Le mot de « Gerouche »: Au tour de L’ITALIE ?

Chers supporters,

Plus que deux jours dormir et nous saurons si oui ou non, la Belgique est en mesure de pouvoir remporter la coupe ?

Toutefois, au même titre, voir plus encore, que face au Portugal, nous serons en grand danger du côté de Munich, où la pelouse et les conditions de jeu par contre devraient être optimales, contrairement à celles ayant prévalu à la rencontre de Séville.

Ce qui me rassure, d’une certaine façon, c’est que rarement l’équipe Belge aligne deux fois de suite deux mauvaises prestations, si pas en terme de résultat, du moins en terme de spectacle, de jeu.

Mais ce constat est tout aussi vrai quand il s’agit d’aligner deux rencontres de haut vol en continu …..

Côté positif aussi, je constate que la plupart des ténors, des équipes données favorites, passent pratiquement toutes au travers lors de cet Euro, un peu comme si ce statut était trop lourd à porter. Or, actuellement, je pense que les pronostics parlent en faveur des Italiens, précisément.

Finalement, il n’y a rien de pire que d’annoncer qu’on va tout casser, qu’on joue la première place ! Mieux vaut rester humbles, en toutes circonstances !

Nos amis et voisins Français sont bien placés pour le savoir, après ce huitième de finale qui les a vu boutés dehors de la compétition, alors qu’ils se voyaient dès le coup d’envoi les grands favoris, et nous avec !

Je n’ai par ailleurs pas compris ce qu’il s’est passé avec cette équipe, si sûre d’elle et imperméable en défense, secteur de jeu devenu subitement du gruyère face aux Suisses. Ou alors les helvètes étaient t’ils bons à ce point que les bleus n’aient pu trouver la  parade ?

Vrai que la Suisse nous a posé des gros problèmes, il n’y a pas si longtemps, nous privant d’une finale de l’Europa League ou quelque chose du genre, ceci après avoir mené zéro deux sur leur terrain, mais subissant ensuite une véritable punition.

Vrai aussi que Didier Deschamps a sans doute eu le grand tort de vouloir changer son système au plus mauvais moment, histoire d’articuler son jeu autour de Benzema, alors que jusque-là, la France jouait plutôt en fonction de Mbappé, au profil bien différent.

Toutefois, j’ai trouvé la réaction de certains supporters Belges quelque peu déplacée, manifestant leur satisfaction face à l’élimination de la France, preuve s’il en est que, pour beaucoup, la déception du dernier mondial n’est pas encore évacuée ni oubliée.

Il serait grand temps de tourner la page, les Français n’ayant fait cette fois-là que réaliser ce que toute autre équipe aurait fait, s’adapter pour nous éliminer, point. C’est de bonne guerre, même si ça nous a couté cher, et probablement notre premier trophée, et lequel, la COUPE DU MONDE, ni plus ni moins !

Bien sûr, nos amis et voisins ne se privent jamais de nous tacler, à la moindre occasion, et le mieux que nous aurions à faire serait ne pas y prêter attention et ne pas réagir. Mais depuis quelques temps, les supporters et quotidiens Belges ne sont pas en reste en matière d’arrogance et de coups bas. Alors je dis STOP !

Revenons en donc à des choses plus sérieuses, plutôt que de ressasser ces sempiternels griefs entre deux pays amis de longue date, à savoir nos chances de passer le cap de l’Italie, en quart.

Comme vous le savez tous, celles-ci sont directement liées à la présence de Kevin De Bruyn et Eden Hazard sur la pelouse, vendredi soir. A priori, les dernières informations ne sont pas alarmistes, et c’est heureux, même si les chances de voir notre meneur de jeu sur la pelouse sont plus grandes que celles d’Eden.

Mais il est évident que tous les deux devront être à 100 % pour pouvoir apporter ce plus attendu. Le contraire serait préjudiciable plus que rentable !

Ce dernier, en progrès évident face au Portugal, serait néanmoins plus aisé me semble t’il à remplacer, les solutions ne manquant pas au vu des profils similaires dont dispose Martinez. Je pense ici à Carrasco, Doku et même Trossart, qu’on n’a pas encore vraiment vu à l’œuvre durant cet euro, et je le regrette.

Je crains néanmoins que le seul fait d’affronter l’Italie ne pousse Mr Martinez à recourir une fois encore, pour ne pas dire une fois de trop, à Dries Mertens. Espérons que notre entraineur soit mieux inspiré, les dernières montées au jeu du Napolitain d’adoption n’ayant guère été convaincantes jusqu’ici dans cet Euro !

