Le mot de « Gerouche »: OU SE SITUE VRAIMENT LE STANDARD ?

Chers supporters,

Ce WE ne fut pas vraiment favorable à nos couleurs, et beaucoup d’entre nous maugréent contre la Direction, notamment au terme d’un mercado d’hiver qui a plutôt vu le Standard se déforcer que le contraire.

Est-ce que cela justifie pour autant la mièvre prestation fournie à Courtrai, alors qu’on aurait pu croire que cette équipe allait être légèrement démotivée et peu concentrée au vu de son rendez-vous autrement plus important, le jeudi suivant, pour une place en finale de la coupe de Belgique ?

A coup sûr la réponse est non ! A croire que ce sont les courtraisiens qui jouaient leur place en PO1, et non les nôtres.

Faut t’il aussi pointer du doigt notre entraineur, qui avait pourtant prévenu ses troupes en vue de ce toujours périlleux déplacement ?

Ici ma réponse sera plus mitigée, car s’il est exact que le coatch n’y peut pas grand-chose si ses hommes sont dominés dans tous les duels, duels rendus qui plus est nécessaires voire indispensables compte tenu de l’état du terrain, la mise en place tactique, le choix des joueurs retenus, par contre, lui incombe exclusivement.

Subir donc pareillement le jeu face à cet adversaire m’interpelle donc quelque peu, comme beaucoup. Bon sang, on est le Standard tout de même, et difficile cette fois de revendiquer un calendrier trop chargé, les rencontres ayant repris un rythme normal à raison d’un match par semaine, contrairement à ce qui s’est passé en décembre.

Ma réflexion porterait donc essentiellement sur l’entrejeu aligné, où les seuls Shamir et Cimirot devaient porter l’équipe vers l’avant et endiguer les vagues offensives adverses. Trop léger me semble t’il….. ce qui semblait par moment couper l’équipe en deux, avec  trop peu de soutien tant devant comme derrière.

Mais le pire fut sans doute atteint avec la montée d’Obby Oularé, décidément peu à son affaire depuis son retour.

Combien de ballons a-t-il intercepter sans aussitôt les perdre ? Qu’à t’il apporter dans le jeu ? Néant, serai-je tenter de dire, et ceci sans plaisir.

Alors non, décidément, le Standard n’y est pas pour l’instant, et la rencontre jouée face à Ostende une semaine plus tôt s’inscrivait elle aussi dans cette triste tendance. Inquiétant, assurément, à ce stade de la compétition.

Plus question dès lors de rêver, tout au plus espérer une place dans les playoffs 1, en espérant y faire bonne figure, même si ça craint, au vu du jeu proposé actuellement.

Certes, le Standard est encore capable de montrer de belles choses, mais ces belles séquences sont trop limitées dans le temps, hélas, et interviennent parfois trop tard.

Sans avoir fait les « comptes », j’en viens aussi à me demander combien de points le Standard aurait réellement si nos joueurs n’étaient pas parvenu à émerger de manière souvent inespérée en fin de rencontres, comme à plusieurs reprises cette saison ?

J’ai bien l’impression que nous serions dans le bas du tableau, loin même derrière …. Les mauves.

IL serait dès lors grand temps que notre Direction se pose les bonnes questions, car la progression attendue n’est pas là, n’en déplaise au grand Michel.

Voici bientôt deux ans que ce dernier a reposé ses valises chez nous, mais, très honnêtement, j’ en viens presque à regretter le jeu développé sous l’ère Sa Pinto.

Maintenant, il se peut aussi que notre effectif manque finalement de qualité, tout simplement.

Encore heureux qu’Arnaud Bodart soit la très bonne surprise de la saison, au même titre que Bastien, sans quoi.

Rien que sur la rencontre disputée ce WE, sans notre jeune gardien, le Standard serait revenu de son déplacement sur un score de forfait.

J’ai parfois l’impression que les questions que tous se posaient voici deux trois ans quant à la présence de vrais leaders sur le terrain, fait de nouveau partie de notre quotidien.

Quoiqu’il en soit, nous serons très vite fixé sur notre sort, les prochaines rencontres s’avérant être toutes des matchs « couperets » et qui risquent de faire très mal si notre équipe n’est pas à la hauteur.

L’heure de vérité approche donc à grands pas, et quand bien même le grand Albert prétend qu’il n’y a pas encore crise au Standard, surtout compte tenu des points engrangés lors des trois premières rencontres de l’année, ça sent toute de même la poudre à plein nez, désolé de le contredire, d’autant qu’aucun secteur de jeu ne rassure vraiment, et c’est bien cela le plus inquiétant.

Que le grand Philippe n’oublie pas que, pour le même prix, le Standard aurait pu afficher un ZERO bien tassé au lieu de ce trop flatteur SIX sur NEUF.

