Le mot de « Gerouche »: BLACK SUNDAY

Chers supporters,

Nous avions tous rêvé d’un meilleur lendemain, après notre face à face contre notre meilleur ennemi, nos voisins de Charleroi, même si, à bien y réfléchir, les signes positifs ces dernières semaines ne parlaient pas vraiment en notre faveur, tant les maigres victoires et matchs nuls obtenus avaient été obtenus dans la douleur.

Jugez plutôt ; match nul à Bruges, certes, mais grâce à deux « floches » de Mignolet. Victoire contre Eupen, mais… avec la complicité du défenseur d’Eupen. Victoire en coupe face à la lanterne rouge du championnat, mais, sans Henkinet, nous n’allions même pas aux prolongations et étions éliminés sans gloire. Et ne parlons pas de notre prestation à Gand.

Bref, pour les zèbres, l’occasion pour eux était unique de venir nous défier dans nos installations, et de nous vaincre.

Journée noire donc pour nous, qui pensions avoir mangé notre pain noir, mais étions encore loin du compte.

Toutefois, il y a plusieurs façons d’accepter la défaite, et la plus belle aurait été de rendre hommage à nos adversaires, à rester au stade et à les applaudir, pas de cette façon stupide que quelques centaines ont eu d’incendier la pelouse pour ensuite l’envahir au coup de sifflet final, offrant qui plus est une bien piètre et triste image des supporters rouges que nous sommes et qui échappent pour la plupart à de telles démonstrations INDIGNES.

Les sanctions vont donc tomber, n’en doutons pas, à l’encontre du club, qui pourtant ne mérité pas ça.

Espérons au moins que l’ensemble des supporters ne soit pas sanctionné par des huit clos, alors que nous avons déjà eu la chance que le gouvernement ne nous les impose pas, à l’issue du dernier codeco.

Ceci dit, et pour en revenir à la rencontre elle-même, il est plus encore décevant de constater les dégâts ce matin qu’il m’avait semblé voir enfin une embellie dans nos mouvements, dans nos occasions, développant enfin un jeu un plus chatoyant que ces derniers temps, ceci essentiellement il est vrai pas les débordements et les centres percutants du revenant Lestienne et de Dönnum, dans un premier temps. Hélas, une fois de plus, le réalisme devant les buts et donc les concrétisations firent défauts, tout à l’opposé des actions carolos qui prirent à chaque fois nos lents défenseurs de vitesse.

Loin de moi l’intention de jeter la pierre à Noë Dussenne, qui a ramené une certaine sérénité derrière depuis son retour en grâce, mais tous connaissions avant la rencontre son seul défaut, un peu aussi à l’image de son partenaire Layfis ;

Le manque de vivacité. Et comme les zèbres multiplièrent les incursions en nombre à la moindre occasion, laissant rarement leur attaquant œuvrer seul, au contraire de nous, nos erreurs se payèrent cash, même si au moins une fois avec la complicité de l’arbitrage, qui aurait notamment dû sanctionner la « godasse » à la tête de Layfis, qui aurait dû aussi nous accorder un coup de coin sur l’action remarquable de Bokadi, dont le tir fut légèrement dévié par un pied carolo, sans quoi. Même Siquet se mit au diapason des autres pour annuler un hors-jeu pourtant évident et n’aurait jamais dû entrainer un troisième et dernier but, sorte de goutte qui fit déborder le vase.

A contrario, si les nôtres avaient enfin fait preuve d’efficacité, nous aurions au minimum pu planter quatre à cinq roses au fond de leur but, et nous aurions eu droit à un tout autre match, une toute autre issue.

D’aucun condamne unanimement ce lundi la Direction, les joueurs, le staff, et même sans doute Elsner, auquel j’ai pour ma part un vif reproche à lui adresser ; son manque de culot, de hargne, qu’il aurait pû et du transmettre à ses joueurs à la pause, en lançant davantage de forces offensives dans la bagarre. Dire après coup qu’il déplore un manque de révolte dans son équipe alors qu’elle est menée 0-2 et que lui-même ne tente rien, c’est à « chialer », et atteste d’une évidente frilosité.

