Le mot de « Gerouche »: UN CHOIX DIFFICILE

Chers supporters,

Pas plus tard que demain, notre équipe va devoir en découdre avec Arsenal, sorte de match de la dernière chance pour une très aléatoire qualification pour le tour suivant de la compétition européenne.

Nul n’a oublié la claque que nous reçûmes là-bas, venant sanctionner une prestation insuffisante, un engagement et une détermination pris en défaut, même si face à un adversaire bien supérieur et en état de grâce.

Depuis lors, nos troupes ont joliment redressé la barre, du moins au point de vue de la mentalité, de la détermination à ne pas se laisser faire. J’en veux pour preuve le nombre incalculable désormais de redressements de situations, à priori désespérées, en fin de rencontre depuis quelques semaines.

Toutefois, la rencontre de demain soir revêt un statut assez particulier, surtout en connaissant lés échéances à venir, à ne pas rater celles-là, dans notre compétition Nationale, finalement bien plus importante qu’une hypothétique qualification Européenne.

Cette approche est encore renforcée par notre effectif, soit fatigué par l’accumulation des rencontres, soit décimé par quelques blessés, et non des moindres, et qui aurait bien besoin de repos pour les premiers cités, s’ils veulent briller en championnat.

Le dilemme est donc réel, même s’il parait peu probable qu’on puisse aborder le match de demain la fleur au fusil et en victime consentante, une nouvelle gifle prise face aux « Gunners » pouvant laisser elle aussi de lourdes traces dans les têtes.

Tout au plus nous satisferions nous d’un partage, voire même d’une défaite honorable, mais pas d’un camouflet tout de même, surtout que dans nos gradins, et ceci mérite d’être souligné, ce sera la grande foule, affluence rarement vue des dernières années pour un match en Europa League, du moins chez nous.

Aussi, pour MPH et son staff, c’est l’heure à coup sûr d’un choix Cornélien, pas facile du tout à négocier.

Faut t’il jouer notre va tout, plaire aux supporters présents, quitte à passer au travers quelques jours plus tard ?

Quelques certitudes, néanmoins, me semblent s’imposer au départ, tant dans les joueurs à aligner jeudi que ceux à écarter en prévision du classico de Dimanche, à l’issue duquel les supporters accepteraient encore bien moins une défaite que demain.

Déjà que nous avions permis aux Anderlechtois, à l’époque sous la houlette de Vincent Kompany, de se relancer après un début de championnat calamiteux, alors, la passe de deux, désolé de vous le dire, ça ne passerait pas, que Chadli soit aligné ou pas d’un côté, ou que Mpoku et Medhi soient en tribune ou pas du nôtre.

Donc, pour moi comme pour beaucoup, l’équipe à aligner dimanche doit déterminer celle composée demain soir, c’est une évidence.

A cet égard, laisser Cimirot au repos après une légère blessure contractée dimanche dernier à Mouscron, parait logique. Le même raisonnement devrait aussi s’imposer pour Gavory et Bastien, très sollicités ces derniers temps, ce qui reviendrait malheureusement à déforcer considérablement notre entrejeu.

Par contre, sur la pelouse jeudi, place sans hésiter à Carcela et Mpoku, normalement tout deux suspendus en championnat. J’ajouterais à ces deux là au moins Avenatti, à la recherche de temps de jeu et de confiance, et Vojvoda, que beaucoup décrient et qui pourrait avantageusement être remplacé par Collins Fay, et qui a auprès des supporters la préférence, ça ne fait aucun doute.

Par contre, bien difficile de trouver une solution à l’absence éventuelle de Cimirot, à moins que de recourir au jeune Rasquin, jamais testé jusqu’ici. Ce serait l’alternative la plus logique, mais l’homme est t’il prêt pour une telle rencontre, un tel enjeu ? Pas évident de débuter dans de telles circonstances, sans parler de l’envie réelle qu’auront ses partenaires à vouloir se défoncer pour une cause presque perdue d’avance.

La priorité du prochain mercato est s’impose donc aux yeux de tous : un nouveau médian défensif de poids, style Boya de Mouscron, censé concurrencer Cimirot et lui permettre de souffler, de temps en temps.

Néanmoins, et compte tenu de tous ces paramètres avancés, l’équipe alignée jeudi soir pourrait bien ressembler à ceci :

Dragus Avenatti

Mpoku Rasquin Emond Carcela

Miangue Lavallée Vanheusden Vojvoda

Bodart

Ce qui nous permettrait d’aligner dimanche, lors du classico, le onze suivant :

Emond Avenatti

Amallah Bastien Cimirot Lestienne

Gavory Layfis Vanheusden Fay

Bodart

Votre serviteur

Gérouche

2 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: UN CHOIX DIFFICILE

  1. Je pense que ce genre de raisonnement n entre pas dans la tete de Mph
    Il va préserver certains joueurs mais ne va pas sacrifier ce match sous prétexte du Clasico et c est normal
    Moi je préfère deux victoires de l ambition svp tout est possible
    .

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App