Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: OU ETAIT LE VAR ?

Le mot de “Gerouche”: OU ETAIT LE VAR ?

Chers supporters,

Les sentiments sont très mitigés ce matin, au vu du verdict du match d’hier soir, du côté de Deurne,

et j’avoue avoir hésité entre bien des titres avant d’opter pour ce dernier ….

Entre « var/Standard 2-0 » ou, « cadeaux à gogo » ou bien encore « parodie de football », faut dire que j’avais le choix.

Mais finalement, c’est bien une des dernières phases de jeu, nous privant sans doute d’une victoire méritée et importantissime, qui prévaut ! Bref, assurément, plutôt deux points de perdus que deux points de gagnés !

D’abord de notre propre faute, certes, en permettant aux Anversois d’obtenir un péno, généreux certes, alors qu’ils n’étaient nulle part et que le Standard avait le contrôle de la rencontre, et une seconde fois grâce à cette passe en retrait de Colins Fay qui profita à ce filou de M’bokani, en embuscade.

Etre menés 2-0 à ce moment du match, c’était vraiment TROP INJUSTE, comme aurait dit Calimero.

Et puis, nous eûmes droit à un retour inespéré, des œuvres de Renaud Emond, toujours aussi précieux, quoiqu’on en dise, sur des passes tout aussi géniales de Fay et de Lestienne, ne laissant aucune chance à Cinan Bolat, cette fois.

Dire toutefois que nous vivions une rencontre de haut vol serait exagéré, tant les Anversois, surtout, ne mettaient pas beaucoup d’envie à aller de l’avant, trop occupés qu’ils étaient à casser d’abord notre propre jeu plutôt que de penser à développer leur leur….

Et comme nous même étions incapables de mettre du rythme dans cette rencontre, bien difficile dès lors de nous extasier devant les trop rares actions dignes de ce nom.

Finalement, à bien y réfléchir, cette nouvelle joute entre ces deux rivaux ressemblaient à s’y méprendre à la précédente disputée la saison précédente, dans ce même stade et entre ces deux mêmes équipes !

Et puis il y eut ce pénalty incontestable sur Avenatti, royalement oublié par l’arbitre et le var ! Incroyable mais vrai.

Certes, notre joueur ne s’est pas effondré dans le rectangle adverse, mais était-ce une raison pour ne pas le siffler ?

Comment dès lors donner tort à tous ces joueurs qualifiés de « comédiens » et qui plongent au premier contact, quand on voit que même les préposés au var n’attendent que ces mêmes plongeons pour réagir ?

Honteux, tout simplement.

On peut pardonner à l’arbitre de ne pas avoir pu juger convenablement la phase, quoique, sur le pénalty plus léger encore accordé aux Anversois, le referee n’a pas hésité, mais que dire des spécialistes derrière leur petit écran, ayant tout le loisir de disséquer la phase et de nous rendre justice ?

Et comme par hasard, il semble que ce soit ce même préposé au var qui oublia un pénalty plus flagrant encore au profit des Eupenois face à Gand. Là, ce n’est plus de l’incompétence, désolé de vous le dire, ce sont des contre-décisions ciblés, selon qu’on est Wallon ou Flamand ! On ne pourra plus me sortir cette idée de la tête !

Le Var n’est donc toujours pas la « panacée » tant espérée, car l’humain sera toujours derrière la machine, avec ses à priori, ses préjugés.

J’ai donc hâte d’être ce soir, pour voir comment un certain Javaux va interpréter la phase et, plus encore, va parvenir à dédouaner le préposé au var.

En attendant, et pour en revenir au match proprement dit, l’équipe entrainée par Lazlo Boloni m’a décu, cette équipe là dont on disait qu’elle pourrait jouer le titre elle aussi et qui pratiquait un plus beau football. J’attends toujours !

Tout le contraire de la nôtre, dont la réaction d’orgueil après la déconvenue à Arsenal en semaine fit plaisir à voir, quand bien même il n’était pas aisé pour elle de produire du jeu face à ce type d’adversaire.

Néanmoins, je reste sur ma faim quant à la  prestation de Medhi Carcela, qu’on a connu bien plus saignant et affûté.

Je pensais sincèrement que, lors de la montée au jeu d’Avenatti, c’est lui qui allait devoir rentrer dans le rang, mais il n’en fut rien. Pour ma part, j’aurais laissé Renaud Emond sur la pelouse, quitte à l’associer au géant Uruguayien, histoire de mettre plus de poids encore sur cette défense qui ne paraissait pas au mieux.

La rencontre livrée par Fay, que d’aucun réclamait depuis quelques temps déjà, fut quant à elle en demi-teinte. Sans cette erreur grossière sur le second but des Anversois, elle aurait certainement été qualifiée de positive, sans pour autant dire qu’il était deux tons au-dessus de Vojvoda, assurément plus offensif que le petit Colins. Au risque de me répéter, j’aimerais voir ces deux-là associés sur le flan droit, même si, à présent, il y a un certain Boljevic ….

Mais pour moi, justement, Vojvoda et Boljevic, ensemble, ce n’est pas vraiment une bonne idée.