Une chose m’interpelle plus que tout autre, dans notre mauvaise passe actuelle, notre attaque étant régulièrement montrée du doigt ; notre incapacité récurrente à accompagner le porteur du ballon, dans le rectangle adverse. Les joueurs sont t’ils crispés à ce point qu’ils n’osent se découvrir, courir et seconder notre attaquant ? OU alors manque t’il à ce point de condition physique que toute course vers l’avant leur est interdite, abandonnant nos rares flèches offensives à leur sort ? Quand je vois le nombre de joueurs adverses qui déferlent dans notre petit rectangle, à la moindre occasion, je me pose vraiment des questions.

Quant aux dérapages des supporters, il était évident que cette partie n’allait pas se terminer sans incident, bien avant le coup d’envoi. En cas de résultat contraire à celui d’hier, c’eut été sans aucun doute les supporters zébrés qui se seraient distingués et auraient mis le feu au stade.

J’ai un moment espéré, malgré notre décevant résultat, que nous allions échapper à ça, étant jusque là très fier du comportement des nôtres, dans l’adversité. Comme beaucoup, je dus déchanter …..

Les rêves les plus fous sont souvent les plus beaux, même s’ils relèvent de l’utopie, hélas.

Alors, à présent, la question qui brûle toutes les lèvres est la suivante ; que faire ?

Une chose parait évidente ; il est vain de vouloir une fois encore virer le nouveau coach, aucun ne semblant en mesure de tirer la quintessence de ce groupe, dans lequel il manque assurément l’un ou l’autre élément qui pourrait porter l’équipe vers le haut.

D’aucun pointe depuis des semaines l’absence de véritable meneur de jeu, qui nous fait cruellement défaut.

Certes, on pourrait rêver débaucher Holshauzer, voir même Peeters, d’Eupen. Financièrement, ils doivent être abordables.  Mais à quoi bon posséder de tels éléments si personne devant n’est capable de mettre le ballon au fond.

C’est donc à mon sens plus d’un super attaquant que toute autre chose dont nous avons besoin, au mieux les deux.

Mais une chose m’inquiète plus que toute autre ce lundi ; qui, dans ces conditions, auraient envie d’encore investir chez nous, au vu du triste spectacle offert hier, et surtout dans les tribunes ?

Et là, la note risque d’être plus lourde encore que les sanctions sorties du chapeau de l’union Belge de football.

On est clairement au pied d’un séisme, si on continue de la sorte. Et l’ensemble des BONS supporters rouges ne méritent pas ça !

Gérouche

 

9 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: BLACK SUNDAY

  1. J’étais au stade hier… tout était rassemblé pour une belle soirée de foot. Une belle ambiance, de chouette tifos et même, sans être tonitruant, un bon début de match de notre équipe. Et puis bardaf 0-1 sur la première occasion adverse (comme trop souvent) puis 0-2 avec un Laifis au sol de nombreuses minutes, ignoré par notre cher Laforge et par les carolos qui ont continué leurS actions. 0-2 à la mi-temps, je me suis dit qu’on allait oser au retour des vestiaires, que le fait de n’avoir plus rien à perdre allait décrisper Elsner et peut-être libérer l’équipe ?
    Bardaf … encore raté :-////
    Quand on voit qu’on remplace Bastien par cimirot alors qu’on doit remonter 2 buts, je ne sais vraiment plus quoi penser ! J’aime bien Elsner mais il m’a quand même l’air très très très frileux. D’un autre côté, quels sont les choix qui s’offrent à lui ?????
    Je reste convaincu qu’il nous manque un Joueur offensif avec une forte personnalité pour assoir un jeu offensif. Comme le dit Gerouche, les offensives d’hier sont toutes venues de nos ailiers. Nos attaquants sont sans cesse occupés à décrocher, à venir chercher des ballons dans le milieu et, soit ne sont forcément pas dans le rectangle pour réceptionner un hypothétique ballon où sont émoussés quand ils en reçoivent un. C’était flagrant avec Muleka hier qui a lancé plusieurs fois Lestienne en récupérant au milieu de terrain. Ça ne va pas !! Ce n’est pas le rôle d’un attaquant ! Mais aucun de nos milieux ne sait distiller un bon ballon vers l’avant. C’est la triste réalité ! C’est le rôle d’un milieu offensif qui nous manque tant ! À côté de ce meneur qui fait défaut, je pense qu’il faut se rendre à l’évidence que le niveau de l’équipe actuelle est tout simplement bien faible. Sur 3 ans on a perdu Marin, Djenepo, Luyndama, Edmilson, Polo, Émond, Balikwisha, Vojvoda. Tous ces joueurs, titulaires indiscutables remplacés par qui ????? On est devenu un petit club avec une petite équipe incolore qui ne fait plus peur à personne. C’est triste, mais on en est là.