Parfois, une équipe peut s’appuyer sur l’imperméabilité de sa défense, ne l’obligeant pas à marquer à outrance, ou, tout au contraire, l’efficacité de ses attaquants est telle qui lui permet l’un ou l’autre relâchement défensif.

Hélas, aucune de ces situations ne peut s’appliquer à nos couleurs, et ce constat ne nous permet guère d’être très optimiste pour la suite….

Je ne serais donc pas plus étonné que cela que MPH, même s’il reste au Standard la saison prochaine, assume davantage un rôle de manager du club, laissant le soin à un autre de prendre le coatching de l’équipe.

A ce titre, l’allemand Bern Storck me plairait assez, bien plus encore que Felice Mazzu parfois cité et jamais retenu.

Je sais, vous allez me dire, à juste titre, que « j’extrapole », mais si la Direction ne réagit pas bien vite, le fossé qui est en train de se creuser avec les autres « top-team » de notre compétition deviendra bien vite ….. UN GOUFFRE insurmontable, surtout si l’argent vient à manquer.

Aussi, rester à fond derrière nos couleurs, bien sûr, pour nous, supporters, c’est et sera toujours la meilleure chose à faire.

Mais que les hauts responsables, Venanzi en tête, ainsi que sa cellule de recrutement, soient eux aussi à la hauteur de leur tâche.

Car, ici aussi, j’en viens de plus en plus à regretter un certain …. Olivier Renard, qui dénicha par le passé, tant à Malines que chez nous, de bien belles « pioches » à bas prix.

Votre serviteur

Gérouche

9 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: OU SE SITUE VRAIMENT LE STANDARD ?

    1. Moi aussi.
      Manque de talents, joueurs surfaits.
      Il y avait plus de talents sous Sa Pinto qui les laissait jouer la folie Standard. MPH veut un jeu plus rationnel mais n’a pas les joueurs pour et perd la grinta Standard.
      J’ai déjà parlé delà défense et de l’attaque en réponse à d’autres.
      Pour en revenir au constat de la faiblesse du milieu relevé par Gerouche, c’est pas faux mais assez paradoxal avec des joueurs comme Bastien et Cimirot qui sont les meilleurs
      Le problème est la faiblesse des ailiers comme Lestienne et Boljevic qui n’aident pas. En fait on joue un faux 424. Shamir n’a pas mal joué pour moi, il montre qu’il a une bonne touche de balle mais ce n’est pas Bastien

  1. Je n’ai pas vu le match donc, je ne peux pas critiquer. Pour ma part, je pense que ce n’est pas une question de qualité dans ce noyau qui pose problème. S’il nous manque quelque chose, c’est 1 ou 2 « ouvriers ». On en avaient, mais un a été vendu en Turquie et l’autre est blessé. La défense centrale manque de hargne. Quand je vois les 2 buts encaissés à Malines, je me dis que cela manquait de détermination dans le marquage de De Camargo. Ca manque d’expérience. Suffit de regarder les vieux briscards de l’Antwerp. Pas spectaculaire mais efficace…..
    La seule manière de s’en sortir, c’est de retrousser ses manches et y aller. Quant à la direction, que peut-on lui reprocher ? Un manque de moyens ? Duchatelet en avait et il a détricoté tout ce qui avait été réalisé avant…..Le seul reproche que je ferai à MPH, c’est son obsession de jouer avec un seul avant et de le faire travailler comme une mule défensivement……Comment peut-il être efficace dans les 16 mètres……

  2. D’accord avec ardéchois on oublie vite ce que le standard à montre en europa league et se dire que sans les victoires à la fin du match on serait derrière les mauves c est n’importe quoi un match se joue sur 90 plus Deux trois minutes et y croire jusqu’au au bout est une qualité mais c est un peu la tasse de thé De voir le verre à moitié vide en ce qui concerne OUlare il est clair qu après une blessure. Il y a des hauts et des bas et pour le moment c est bas
    Hé oui on joue mal mais ce n est pas un ou deux joueurs c est surtout un manque d’unité et de cohérence de l’équipe et depuis le début de saison dans cette équipe il manque un rock six un attaquant mais surtout je me demande si Laifis et Van heusden sont vraiment complémentaire
    Ceci dit je pense que le standard est capable de ressaisir et je soutiendrai le staff et ka direction même si je suis pour le moment dans une déception

    1. Bien vu pour les deux DC, non seulement ils ne sont pas complémentaires mais beaucoup trop mous. Ils sont surfaits et montrent leurs faiblesses quand ils ne jouent plus dans un fauteuil à côté de Luyindama.

    1. Soit un 433 qui a toujours eu ma préférence comme tu sais avec les 3 en triangle avec un ou deux parechocs selon les circonstances.
      Et devant deux vrais ailiers qui’ sont capables de centrer.
      Parce qu’en plus avec le système de MPH, ces demi doivent’ tout faire y compris couvrir les backs qui sont censés déborder et centrer, tous a contre sens finalement selon moi

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App