Le mot de « Gerouche »: BELGIQUE A DEUX VITESSES

Chers supporters,

A défaut de pouvoir déjà nous défouler sur notre équipe, sur les résultats, sur la gestion du club, voir sur le nouveau coach himself et la politique de recrutement actuelle, n’ayant pu enregistrer à ce jour qu’un petit lot de consolation, et j’espère ici ne pas faire injure à notre jeune recrue, Noah Ohio, à qui je souhaite au passage le meilleur, à savoir exploser sous nos couleurs, je vais tenter d’aborder un sujet paru dans la presse voici peu, à savoir la différence de santé entre les clubs flamands et les clubs wallons.

Le sujet, en effet, est suffisamment sérieux et important pour qu’on y réfléchisse à deux fois, tant la supériorité financière du nord du pays est flagrante, à tous les étages, et ceci sans vouloir pratiquer la moindre politique ni le moindre reproche à qui que ce soit, mais c’est comme ça !

Je pensais, et sans doute vous aussi avec moi, que le Standard, avec son important contingent de supporters des quatre coins du pays, avec son centre de formation, l’un des meilleurs, si pas le meilleur de Belgique, aurait pu malgré tout tenir la dragée haute à un FC Bruges, à Gand, à Genk. Mais non, même un club comme l’OHL parvient à nous faire de l’ombre et attirer des joueurs que nous convoitions, chose qui aurait pu paraitre impensable voici quelques années encore.

Mais quel mal ronge t’il donc le sud du pays, certes moins prospère que le nord, moins attractif aussi sans doute, vis-à-vis des investisseurs étrangers, même si on nos politiciens affirment que la Wallonie est sur la voie du redressement, mais force est de constater que ça ne se voit pas, ou si peu, étant toujours à la traine.

Sommes-nous encore victime de l’étiquette du « wallon fainéant », comparé aux flamands, ou sommes-nous au plus haut niveau de piètres gestionnaires ?

Quand on voit les investisseurs qui prennent la main à l’Antwerp, à Bruges, à Gand, il n’y a pas photo, nous qui avons dû avoir recours à un groupe étranger, 777 partners, alors que quelques-uns se demandent déjà s’il ne fallait pas lire 999 ….

Pour nous consoler, et comme avancé, les autres clubs du sud du pays sont livrés à la même enseigne, alors que les supporters y sont bien plus nombreux, en égard au nombre de villes représentées au plus haut niveau, comparé à nos amis et voisins flamands.

J’en viens presque à regretter que nous ayons éjecté un certain Roland Duchatelet, du moins par l’entremise de quelques têtes dures, à l’ancrage Belge à défaut d’être wallon, mais qui nous aurait certainement permis de rester au sommet grâce à son apport financier bien plus lourd que celui de Bruno Venanzi.

Certes, il a fait des erreurs, mais il avait des ambitions et des bonnes idées, n’en déplaise aux plus réfractaires.

Pour moi, c’est clair, l’éviction de l’entrepreneur Flamand marqua le chant du cygne, pour nos couleurs.

Toujours est t’il que la preuve est faite qu’un club de sport, de foot plus encore, ne peut survivre sans un mercenaire aux commandes, indépendamment du nombre d’affiliés, facteur finalement bien peu déterminant.

Pour un club dans les difficultés financières, son académie aurait pu sauver la mise, injectant quantité de jeunes en équipe première. Mais on connait désormais la réponse ; le Standard forme essentiellement pour les autres, laissant partir le plus souvent ses meilleurs éléments avant la fin de leur formation, au profit des plus riches, encore et toujours.

Pardi, on attrape pas des mouches avec du vinaigre….

Je le répète, quand je vois les acquisitions réalisées par l’OHL, club normalement de seconde zone et bien moins prestigieux et ambitieux que le nôtre, c’est à en pleurer.

Alors, à moins que notre investisseur Américain ne délie les cordons de la bourse, prochainement, pour nous réserver l’une ou l’autre belle surprise, ce dont la plupart commence à douter, les chances de revoir le Standard briller paraissent minces, en égard à la situation financière actuelle. Pourtant, dans ce sport comme aux champs, il faut d’abord semer pour pouvoir récolter. Ce n’est pas en cantonnant notre club dans un rôle secondaire, que le groupe 777 va faire des recettes …..

Pire, il ne serait pas étonnant que, sous peu, un Nicolas Raskin file du bon côté du pays, càd dans la Venise du Nord pour être plus précis, car qui pourrait résister à l’offre et au challenge du FC Bruges, pourtant pas particulièrement à la fête, voici quelques années encore, voir même en retard par rapport au Standard. Comme quoi la roue a bien tourné pour l’un, et bien mal pour l’autre. Sans argument financier, sans véritables ambitions au plus haut niveau, je ne vois en effet pas notre petit rocket rester, mais bien plutôt tirer sa révérence avant septembre, pour nous laisser dans la « muisse », comme on dit.

En attendant, il nous reste à espérer que le message, diffusé par notre club avec comme dead line, le 15 juillet, soit porteur de nouvelles positives.

Sans signaux favorables, je ne nous vois pas, non seulement conserver nos meilleurs éléments, mais encore moins en attirer des nouveaux, sans compter l’effet sur les supporters, toujours fidèles à leur club de cœur, certes, mais dont la patience a toutefois des limites.