    1. dens tes pensées sont pour ainsi dire miennes, au début de saison nous avions 2 préparateurs physiques et depuis l’arrivée d’Elsner nous en avons TROIS !!!!!
      Or Carcela ne tient le coup physiquement que 20 à 25 minutes Rafia 10 à 15 minutes et Amallah est blessé un match sur 2 ou sur 3, ou est le malaise??? ou???
      Hier Raskin Bastien et Bokadi 3 défensifs se font manger tout cru par Morioka Ibrahamita , 3 contre 2 et ils n’y arrivent pas c’est pour devenir fou.
      Le remplacement de Bastien par Cimirot ok il a attendu pour faire monter Klaus qui rate tout aussi mais à Gand Elsner a oser il a retiré un défensif pour un attaquant en plus et l’équipe a complètement explosé alors cela doit faire réfléchir avant de le refaire.
      On n’ose pas tirer au but on tergiverse comme si l’échec pouvait être mortel puis une fois qu’on se décide à tirer bien sûr il est trop tard la défense est regroupée et la chance est passée. Il faut transférer 2 joueurs en urgence un 10 style Peeters et un vrai buteur style Mikaulatze sans cela nous allons être mal, l’union belge est en train de réfléchir à une punition exemplaire pour le Standard et le Beerschoot, on parle qu’au lieu de 0 point il y aurait un moins 3 points qui nous précipiterait vers la lute pour la descente…. Il faut arrêter les cinglés qui sont montés sur le terrain pour menacer l’intégrité physique des supporters de Charleroi et les singes en tribune qui criaient « tuez les … » si maintenant en plus de perdre on est sanctionné de trois points en moins nous serons en D1B …. à méditer …..

  2. Une seule chose….qu’ils se mettent en tête qu’ils sont là pour s’amuser. Ça devrait les libérer. Retourner aux fondamentaux. Le foot est peut-être devenu trop compliqué pour eux tactiquement. Je comprends qu’on puisse en perdre son football.

    1. Pas faux j’aime ! Revenir aux fondamentaux et retrouver le plaisir avant tout ! Rossi, le champion moto, n a rien dit d autre lors d une récente interview. C est selon lui la seule véritable recette du succès en sport. Prendre son pied et ne jamais se prendre la tête ni se prendre trop au sérieux. A méditer en effet. Valable pour les supporters aussi !

      1. Ah ah bien choisi le titre comme souvent, je me demandais ce que tu allais bien pouvoir écrire, puis si tu allais écrire après ce funeste black Sunday, mais non, Admin avait du retard pour te publier ..
        Tu n’as pas mauvaise conscience, mon cher Gerouche, avec ton article intitulé « Allumez le feu » après Eupen. Il y en a qui t’ont pris au mot visiblement. 😉

      2. Pas faux effectivement, il est sage quand il veut J’aime.. quand on voit tous ses consultant expliquer tablette à l’appui les soi-disant systèmes appliqués ou consignes non respectées comme s,ils étaient dans la tête de l’entraîneur ou des joueurs, cela me fait penser aux économistes qui expliquent la crise après coup.
        Sans relancer le débat Sa Pinto – MPH , on peut se demander si le second n’a pas enlevé toute spontanéité qui n’est jamais revenue depuis.
        Plus généralement , j’ai l’impression que les joueurs d’antan avaient plus d’initiatives sur le terrain. Les entraîneurs ne se levaient jamais ou rarement de leur siège. D’ailleurs je me demande comment communiquait un certain Ersnt Happel ne parlant pas un mot de français, dont on n’a jamais entendu la voix avec sa face de porte de prison. En attendant qu’elle équipe avec des Sigur, Renquin..ils n’avaient probablement pas besoin de 36 explications.

  3. Pour ma part, je pense que nous vivons une situation de non retour. Tout est à refaire au club. Le boss n’en est pas un et son second semble perdu à chaque interview…..
    La passion a toujours régné autour du club. Quand les supporters parlent foot, BV parle stade et fric…….qu’il n’a pas !
    Il a fait son temps ! Qu’il parte et laisse la porte à quelqu’un qui connait le milieu…..
    J’en finirai en disant que les joueurs sont à l’image de la direction. Ils sont contents d’être là. Ils jouent au Standard. Le but est atteint !

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App