Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: UNE SEULE ET MEME CIBLE

Le mot de “Gerouche”: UNE SEULE ET MEME CIBLE

Chers supporters,

En découvrant, et fort heureusement pour la dernière fois, le magazine footeux déclarant n’ayant plus grand-chose à dire ni à écrire, et mettant simultanément un terme à mon abonnement, le gros titre me laisse sans voix, une fois de plus.

En effet, c’est devenu monnaie courante avec eux comme avec beaucoup d’autres chroniqueurs, le Standard, via cette fois son président, est à nouveau pris pour cible.

Comme si les soucis avec la commission des licences ne suffisaient, sans doute fallait t’il encore et encore enfoncer le clou, voire même tenter d’achever la bête blessée …..

Certes, en lisant l’article consacré à Bruno Venanzi, puisque c’est de lui surtout qu’il s’agit, je peux y découvrir bon nombre de vérités, mais aussi des déclarations sorties sans doute de leur contexte et mises à profit pour déstabiliser au moins l’homme, si pas notre club.

On s’étonnera après ce nouveau coup bas que la Direction du Standard ne veuille plus s’adresser à la presse, et pour cause !

En fait, ce qu’on reproche au président actuel du Standard, outre un manque de carrure, financière tout autant que sportive, l’ayant contrait à s’entourer de personnes influentes dans le métier et pas toujours nécessairement bien intentionnées, c’est d’agir parfois à contre-courant, laissant trop souvent parler son cœur plus que la raison.

Mais ce qu’on reproche à l’homme, en fait, peut aussi être montré du doigt dans bon nombre de clubs, et pas des moindres,  les sales histoires de linge sale, de mécontents, de licenciements abusifs, ne se comptent pas davantage  sur les doigts des deux mains.

Alors, pourquoi toujours NOUS, pourquoi toujours le STANDARD ?

Certes, notre club, plus que tout autre sans doute, est hyper médiatisé et fait souvent la une, au contraire d’autres moins porteurs et dont les scandales en coulisse font moins de bruit. N’empêche, à force, ça ressemble bel et bien à du sabotage, ni plus ni moins.

Pour ma part, je ne dirai pas  que Mr Venanzi est le meilleur président que le Standard n’ai jamais eu, du moins pour l’instant, notre club étant loin d’avoir atteint la stabilité dont nous avons grand besoin.

Je persiste même à croire qu’il ferait bien de partager le « gâteau », avec d’autres sommités tant sportives que financière de notre club de cœur, plutôt que de vouloir s’obstiner à rester envers et contre tout le seul maître à bord.

Pourquoi pas un duo, voire même un triumvira, plutôt que de tomber dans les mains des …. Chinois ?

Des idées, Mr Venanzi en a, comme le beau projet du stade, mais Paris ne s’est pas fait en un jour, n’est-ce pas ?

Des ambitions forcément aussi, notre président étant avant tout lui-même un supporter, mais celles-ci sont automatiquement dépendantes des finances du club.

En attendant, et même s’il n’est plus trop question de football depuis près de deux mois, j’imagine que l’on s’agite en coulisse en vue de la saison prochaine, ceci même si les transferts, faute de moyens et à cause de la crise sanitaire, ne devraient pas être extraordinaires, peut-être même inexistants, alors que les départs ….

Le retour au stade, lui, ne se fera pas dès l’entame de la saison, vraisemblablement, et quand les portes s’ouvriront pour nous tous à nouveau, peut-être devrons nous nous procurer des masques aux couleurs rouges et blanc, à l’entrée du stade ou dans la boutique, histoire aussi de remplir un peu les caisses ayant souffert du confinement.

Après tout, si le retour à la  normale doit passer par là, pourquoi pas ! Ca ajouterait en tout état de cause de la couleur dans les tribunes, à tout le moins.

A bon entendeur

A bientôt les rouges, avec vos drapeaux

Gérouche

2 thoughts on “Le mot de “Gerouche”: UNE SEULE ET MEME CIBLE

  1. Bonjour Gerouche. D’accord avec toi pour beaucoup de choses je ne reviendrai pas sur ce torchon par contre il est dd plus en plus clair qu’il nous faudrait un gros investisseur pour accéder au graal

  2. Bonjour à tous, ce jour j’ai résilier mon abonnement à Sport Magazine.
    Des articles pro Bruges (Roularta bien sur), pas très piquant sur Coucke et j’en ras-le-bol de leurs haine envers B Venazi
    On sait que les rouches ont des difficultés de trésorerie mais le dernier article est celui de trop..;
    Je leur ai signalé que je ne suis pas le seul à arrêter mon abonnement..;

    Standard tu me manques

Laisser un commentaire

Top