Le mot de « Gerouche »: TOUT EST LIE

Chers supporters,

Après un nouvel échec, car ce nul obtenu face à Courtrai en est bien un, hélas, avec deux nouveaux points de perdus au final, il nous faut malgré tout chercher en dépit de tous les événements contraires ces derniers temps, des raisons d’espérer, de continuer à croire en notre club, notre équipe, nos couleurs.

Or, ce samedi, au terme de la rencontre, j’ai cru entrevoir quelques minces éclaircies dans la grisaille qui sévit sur Sclessin depuis des semaines.

Ces éclaircies, même si ténues, sont apparues en fin de rencontre, lors des quatre changements effectués par Lucas Elsner, rendus nécessaires au vu du nouveau scénario catastrophe qui se profilait encore à l’horizon.

En effet, ces quatre montées au jeu ont apporté bien plus de vivacité, d’imagination et de créativité dans notre jeu, aspects que nous n’avions à aucun moment retrouvé dans le temps de jeu préalable à ces changements, malgré la bonne volonté des uns et des autres, preuve s’il en est que l’effectif aligné comportait trop de lacunes, trop de manquements et surtout affichait un manque de classe patent au départ, dans le chef des dix joueurs sélectionnés, exception faite bien entendu à Arnaud Bodart, que je n’ai pas inclus dans cette approche.

Certes, dans une équipe, il faut du lourd, des travailleurs, des récupérateurs de ballon, mais dès l’instant où ceux-ci constituent l’intégralité de l’effectif, il est vain d’espérer des actions d’éclat, des arabesques, des coups de patte géniaux censés déstabiliser la mise en place adverse.

Ces gestes « nécessaires » sont presque toujours l’apanage des plus doués, les seuls en fin de compte capables de mettre une équipe sur orbite, ceux-là même qui ont un petit quelque chose en plus que les autres, et, samedi soir, ces joueurs avaient pour nom Bokadi, le trop longtemps blessé et absent de l’équipe, Carcela, ignoré depuis des mois et en manque de rythme, voire d’envie, Dönnum, n’ayant eu encore que trop peu de temps de jeu et n’ayant toujours pas intégré le niveau de notre championnat, son rythme et son engagement plus encore, et même Muleka, laissé sur le banc au profit de Klauss.

Si on ajoute à ceux-là le nom de Dragus, certes pas trop à son affaire samedi soir mais qui, depuis l’arrivée du coach Franco-slovène, a apporté un brin d’imagination et de folie à l’ensemble, même s’il pêche encore parfois par un excès d’individualisme et est enclin, tout comme son compère Amallah, cet autre doué, à faire le geste de trop, cela nous fait tout de même pas moins de six joueurs capables d’apporter ce « plus » tant attendu sur le terrain.

Autre satisfaction, même s’il subsiste encore par moment quelques errements défensifs, comme sur le goal de Courtrai, où deux joueurs furent royalement oubliés au plus mauvais moment, le retour d’une base défensive digne de ce nom, où l’association Dussenne-Cissako commence à s’avérer plus imperméable que sa devancière, et même si le jeune Al Dakhil ne doit surtout pas être oublié, ce dernier devant encore apprendre et surtout être accompagné d’un joueur « cadre », et où on attend encore le retour de cet autre cadre qu’est Layfis, absent lui aussi depuis de longues semaines.

Or, quand une équipe peut se reposer sur une défense stable, sûre, maitrisant pleinement son sujet, ça aide tout le reste de l’effectif, moins enclin à surveiller ses arrières et pouvant jouer plus libéré vers l’avant, sachant que derrière, ça assure et ça rassure….. Même et surtout en cas de perte de balle au milieu.

C’était donc bien par là que le nouveau coach en place devait attaquer son travail de reconstruction, car il était grand temps d’en finir avec les déculottées subies sous Mbaye Leye, récemment.

