Le mot de « Gerouche »: UN CENTIMETRE PEUT SUFFIRE

Chers supporters rouges et Belges,

Plus que 2 jours et quelques heures, et nous sauront si les diables rouges iront affronter l’adversaire attendu en ¼ de finale, à savoir vraisemblablement l’Italie, quoiqu’en football, parfois, il y a de ces surprises….

Autrement dit, dimanche soir, il faudra en découdre avec les tenants du titre, le Portugal, qui a quand même fait une sacrée impression face à la France, même si….2 pénos sont passés par là, sans quoi les occasions des Portugais se sont avérées presque inexistantes ! Mais bon, en face, c’était la France, hein, championne du monde en titre et essentiellement championne de la défensive et de la contre-attaque, quoi que.

Vrai que j’ai trouvé les tricolores plus entreprenants face aux Portugais, moins agglutinés dans leur rectangle que de coutume.

Ce genre de match, qui va nous opposer à Ronaldo et sa bande, c’est du genre 50/50, connaissant les capacités de la Selecao à aborder les grands tournois.

Parfois, comme les spécialistes se plaisent à le dire, ça se joue sur un détail, et patatra, même l’équipe la plus en vue se trouve poussée dehors.

C’est, quoique soit le verdict final, une grande équipe qui sortira déjà du tournoi prématurément, alors que toutes deux auraient mérité de se produire au moins jusqu’aux demi-finales. Mais c’est la vie, et, éliminés ou pas, elle continuera pour les deux équipes, les compétitions ne manquant pas, les titres étant très vite oubliés.

Néanmoins, il serait déplorable que ce détail se joue sur 1 centimètre, comme on l’a vu sur le hors-jeu ridicule et insignifiant qui annula le but de Lukaku contre la Finlande. Totalement absurde et aberrant !

Ok, les règles sont là pour exister et pour les appliquer à la lettre, mais, très franchement, il y a de quoi hurler !

Avec le var et la fameuse ligne tracée, plus question de passer outre de ce minuscule détail !

Alors, pour l’avoir déjà dit, idée reprise je crois par Arséne Wenger, il serait grand temps que l’UEFA revoit sa copie en matière de règles du hors-jeu.

Certes, ils ont déjà fait des efforts, annulant ce dernier quand un défenseur dévie le ballon destiné à l’attaquant trop avancé, estimant qu’il s’agit d’une nouvelle phase.

Mais ceci est bien trop insuffisant, hélas. Ce que j’aimerais voir, c’est ne plus considérer comme un joueur hors-jeu que celui dont le corps se détache complètement du dernier défenseur, de telle sorte qu’on puisse tirer la ligne entre les deux, plus en s’en servant pour définir le centimètre qui dépasse !

Qui plus, ça rejoindrait clairement l’esprit de la lettre me semble t’il, un joueur hors position ne devant être considéré comme tel que si vraiment il l’est, c’àd en position de ne pas pouvoir être contré par le défenseur !

Et puis, ce n’est pas tout. En dehors du hors-jeu, il y a les pénaltys, parfois limites et laissés à l’interprétation de l’arbitre, en particulier ces fameuses fautes de main.

Je reste en effet encore dubitatif sur le pénalty de Lorys, le gardien de la France, sur le Portugais. Que devait t’il faire sur cette action, jouant le ballon du poing ? Ne pas y aller et laisser l’attaquant placer se tête tranquillement ? Imaginez que ce genre de mésaventure arrive à Courtois, à cinq minutes de la fin, offrant ainsi un coup de réparation à Ronaldo !

Ce serait à en pleurer, et pourtant.

Idem pour ces ballons qui touchent malencontreusement une main, sur un tir dans le rectangle, et qui peuvent à eux seuls décider du sort d’un match, d’une qualification, d’un TITRE de champion du monde ou d’Europe !

Le football ne sera décidément jamais un sport comme un autre. C’est sans doute ce qui le rend si spectaculaire par moment, et si injuste parfois.

Pour que la Belgique accède au stade suivant de la compétition, puis aux demis, puis à la fameuse finale à Wembley, il y aura encore bien de l’eau qui aura coulé sous les ponts, et, au vu de tout ce qui précède, nos chances apparaissent comme infimes, même si en réalité, il s’avère que c’est notre équipe qui fut la meilleure du tournoi … sur le terrain. Il faut une fameuse dose de chance et de réussite pour passer au travers.

Bien sûr, la chance, ça se provoque aussi, mais pas que !

L’essentiel, c’est d’avoir toujours la conviction d’avoir tout donné pour ne rien regretter !

Après quoi, à Dieu va.

Il est toutefois un homme plus que tout autre qui va sans doute influencer notre destin, notre chemin.

Il s’agit de Roberto Martinez.

C’est à lui qu’il convient de mettre en place le meilleur onze possible, de prendre en compte les qualités adverses pour les annihiler autant que possible tout en exploitant ses faiblesses.

Or, on a pu le voir, l’entrejeu Portugais, tel que présenté face à la France avec cet autre diable qu’est Sanchez, c’est il me semble la zone qu’il faudra avant tout maitriser, sans quoi, l’avantage serait indiscutablement dans le camp d’en face.

Par contre, côté point faible, il apparait que leurs flans soient plus friables, là où justement nos forces sont bien présentes. A nous et à Mr Martinez à exploiter ceci au mieux.

Laisser sur le banc un Dries Mertens me paraitrait donc judicieux, quitte à aligner d’entrée de jeu le jeune Doku, ou Trossart.

Mais j’imagine que dans le camp d’en face, ça cogite dur là aussi. Alors, que les meilleurs gagnent,  au moins, sans avoir recours à la chance.

Gérouche

11 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: UN CENTIMETRE PEUT SUFFIRE

  1. Salut Gerouche, d’accord avec toi pour la règle du hors jeu cela devient de la science au millimètre par contre je ne suis pas d’accord pour loris, a peu de chose près il décapite l’attaquant portugais, il n’y a pas péno pour faute mais bien péno pour protéger les joueurs et la dangerosité de l’intervention..

      1. d’ailleurs il aurait du etre banni à vie :
        gerouche comme je l,ai dejà dit les belges doivent passer à l’offensive renforcer leur milieu rt très bonne idée de faire rentrer directement doku-

      1. A chacun son jugement et il faut se rallier à la majorité. Rouge pour loris certainement pas, il n avait que l intention de jouer le ballon ! Et il l a bien touché que je sache. Je ne vois donc pas pourquoi la règle ne s aplliquerait pas au gardien comme aux autres ! La suite c est un accident, un fait de jeu inhérent aux risques du métier. Enfin ce n est que mon avis hein . Je peux comprendre les autres aussi en ce cas précis !

      2. ?? euh oui mais quel droit ? tu donnes ton avis je donne le mien il n’y a pas de manque de respect, pour moi péno pour la dangerosité de l’intervention mais de double peine donc pas de carte rouge

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App