Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: UN BON POINT

Le mot de “Gerouche”: UN BON POINT

Chers supporters,

Même si nous avions espérer mieux en terme de résultat, le match nul d’hier contre Genk ne doit pas nous laisser un goût amer, les plus belles occasions ayant été pour l’adversaire.

Soyons donc bon joueur et reconnaissons que l’équipe Limbourgeoise n’avait rien à nous envier, que du contraire, leur seul problème semblant lui aussi se situer au niveau de la concrétisation, un peu à notre image.

Les enseignements, au demeurant, après cette rencontre, paraissent évidents. Un manque de présence ou d’efficacité devant, pour ne pas dire tout simplement … un manque certain de talent.

Dans le chef d’Avenatti, on peut bien sûr se retrancher sur un manque d’accompagnement au front de l’attaque, mais, après trois rencontres aussi « improductives », les doutes sont bien là, hélas, le concernant.

Pas assez agressif, pas assez bien placé, et donc pas idéal pour émerger dans des défenses serrées, hélas.

Je reste néanmoins convaincu qu’une association avec Oularé, tous deux décalés à l’extérieur du grand rectangle en lieu et place du plein axe, pourrait être bien plus bénéfique au vu de la tactique adoptée. Imaginez en effet tous nos centres trouvant actuellement rarement preneur, avec deux hommes à l’interception, l’un en première zone, le second en deuxième zone, prêts tous deux à conclure au premier ou second poteau, ou à rabattre pour un ou mieux, deux hommes en retrait, dans l’axe. Ca devrait avoir un tout autre impact ! Le hic, c’est que nous n’avons pour l’heure personne pour les doubler en cas de blessure, car plus de profil identique en réserve, et connaissant la fragilité légendaire du grand Obbi….

Les grands gabarits offensifs, ça ne court pas les rues, n’est-ce pas ! Nous avons bien un certain Youness Bethi chez les jeunes (18 ans) qui fait 1m94, mais pas encore prêt j’imagine. Pas assez costaud surtout, au vu des commentaires, même si très rapide selon ces mêmes avis.

Quant aux éléments susceptibles de reprendre les ballons déviés au rectangle, ils ne  se bousculent pas davantage ! A part Amallah, voire Carcela et bien sûr Bastien, c’est un peu la bérézina ! A ce titre, le nouveau Muleka ne sera pas de trop, en attendant peut-être aussi le retour de Dragus.

Ceci dit, le jeu était agréable, dans les deux camps, et la rencontre plaisante à suivre, c’est déjà ça.

J’aimerais du reste me livrer à une analyse de chaque joueur, au terme de ce premier « choc », en commençant par les acteurs les plus en vue hier. Voici donc :

Bodart (9) – prestation quasi parfaite selon moi. Ce jeune gardien inspire une confiance et une maitrise à faire pâlir un certain … Thibaut Courtois, rien de moins. Impressionnant vraiment.

Raskin (8) – Autre belle satisfaction, car il ne faut déjà plus parler de surprise ! Quel abattage, quelle présence physique, que de bons ballons aussi vers l’avant. Pourquoi ne pas faire plus confiance aux jeunes après ça ?

Amallah (7) – On l’a déjà vu en meilleure forme et plus percutant, mais son implication, sa volonté, ses courses restent précieuses pour l’équipe.

Cimirot (6) – Bon retour après autant d’absence. N’a rien perdu de ses qualités et précieux en récupération devant la défense. Bonne complémentarité qui plus est avec Raskin, qui sont presque parvenus à faire oublier l’absence de Bastien, ce qui n’est pas rien.

Gavory (6) – Par son manque d’apport devant, je ne suis toujours pas fan, mais l’homme ne ménage pas ses efforts et est précieux derrière. Pas la grande classe, mais bien utile sur son flanc.

Layfis (6) – Pareil à lui-même, autrement dit utile derrière, capable d’apporter le danger devant, sans jamais trop en faire ni coups d’éclats, avec de temps en temps l’une ou l’autre erreur de placement.

Fai (5) – Lui aussi très actif, on ne pourra pas lui reprocher une quelconque passivité, même si encore trop brouillant parfois et donc imprécis dans son dernier geste.

Vojvoda (5) – Paraissait plus à son affaire contre le Cs Bruges et Beveren, il est vrai face à une toute autre opposition aussi. L’homme aurait t’il révéler ses limites ?

Pour les trois derniers, (Lestienne, Avenatti et Boljevic) le commentaire pourrait presque être identique : manque de lecture du jeu, trop peu disponible, bref tous trois insuffisants, d’où sans aucun doute nos problèmes offensifs, il est vrai aussi face à une solide opposition dans leur zone, mais ça, il faudra encore faire avec bien des fois dans notre championnat, les défenseurs prenant souvent le pas sur les attaquants, surtout si moins doués.

Le soir, il me  prit l’envie de voir ce qu’il se passait du côté du parc à frites, comme vous dites.

Je venais à peine de changer de chaîne que j’assistais, bien mal m’en pris, à l’octroi d’un péno offert à Anderlecht, en guise de premier cadeau. Quelques minutes plus tard, un second, plus énorme encore, était offert à Trebel cette fois, auteur d’une agression, volontaire ou pas, et semelle en avant, qui aurait cent fois mérité une rouge, histoire de remettre au moins les équipes à égalité en nombre, mais non, l’arbitre et le var en ont décidé autrement, au grand étonnement de tous les observateurs, unanimes quant à l’octroi du carton rouge.

Le responsable sportif de Mouscron l’a du reste clairement mentionné au terme des nonante minutes de jeu, cette tendance à flouer un petit au profit des mauves. Ceci n’est pas nouveau, il faut leur laisser le temps d’apprendre, aux nouveaux responsables détachés de Lille. Ils n’en encore rien vu dans notre jupiler flop où bien des éléments se liguent contre quelques-uns, nous y compris.

Fort heureusement, une certaine équité a été sauvée en partie par le but Mouscronnois en fin de rencontre, sans quoi les mauves seraient devant ! Comme quoi mal acquis ne profite guère !

Je terminerai enfin par ces autres résultats très surprenants, dans le chef de Bruges et de Gand, qu’on donnait grands favoris à l’entame de la saison, mais qui ne semblent pour l’heure pas trop à leur affaire.

Bizarre tout de même, mais rassurant quant au futur déroulement d’un championnat pas finalement joué d’avance !

Gérouche

One thought on “Le mot de “Gerouche”: UN BON POINT

  1. Tres bonne analyse en particulier qui met le doigt sur la question : manque d’efficacité, de percussion ou de talent..
    Je crains bien et suis de plus en plus convaincu qu’il s’agit de la seconde option surtout à l’avant.
    Manque de créativité des autres peut-être, mais pour faire de bonnes ouvertures, il faut des attaquants qui bougent, se demarquent, font des appels.. bref c’est le foot.
    Avant de parler du nouveau, Tapsoba mériterait d’entrer, en tout cas ne serait pas pire que les titulaires déjà cités ou l’ineffable Cop
    Que dire de Bodart qui bienmérite son neuf. Heureusement que le double metres n’a pas performé l’an passé lui laissant l’occasion de s’illustrer.

Laisser un commentaire

Top