Quand l’ensemble de l’équipe aura retrouvé cette confiance, à tous les étages et à tous les niveaux, je reste convaincu que ce Standard là pourra malgré l’entame initiale décevante nous apporter bien des satisfactions et pourra rivaliser avec les meilleurs. Et pourquoi pas ne pas commencer par un exploit du côté de Bruges, où une défaite paraitra normale aux yeux de tous les observateurs, de quoi peut-être enlever un peu de pression au groupe jusqu’ici encore en proie aux doutes, et qui pourrait de ce fait s’en trouver libéré.

D’aucun diront peut-être que l’absence de Joao Klauss risque de nous être préjudiciable pour une telle rencontre, un tel combat, mais je commence sérieusement à me poser la question de savoir si le volontaire attaquant n’est pas l’arbre qui cache la forêt, et que sa présence et son abattage incessant entre les lignes ne nous est pas plus préjudiciable qu’autre chose, son efficacité devant les cages adverses laissant fortement à désirer.

Rares sont en effet les actions intéressantes dignes de ce nom, les déviations, la monopolisation même du ballon devant, de l’œuvre de notre homme. Certes, tout le monde l’adore, car il représente ce qu’on a toujours aimé à Sclessin, à savoir la combativité, la hargne, le jusqu’au boutisme, mais jusqu’à quel point ?

Et puis, il y a aussi cette autre éclaircie venue de la gauche cette fois, où Nkounkou, jusqu’ici bien terne, semble être sur le bon chemin et sur le point de faire oublier, mission oh pas trop compliquée, Nicolas Gavory, même si ce dernier n’a jamais épargné ses efforts lui non plus, un peu à l’image de Klauss, mais avec quelle efficacité en fin de compte, un peu à l’image du reste de l’équipe.

Tout ceci tend en tous cas à démontrer que les joueurs alignés sur le terrain, par Leye essentiellement, étaient certes de bons soldats à l’écoute et peu enclin à la révolte, mais que l’ensemble manquait de classe et qu’aucun ne paraissait en mesure d’augmenter le niveau de l’équipe, les meilleurs étant laissés sur le carreau, à l’image de Dussenne, certes pas le meilleur défenseur du monde, mais dont l’expérience aurait bien aidé ces derniers mois, en l’absence des autres cadres.

Restera juste à Elsner à travailler cette verticalité qui fait défaut mais qui, je suis sûr, reviendra dès que les joueurs auront retrouver la confiance, le plaisir de jouer, devant essentiellement, osant à nouveau se démarquer et demander le ballon dans les espaces libres au lieu de se cacher ou attendre le cuir dans les pieds, comme ils l’ont trop fait encore samedi dernier. Preuve s’il en est que le malaise est encore loin d’avoir été évacué dans les têtes, seuls l’un ou l’autre succès ou prestations de haut vol pouvant véritablement l’éclipser, enfin.

Croisons donc les doigts pour que ce moment arrive au plus vite….

Gérouche

26 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: TOUT EST LIE

  1. Salut mon beau Gerouche,
    Tu soulèves un point extrêmement important concernant Klauss. Klauss, mieux connu sous le pseudo « Genu Varum » dans le milieu équestre, milieu dans lequel il a excellé et excelle encore aujourd’hui. En effet, super volontaire mais finalement n’est pas souvent au bon endroit. Peut-être parce qu’il fait un travail qu’il ne devrait pas faire, que d’autres devraient faire. Il arrive cuit sur la fin. Je suis vraiment optimiste. Je ne l’étais pas sous Leye, je le suis ici. Bruges tombe un peu mal….ou franchement bien. L’avenir nous le dira.

