Le mot de « Gerouche »: CES REGLES QUI DEREGLENT

Chers supporters,

Le piège tendu et prévisible au Kairhweg nous a non seulement encore couté trois précieux points, mais avec ceux-ci aussi l’opportunité de nous rapprocher d’un top 4 qui nous tendait les bras.

Certes, je n’ai pu suivre en live la rencontre, ou alors seulement par bribes, occupé que j’étais à servir à notre repas annuel aux moules, pendant que d’autres pouvaient regarder le match sur grand écran, mais je pus néanmoins constater que nos joueurs n’avaient pas spécialement la frite, surtout dans le second acte, alors que le premier fut visiblement de très bonne facture et aurait du nous propulser devant, seul le réalisme nous faisant une fois de plus défaut, dans le petit rectangle. A coup sûr, la confirmation du retour en forme de Perica resta sans suite …..

La faute ensuite essentiellement à notre entrejeu, décapité avant la pause, tout d’abord par la blessure du désormais incontournable William Balikwisha, dont on mesure chaque semaine l’importance grandissante qu’il a pris dans notre équipe, mais aussi par l’exclusion logique, si on applique le règlement à la lettre, de Zinckernagel, bien maladroit sur ce coup-là.

Ne restait plus que le seul Raskin, livré à lui-même, pour diriger la manœuvre dans l’entrejeu, avec les conséquences que l’on connait. Car, comme si ce scénario contraire ne suffisait pas, un penalty tout aussi logique si on applique ce stupide règlement à la lettre, sanctionna une faute de main à peine décollée du torse du pauvre Nicolas, qui a donc, en l’espace de quelques jours, passé une bien mauvaise semaine, alors que les portes lui paraissaient grandes ouvertes et que l’avenir semblait lui sourire !

J’ai du reste tenu à regarder la tribune, ce lundi soir, pour entendre les commentaires et analyses des spécialistes sur le plateau, ceux-là même qui avaient avancé une semaine plus tôt que la présence de Raskin au mondial n’était plus une utopie, au vu de ses récentes prestations. J’en fus une fois encore pour mes frais, les intervenants ayant apparemment pour consigne de pratiquer la langue de bois et donc passer sous silence une injustice qui aurait pu faire tache à l’approche du tournoi, le but étant visiblement d’épargner encore et toujours le coach National, qui n’en n’est plus à une aberration près.

J’en ferai donc de même ici, quoique l’envie soit grande de me défouler, mais bon, priorité à l’atmosphère positive qui doit entourer nos diables à la veille d’un sacre Mondial qui leur tend les bras, n’est-ce pas.

Quant à nous, il nous reste deux devoirs à accomplir avant la longue trêve hivernale, même si le climat actuel ne nous y fait pas vraiment penser, un peu comme si ce maudit Qatar nous faisait profiter de son incommensurable accueil, à savoir venir à bout de Dender en coupe de Belgique, et ensuite accueillir et vaincre de l’Union, ce qui ne sera pas une mince affaire, j’en suis convaincu, tant cette belle équipe continue à séduire et à aligner des performances dignes du plus grand respect. Aux nôtres de se montrer à hauteur de la tâche, comme ils le firent si bien face à d’autres ténors de la compétition. Une contre-performance ce dimanche serait très mal venue, tant en terme de points au classement que de confiance emmagasinée, avant la reprise en janvier prochain.

Espérons au moins que nous pourrons compter sur Balikwisha, qui ne semble avoir reçu qu’un coup direct sans encourir de trop graves conséquences physiques, car nous aurons besoin des meilleurs sur le terrain pour espérer pouvoir vaincre.

J’ai cru comprendre du reste que le refus du Standard d’accepter les sanctions est de nature à postposer celles-ci.

Nous devrions donc pouvoir encore compter sur Nicolas et Zinckernagel une semaine de plus au moins, ce qui ne sera pas négligeable.

Et après ça, nous aurons droit durant un mois à cette coupe du Monde, dont nos compatriotes ne semblent pas en attendre grand-chose en terme d’exploits des Diables Rouges, refroidis que nous sommes pour la plupart par la gestion de monsieur Martinez d’une part, et d’autre part par la présence qui découle du premier constat, à savoir la confiance maintenue envers quelques cadres vieillissants qui risquent fort, malgré leur expérience dans ce genre de tournoi, de prendre l’eau face à la vitesse et aux déferlantes des adversaires proposés. Au point que plus d’un prédit une sortie prématurée du tournoi dès la fin des poules, c’est dire le peu d’enthousiasme qui entoure cette fois notre équipe Nationale, contrairement aux tournois précédents où nous nous voyions l’emporter.

Alors la question est : n’est-ce pas là précisément notre plus belle chance ?  Cette fois, nous ne faisons plus partie des favoris, privés qui plus est de Lukaku, peut-être, mais aussi d’Eden Hazard, même s’il fera partie sans aucun doute possible des 26 joueurs retenus, mais qui n’est plus que l’ombre de celui que l’on a connu.

Sur un tournoi de ce genre, tout est possible, surtout au vu des circonstances spéciales qui entourent l’organisation au Qatar, alors, le rôle d’outsider nous ira peut-être bien mieux que le costume de favori.

Je suis au demeurant convaincu qu’avec des garçons comme Trossart, Onana, Theate, Doku et même Batshuayi, nous n’avons finalement pas moins de qualité que lors du dernier Mondial en Russie, peut-être même davantage encore !

Alors, pour ma part, aimant endosser l’espace de quelques instants le rôle du coach National comme beaucoup de sélectionneur en herbe, voici mon onze pour cette compétition, sachant qu’en l’absence possible de Lukaku, il serait à mon sens préférable de jouer en 3-4-3 qu’avec un seul élément fixé devant :

                Carrasco          Batshuayi      Trossart

Castagne        Onana          Witsel             DeBruyn

Theate          De Nayer     Dedoncker

Courtois

Les paris sont ouverts, faites vos jeux, comme on dit.