Dire à présent que les supporters, très remontés contre leurs joueurs et leur équipe, au lendemain de la correction infligée en Angleterre, sont totalement rassurés, serait un peu présomptueux.

Tout au plus pouvons-nous nous convaincre que notre onze regorge de suffisamment de caractère pour relever la tête dans des circonstances contraire, alors que, dans un passé pas si lointain, elle aurait définitivement courbé l’échine au moindre coup dur.

C’est à coup sûr l’enseignement le plus positif ce lundi matin, que l’on se doit de retenir.

Certes, le FC Bruges est parvenu à creuser un certain écart, avec qui plus est un match de retard, mais tout le monde sait très bien que le championnat est non seulement encore bien long, mais qu’il se joue essentiellement chez nous en mars et avril, et que bien des choses peuvent encore se passer d’ici là.

Donc, de grâce, restons positifs, même si, comme quelques-uns dont je partage les idées ici, je ne suis pas le plus grand fan de Michel, malgré son palmarès et le titre ramené après 25 ans de disette. Je l’apprécierais davantage encore comme directeur technique et sportif que sur le banc, mais mon petit doigt me dit que ça viendra un jour.

Car, en matière d’organisation à tous les échelons d’un club, il n’y a probablement pas mieux en Belgique.

Gérouche

7 thoughts on “Le mot de “Gerouche”: OU ETAIT LE VAR ?

  1. Une petite divergence cependant concernant Fai et Vojvoda. Je serai plus indulgent envers Fai qui n’a pas encore guère eu de temps de jeu et qui s’est racheté par un assist et une transversale avant l’assist. Et l’ineffable Vojvoda n’est pas meilleur offensivement ; il tente de temps en temps un centre au petit bonheur la chance ou fait des passes latérales ou vers l’arriere à la relance. Fai fait de temps en temps des boulettes mais se mouille plus.

  2. salut gerouche
    pour toi on peut dire le monday times que j’attends avec plaisir.
    moi j’opterai pour cadeaux à gogo.pénalty oublié et de multiples jaunes oubliés.qui aurait valu au moins une exclusion(dino).vraiment dommage ces deux points perdus ou ce point gagné car on aurait pu repartir bredouille.nos joueurs ne sont pas assez malins ou crapules a méditer pour les prochains matchs.d’accord avec toi pour mehdi.combien peut il faire de matchs par saisons?après la 17 minutes gros plan sur mehdi il avait l’air d’etre à court de souffle ?bcp de supporters demandent qu’on revienne au 4-4-2.avenatti-emond ok lestienne à gauche et boljevic à droite et amallah en soutient des deux.

    1. Le titre est peut-être un peu long, Beaujeu 🙂 mais d’autant plus justifié après La Tribune d’hier qui une fois n’est pas coutume ne s’est pas privée de condamner l’arbitrage scandaleux.
      De plus des supporters avertis relayés par la Tribune avaient déjà remarqué la réaction bizarre d’un arbitre du Var se prenant la tête entre les mains.
      Allez savoir ce qui s’ est passé ; il est fort possible que l’anversois Lambrecht n’ait pas tenu compte de l’avertissement du VAR ; si le VAR intervient c’est probablement pour contredire l’arbitre qui n’avait pas sifflé ; donc la moindre des choses était que ce vendu se donne la peine d’aller voir.

  3. C est clair ,c’est même plus que communautaire les clubs flamands Bruges ,Gand Anderlecht ,Genk ,Antwerp ont mis un fantoche francophone bayat à lUB même chose pour la pro league cela fait partie du repli de la Flandre tout en cachant le vrai but il n y a plus que les bisounours de La Tribune qui croient encore à des erreurs humaines ,les clubs wallons dérangent sauf Charleroi vu que Bayât est complice de cette supercherie Bien sur ce n’est que du foot mais avec beaucoup d enjeu financiers et cela fait partie d’un scénario bien orchestré pour une Flandre autonome dans tout les domaines

  4. Probablement bien vu Van Moer. Le péno non sifflé ne viendrait donc pas du VAR, ce qui effectivement parait plus logique, mais des oeillères mises à dessin par Mr Lambrecht pour ne pas priver l’antwerp d’un point. Encore un arbiter à récuser donc, un de plus.
    A ce rythme, il n’y en aura bientôt plus pour nous arbitrer !
    Maintenant, je suis curieux de voir ce que va decider la commission des arbitres ! tout comme il peut y avoir un rapport de l’arbitre, il devrait y avoir un rapport du var. Mais l’un va t’il déjuger l’autre ? That’s the question !

    1. Et bien non Gerouche, j’ai pu lire par ailleurs que la commission d’arbitrage avait conclu qu’il n’y avait pas d’erreur dans ce cas-ci alors qu’elle l’a reconnu pour deux autres dont le but de Chadli annulé.
      Complot de la soi-disant fédération, pro-legue ou autre organe fédéral (national n’existe plus) sous l’alibi du minus franco-iranien ? comme dit Rouchblanc, Je n’aime pas faire du communautaire gratuit mais ici ca commence à bien faire. Je ne vois pas d’autre explication surtout après le footgate. Imaginez un arbitre liégeois qui siffle de la même façon à Sclessin.

Laisser un commentaire

Top