  2. J’ai envie d’y croire aussi, malheureusement, très honnêtement, je ne suis pas très optimiste… J’espère me tromper mais au vu de nos 75 premières minutes samedi, franchement, c’était catastrophique !!! Aucunes courses croisées, aucuns joueurs en mouvement, que de déchets techniques, un entre jeu qui se marche sur les pieds…. Une occasion à la 48e minutes avec un beau tir de Nkounkou, qui était en dessous de tout avant ça :-/
    Je suis content de l’arrivée d’Elsner, mais qu’est-ce que c’est que cette compo, à Sclessin, contre Courtrai ??? S’il vous plaît !!! On est le Standard ! Comment peut-on sortir une telle compo ?? Avant le mercato, tout le monde était d’accord pour dire que nos 3 six n’apportent rien ! Mercato passé, nouveau coach et même compo … Je n’y comprends plus rien à ce club où nos (Trop) bouillants supporters démontaient le stade sous Duduche et ont applaudi ce triste match nul de samedi passé comme ci, c’était la norme d’avoir été chercher un point face à cette équipe !
    J’espère vraiment me tromper ! Mais, non, je n’arrive pas a être optimiste :-/

  3. Gerouche à mon avis tu as été ébloui par les 15 dernières minutes, la paire Dusenne Sissako ??? leur évaluation selon les spécialistes foot : Dusenne 5 Sissako 4.5 on progresse …. toutes les relances de Sissako étaient ratées toutes, Dusenne pas bon mais pas mauvais (c’est déjà un succès.. Youkunkou un désastre je me demande ce que tu as vu de bien, Bodart erreur terrible qui nous coute un but (mais il a tellement été super qu’il serait méchant de lui reprocher cette bourde) Dragus la cata, Tapsoba beaucoup d’envie Bastien mauvais Raskin excellent Cimirot mauvais et complètement perdu …. les remplacants ok..
    Bokadi est le chainon manquant il doit vraiment jouer de plus en plus, Donnum 5 minutes lamentables puis d’un coup il devient bon Carcela extra pendant les 15 minutes qu’il a joué (on a trois préparateurs physiques il doit y avoir moyen de le remettre en force pour tenir une … toute … petite … mi-temps …svp
    Alors oui je suis optimiste dans le travail de lucas elsner mais le noyau désiquilibré reste notre plus grand problème 3 nr 6 au coup d’envoi donc partout on ralenti le jeu, …. à méditer ….

  4. Gerouche à mon avis tu as été ébloui par les 15 dernières minutes, la paire Dusenne Sissako ??? leur évaluation selon les spécialistes foot : Dusenne 5 Sissako 4.5 on progresse …. toutes les relances de Sissako étaient ratées toutes, Dusenne pas bon mais pas mauvais (c’est déjà un succès.. Youkunkou un désastre je me demande ce que tu as vu de bien, Bodart erreur terrible qui nous coute un but (mais il a tellement été super qu’il serait méchant de lui reprocher cette bourde) Dragus la cata, Tapsoba beaucoup d’envie Bastien mauvais Raskin excellent Cimirot mauvais et complètement perdu …. les remplacants ok..
    Bokadi est le chainon manquant il doit vraiment jouer de plus en plus, Donnum 5 minutes lamentables puis d’un coup il devient bon Carcela extra pendant les 15 minutes qu’il a joué (on a trois préparateurs physiques il doit y avoir moyen de le remettre en force pour tenir une … toute … petite … mi-temps …svp
    Alors oui je suis optimiste dans le travail de lucas elsner mais le noyau désiquilibré reste notre plus grand problème 3 nr 6 au coup d’envoi donc partout on ralenti le jeu, …. à méditer ….

  5. he ben …Gerouche à mon avis tu as été ébloui par les 15 dernières minutes, la paire Dusenne Sissako ??? leur évaluation selon les spécialistes foot : Dusenne 5 Sissako 4.5 on progresse …. toutes les relances de Sissako étaient ratées toutes, Dusenne pas bon mais pas mauvais (c’est déjà un succès.. Youkunkou un désastre je me demande ce que tu as vu de bien, Bodart erreur terrible qui nous coute un but (mais il a tellement été super qu’il serait méchant de lui reprocher cette bourde) Dragus la cata, Tapsoba beaucoup d’envie Bastien mauvais Raskin excellent Cimirot mauvais et complètement perdu …. les remplacants ok..
    Bokadi est le chainon manquant il doit vraiment jouer de plus en plus, Donnum 5 minutes lamentables puis d’un coup il devient bon Carcela extra pendant les 15 minutes qu’il a joué (on a trois préparateurs physiques il doit y avoir moyen de le remettre en force pour tenir une … toute … petite … mi-temps …svp
    Alors oui je suis optimiste dans le travail de lucas elsner mais le noyau désiquilibré reste notre plus grand problème 3 nr 6 au coup d’envoi donc partout on ralenti le jeu, …. à méditer …