Gérouche

12 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: CES REGLES QUI DEREGLENT

  1. Alderwerelt et Vertongen SERONT titulaires indiscutables comme un Hasard qui n’avance plus et qui ne sait plus dribler, c’est du 300% certain, et nous allons prendre des buts débiles et si nous sortons des poules se sera déjà un grand point, ce qui me fait le plus peur c’est que l’union belge essaye déjà de faire du charme à Martinez pour une reconduction de contrat…

    1. Ces trois là seront du voyage, ça aussi je n’en doute pas Phil. Et je dirais même logique, car dans ce genre de compétition, si on veut aller loin, il faut un savant mélange de jeunesse et d’expérience. Que l’un des trois soit aligné, je peux aussi l’admettre,, à condition qu’ils soient entourés de joueurs plus rapides. Deux côte à côte, c’est sûr, ce serait la cata, surtout en défense.

      1. Je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec la paire Dussenne Layfis. Si le premier tire son épingle du jeu, Layfis est vraiment à la ramasse. J’ai hâte qu’il s’en aille à la fin de son plantureux contrat fin juin.Avec Bokadi en plus incorrigible dans ses prises de risque inutiles, on a vu le résultat hier. Si ses avants étaient moins maladroits, Dender aura pu en mettre au moins deux en contre-attaque.
        La piètre prestation d’ensemble hier confirme nos difficultés à faire le jeu surtout dans la dernière passe et qu’Eupen n’était pas un accident. L’admirable Bali qui marque le seul but de la tête, ça veut tout dire. Les espoirs SL16 avaient fait le même résultat.
        Espérons que l’Union ne soit plus trop fringant après son lourd programme européen au contraire des nôtres.

  2. Allons allons mon cher van moer, un peu trop négatif sur ce coup là ! Un match de coupe n’a rien à voir avec un match de championnat. que nous soyons qualifiés est déjà remarquable en soi, Balikwisha ou pas. Bien sûr que si qu’Eupen était un accident, même s’il y en aura d’autres
    où nos joueurs, eux peinent aussi !
    Nous avons déjà été éliminés en coupe pour moins que ça, et face à bien moins forts ! Quant à la visite de l’Union, dont j’aurais aimé être, je le sens bien, d’autant que le mouton noir ne devrait pas être en tribune, lol. Hauts les cœurs paradis. Car à te lire, va bientôt falloir virer Deila.

    1. le mouton noir?? c’est qui??? quand à l’Union c’est le prototype de l’équipe qui ne nous convient pas du temps, RD essaye avec succès d’instaurer le pressing haut chez nous et l’Union c’est le top du top ils arrivent à combiner pressing et contre-pressing, cela va être très très compliqué mais en cas de victoire nous aurons franchis un pallier……

    2. Allons allons mon cher Gerouche, tu verses dans la démagogie. Après Seraing, Malines, Eupen et même Zulte où nous sommes passés par la petite porte, on ne peut plus parler de jour sans. L’équipe a des difficultés quant il faut faire le jeu. Je n’ai jamais dit qu’il fallait virer Saint Ronny qui fait le maximum avec ce noyau là. Le top 5 c’est inespéré pour une saison de reprise. D’ailleurs, nous étions deux à regarder le match et avons remarqué que Deila n’était pas content (du jeu) à la fin du match. Il est très lucide est c’est rassurant.A son corps défendant, je trouve d’ailleurs les transferts relativement décevants dans l’ensemble.

      1. C’est désormais la bagarre entre nous, comme à la tribune lol. Verser dans la démagogie pas du tout, mais vais pas critiquer pour le plaisir de critiquer non plus. J’ai juste émis mon avis. On va pas se promener à chaque fois non plus, surtout à l’extérieur. Nos défaites à Malines et Eupen ! Des lourds faits de match les deux fois, car nous étions bons jusque là. En plus à chaque fois, changement d’entraîneur en face….. Mais d’accord avec toi, nos renforts n’apportent pas encore assez, c’est une évidence. Mais bon, s’il a fallu un an à donnum pour montrer un meilleur visage, on peut espérer que d’autres va suivront.

  3. Concernant les diables, je crois que c’est très bien que personne ne nous voit gagner quoi que ce soit…le rôle d’outsider nous va si bien. Comme Martinez est très critiqué ( surtout par Gerouche, lol), qui pourrait être son ……successeur ?
    Quand à notre équipe, le bon objectif selon moi est de coller au plus près du 4e…..afin de finir dans les 8 premiers. N’oublions pas que l’aurait pu passer à la trappe en fin de saison passée. Ne soyons pas pressé…..vivons le moment présent.

  4. Extrait de l’interview de David de Myttenaere à propos de son livre sur les 125 ans du Standard
    « …ce qui m’a marqué, et ce que je voulais mettre en avant, c’était le fait que, même si tout ça s’est passé il y a des années, des dizaines d’années parfois, -comme par exemple pour Paul Bonga Bonga qui est le premier joueur africain en D1 belge et qui a connu le premier titre du Standard en 1958-, même s’ils en parlent des décennies plus tard, ils gardent ces étoiles dans les yeux quand ils parlent du Standard, et on voit que ça a vraiment marqué leur vie et qu’aujourd’hui encore, ils en parlent avec beaucoup de fierté et de plaisir. »
    A méditer dans le regard du foot actuel miné par le veau d’or. Les vraies gloires avaient ou ont pour ceux qui restent un respect et une reconnaissance pour le club inversement proportionnel à leur salaire de l’époque.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App