Je terminerai en insistant sur le fait, selon moi essentiel, que tous nous devons envers et contre tout rester derrière notre équipe, notre club, et …. LE MONTRER. A commencer par ce Week end, sorte de fan day avec en plus la venue du Boruschia Möenchengladbach, où il serait bien de montrer notre soutien, pas notre colère, déjà.

Quant à moi, quelle que soit la situation, je serai derrière notre équipe, au stade, pour accueillir la Gantoise.

Un bon début, un bon résultat, face à un adversaire très difficile à contourner, serait comme une lueur d’espoir pour tout le groupe, en mal qui plus est de confiance.

Alors, de grâce, chers supporters, laissez vos sifflets et coups de gueule à la maison, et manifestez votre soutien, bon gré mal gré.

Gérouche.

7 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: BELGIQUE A DEUX VITESSES

  1. Merci pour cet article d’avant saison, Gerouche, bien écrit comme d’habitude.
    Voici quelques réflexions pour répondre modestement à ta question.
    Le foot est devenu essentiellement une question d’argent. Donc pas étonnant que la région la plus prospère soit la plus prolifique en foot comme pour le reste.
    L’Union comme l’OHL, cependant sont des satellites de Brighton et Leicester, soit des clubs de 1ere League bénéficiant des droits TV les plus élevés au monde.
    Pour faire un peu d’histoire. A l’époque bénie des VanMoer, Semmeling et Piot, les recettes provenaient essentiellement des abonnements et guichets. Avec un stade pouvant accueillir 34000 personnes essentiellement debout, voire plus (les plus anciens se rappelleront ce match à Sclessin à bureaux fermés contre Brugge avec des personnes sur la ligne de touche), le Standard était un club phare, bénéficiant de la gestion avant gardiste de Roger Petit, polyglotte qui avait à l’époque ses entrées à l’UEFA.
    Maintenant les recettes d’assistance ne représentent qu’un quart voire moins des recettes globales alimentées principalement par le sponsoring, le merchandising, le catering et surtout les recettes TV.
    A ce titre des clubs comme Charleroi ne sont pas loin du Standard qui ne disposait déjà plus que du 6 ou 7e budget dès avant ses problèmes financiers de la fin de l’ère Venanzi.
    C’est ainsi que le Limbourg autrefois grand pourvoyeur de joueurs et supporters pour le Standard, a produit Genk résultat de la fusion de petits clubs régionaux comme Winterslag et Consorts.
    Brugge a eu la chance d’être champion plusieurs fois de suite au bon moment lorsque le titre de champion qualifiait directement pour la CL.
    Les nouveaux actionnaires américains ne sont pas là pour faire du mécénat mais du profit. Donc il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils investissent en pure perte pour renflouer chaque année un budget déficitaire. En d’autres termes, les dépenses devront être en adéquation avec les recettes. Un budget du sub-top ne pourra faire de miracles.
    Cela ne veut pas dire que les américains ne veulent pas investir puisqu’ils ont payé un million, comme j’ai pu lire, rien que pour l’indemnité de départ de Deila à New York.
    Mais patience et bienveillance comme le recommande notre chroniqueur Gerouche.
    Et si la première année de la nouvelle ère se révèle une heureuse surprise. Tant mieux. Être réaliste n’interdit pas de rêver.

    1. Merci pour cet avis pertinent et éclairé cher van moer, qui marque par la même occasion son grand retour. Espérons au moins qu’il ne s’agit pas d’un one-shot ! Des interventions comme celle-ci, on en redemande. Et je ne dis pas ça uniquement parce que ça nous sommes devenus amis grâce à ce site. Les cas de l’ohl et de l.u ion méritent en effet réflexion ! La voie à suivre pour nous aussi ? N’oublions pas que fergal Harkin a certainement gardé de fortes relations avec Manchester…

  2. Bonjour à tous
    pas sûr que les parrainages par d autres clubs étrangers soient la meilleure solution pour nos clubs d’autant plus que l’union et Ohl ne sont pas parrainés par des clubs du haut du panier
    Qu arrivera t’il si les clubs sont en difficultés dans leur championnat ? Ou sera leurs priorités ?
    A la limite je préfère le deal du standard même si malgré la communication de Locht ,cela reste nébuleux mais un groupe comme 777 donne plus de garanties avec autant d avoir , du moins je l’espère
    En ce qui concerne l’ambition pour le Standard d après eux ,il est plus facile de se qualifier pour la CL que dans d’autres pays donc si c’est ce qu’il pense va falloir investir un minimum et du temps
    Je suis aussi partisan d’un ancrage wallon mais il faut bien l’avouer Venanzi s’est comporté comme un amateur non seulement du côté sportif mais aussi administratif et représentatif au sein de LUB et de la pro league quand à Duchatelet il ne faut pas oublier de sa part le non respect des supporters et des joueurs mais surtout des valeurs du standard

    1. Bonjour rouchblanc. Pas faux ta remarque sur les filiales anglaises. Sur le court terme, ok, mais sur le long terme, ce sera peut être une autre histoire. Quant à Venanzi, tout le monde à bien compris qu’il s’est royalement planté, hélas….

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App