s’appuyer sur ses partenaires. Le fait d’avoir subi la domination de nos hôtes hier est en partie imputable à ce constat, ainsi et aussi sans doute à un entrejeu insuffisamment étoffé.

Quant à Luyindama, il parait de plus en plus impensable de le cantonner dans un duo défensif. Il doit,  soit jouer un cran plus haut, soit s’appuyer sur un autre défenseur pour ne pas laisser son partenaire seul lors de ses montées, d’autant qu’il est rarement exempt du moindre reproche, malgré son énorme présence, et que la couverture de Cavanda ne présente aucun gage de sécurité, c’est le moins que l’on puisse dire…

Faire appel à Zino Vanheusden me semble donc être actuellement la meilleure solution pour l’avenir, mais ça, justement, SEUL L’AVENIR nous le dira.

En attendant, le Standard n’a plus droit à l’erreur, déjà, alors que nous sommes seulement en septembre, et notre sortie prématurée du top 6 ce WE n’est pas de  nature à rassurer ni même à travailler dans une atmosphère positive.

Gérouche

 

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App