Alors, perso, si je pouvais choisir mon onze de base, il serait le suivant, pour vendredi ;

Gardien : Courtois

Défenseurs : Vertonghen – Vermaelen – Haelderwereld

Médians : E.Hazard – Tielemans – Witsel – De bruyn

Offensifs : Trossart – Lukaku – Doku

Un Hazard pouvant remplacer l’autre, bien évidemment, suite défection du frangin.

Côté Italien, on connait leur force, leur vivacité et leur capacité à jouer en bloc,  mais l’Autriche nous a peut-être montré la voie à suivre, avec son plan jamais véritablement dévoilé, mais qui fut à deux doigts de réussir.

Avec, en défense, à peu de chose près le même profil que le Portugal et aussi nous-mêmes, à savoir des vieux briscards à qui il ne faut plus rien apprendre, quitte à manquer de vitesse sur les infiltrations adverses.

La parole sera donc laissée à nos artilleurs à distance de service, à l’entrée du rectangle, tant il apparait difficile de s’approcher de la cage de Donnaruma (rien à voir avec « donner le rhume » hein).

Mais avec un Lukaku capable de conserver le ballon et le remettre en retrait à l’entrée du rectangle, la chose doit être possible, quitte à la répéter plusieurs fois en cours de rencontre pour que ça fonctionne deux ou trois fois.

Cela dit, même si la Belgique passe, la route sera encore longue avec le Graal ….. La probabilité de devoir en découdre avec l’Angleterre sur ces terres paraissant grande désormais. Et il serait plus triste encore que lors du récent Mondial, d’échouer sur la dernière marge.

Gérouche

9 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: Au tour de L’ITALIE ?

  1. En voyant la voie grande ouverte pour les anglais, je me disais aussi qu’ils risquent d’être grandement favorisés en jouant à domicile. Et je ne peux m’empêcher de penser, si les belges arrivent jusque là , ce qui serait déjà un exploit, à une certaine finale Barcelone – Standard en 82, avec un arbitre allemand, encore un, de sinistre mémoire..

    Pour en revenir aux Français, j’ai lu qu’ils s’engueulaient carrément entre eux en cours de match..
    Une image qui me reste avant les prolongations , c’est les Suisses en cercle en train de s’auto haranguer, tandis que les français paraissent déjà perdants chacun dans leur coin

    1. Le pire ce fut Mbappé. Je ne comprenais pas DD de l avoir mis au dernier tir au lieu du 1er , vu son manque de réussite à l euro ! Mais j’apprends qu il l a demandé lui-même, histoire de tirer le peno de la qualif ! Il n a jamais imaginé le pauvre qu au contraire, les suisses allaient tous les convertir et se mettre ainsi une pression pas possible !

  2. Je pense que ce match est trop grand pour Doku par contre il serait peut être temps de sortir comme joker Carrasco voir de renforcer le milieu deux milieux défensifs et un tielemans plus offensifs. Enfin on en saura plus dans 48 h

    1. La vraie question, encore et toujours rouchblanc, est de savoir comment appréhender ce match : défendre ou attaquer ? Vrai qu il faudrait penser à bloquer nos flans au vu des velléités italiennes sur les ailes. Mais là aussi on a le choix de la manière. Car l expérience nous a appris qu en pressant nous mêmes sur les ailes plutôt que les fermer, on oblige les ailiers adverses à reculer et à défendre ! Bref, un vrai casse-tête pour martinez !

      1. faut préconiser l’attaque surtout si kevin de bruyn est de la partie :allez les petits belges c’est un supporter francais et malgré tout belge qui vous le demande:esperons de toutes nos forces que la victoire soit au bout ce soir:

  3. Les équipes sont fort proches l’une de l’autre tant au niveau talent qu’au niveau expérience, ce qui fera la différence c’est la BARAKA, jusqu’à présent elle est avec nous (les 2 1ers buts contre la Russie, rester dans le match la 1ère mi-tps contre le Danemark, le 1er but contre la Finlande, le shot sur le piquet du Portugal), cet élément qui était avec la France lors du dernier mondial et qui l’a quittée contre la Suisse (reprise de Coman sur la barre à la 120è).

    1. Eh bien non kick, ce ne faut pas le baraka mais la vitesse d execution des italiens par rapport à notre lenteur ! Tout misé sur 2 joueurs si talentueux soient t ils est une erreur. Il suffit de les bloquer pour bloquer toute une esuipe, à la différence de l italie là encore ! Si on ajoute à ça les erreurs à répétition de martinez, qui fait monter au jeu chadli et mertens ou ignorant Carrasco et trossart, bien plus vifs, on a compris. Seul point positif ; doku ! Bien trop peu pour espérer l emporter ! La génération dorée était surfaite et ncapable de s imposer face aux meilleurs, à de rares exceptions près ! Pour le même prix, nous étions battus par le Danemark et le Portugal sans qu on ai quelque chose à redire. Grand temps d d’ouvrir les yeux et retomber sur terre !

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App