    1. he ben … à mon avis tu as été ébloui par les 15 dernières minutes, la paire Dusenne Sissako ??? leur évaluation selon les spécialistes foot : Dusenne 5 Sissako 4.5 on progresse …. toutes les relances de Sissako étaient ratées toutes, Dusenne pas bon mais pas mauvais (c’est déjà un succès.. Youkunkou un désastre je me demande ce que tu as vu de bien, Bodart erreur terrible qui nous coute un but (mais il a tellement été super qu’il serait méchant de lui reprocher cette bourde) Dragus la cata, Tapsoba beaucoup d’envie Bastien mauvais Raskin excellent Cimirot mauvais et complètement perdu …. les remplacants ok..
      Bokadi est le chainon manquant il doit vraiment jouer de plus en plus, Donnum 5 minutes lamentables puis d’un coup il devient bon Carcela extra pendant les 15 minutes qu’il a joué (on a trois préparateurs physiques il doit y avoir moyen de le remettre en force pour tenir une … toute … petite … mi-temps …svp
      Alors oui je suis optimiste dans le travail de lucas elsner mais le noyau désiquilibré reste notre plus grand problème 3 nr 6 au coup d’envoi donc partout on ralenti le jeu, …. à méditer …

    2. Qu’as-tu encore fait vieille canaille?????? Je pense qu’il s’agit simplement d’un mot qui bloque ton message, rien de plus. La bien-pensance du web te surveille PhilippeleRouche…le crédit social arrive. Bientôt une sonnerie spécial sur ton portable pour signaler que tu attaques tes camarades sur standarddeliege.be! Prends garde à toi…

  6. Je suis privé de l’option foot depuis quelques temps qui me fait manquer les directs mais qui me permet peut être de voir les choses avec une certaine distance.
    C’est vrai comme dit notre chroniqueur que ces partages s’assimilent à autant de défaites mais au mieux on ne reçoit plus les déculottées du temps de Leye. C’est déjà pas mal. On garde la distance par rapport aux descendants et Grosjean annonce une recapitalisation. Maintien en D1 et survie tout court. On en est là. Tout le reste est du bonus..
    Tout le monde attend Bokadi comme le messie et beaucoup regrettent Sa Pinto.
    Et pourtant rappelez vous les débuts pénibles de l’un et l’autre avant la seconde moitié de saison que l’on sait. Bokadi était en dessous de tout , se marchait sur les pieds avec Agbo, deux demi défensifs qui jouaient à dix mètres l’un de l’autre. Puis Bokadi a subi sa première blessure grave; Agbo était comme libéré, s’est bonifié comme le reste de l’équipe. La saison suivante il était ostracisé par MPH et a fini par disparaître. Bokadi tel le phénix non seulement est revenu mais est devenu le joueur indispensable que l’on connaît.
    Tout peut aller très vite en foot dans un sens comme dans l’autre..

    1. Salut Van Moer, madame ne veut plus que tu regardes le foot, bière/frites mayo/fricadelle, boulettes sauce liégeoise à la main, couché dans le sofa en caleçon avec les décorations de Noël qui sortent de partout, porte-jarretelles en soie, chemisette sans manche rempli de ketchup du mois dernier qui couvre ton torse rempli de poils longs et roux, qui n’a d’égal que le Ourang-outan de Sumatra ? Qui la plaindrait ici-bas???? On se ressaisit VanMoer!!!!! Sinon, tu rateras la renaissance de notre club dès le week-en prochain!!

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App